Ouvrir le menu principal
Elisabeth Lupka
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 46 ans)
CracovieVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Camp d'extermination de Birkenau (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Condamnée pour

Elisabeth Lupka () est une gardienne du camp d'Auschwitz pendant la Seconde Guerre mondiale.

BiographieModifier

Lupka est née à Klein-Damner, en Allemagne (aujourd'hui Dąbrówka Mała, dans la voïvodie de Lubusz en Pologne). Elle se marie en 1934, n'a pas d'enfants et finit par divorcer[1]. En 1937, elle part travailler à Berlin dans une usine d'avions[2].

En 1942, elle quitte son emploi d'ouvrière et entre dans une formation de gardienne au camp de Ravensbrück. Lupka en sort diplômée en tant qu'Aufseherin. En mars 1943, est affectée à Auschwitz-Birkenau dans la Pologne occupée comme Aufseherin, puis en tant que Blockführerin (superviseure de bloc), où elle bat physiquement de nombreux prisonniers avec un fouet et sélectionne ceux à envoyer aux chambres à gaz[2]. Elle reste dans le camp jusqu'aux dernières évacuations de janvier 1945 et accompagne une marche de la mort jusque Loslau en Silésie (aujourd'hui Wodzisław Śląski en Pologne). Elle retourne à Ravensbrück plus tard le même mois[1],[3].

Le 6 juin 1945, Lupka est arrêtée par les troupes Alliées et envoyée dans un camp d'internement. Deux ans plus tard, le 6 juillet 1948, après une longue enquête, elle est déférée devant la cour de Cracovie pour crimes de guerre, principalement pour les mauvais traitements infligés aux prisonniers et son implication dans les sélections des détenus vers les chambres à gaz. Elle est déclarée coupable et exécutée par pendaison, le 8 janvier 1949 dans prison de Montelupich de Cracovie[2]. Elle avait 46 ans. Son cadavre fut plus tard envoyé à l'Université Jagellonne de Cracovie, en Pologne pour être utilisé par des étudiants en médecine[2].

RéférencesModifier

  1. a et b « Female Nazi war criminals », sur www.capitalpunishmentuk.org (consulté le 28 janvier 2018)
  2. a b c et d (en) Tyler Gibson, Irma Grese - "The Beast of Belsen" & Other Twisted Female Guards of Concentration Camps, Lulu Press, Inc, (ISBN 9781365237997, lire en ligne)
  3. Klee, Ernst,, Auschwitz : Täter, Gehilfen, Opfer und was aus ihnen wurde : ein Personenlexikon, Frankfurt am Main (ISBN 9783100393333, OCLC 856902608, lire en ligne)