Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saarinen.

Gottlieb Eliel Saarinen, né le à Rantasalmi, Finlande et mort le à Cranbrook, Michigan, États-Unis, est un architecte finlandais célèbre pour ses constructions de style Art nouveau au début du XXe siècle[1],[2].

Sommaire

JeunesseModifier

Fils de pasteur, Eliel Saarinen passe une partie de son enfance en Ingrie. La proximité de Saint-Pétersbourg lui donne une expérience urbaine.
Eliel souhaite être peintre, vocation renforcée par ses visites à l'Ermitage. Il obtient son baccalauréat en 1893 puis il étudie à l'Institut polytechnique d'Helsinki.

Carrière en FinlandeModifier

 
Plan du projet de quartier de Munksnäs-Haga par Saarinen.

De 1896 à 1905, il travaille avec Herman Gesellius et Armas Lindgren pour leur cabinet d'architecte Gesellius-Lindgren-Saarinen . En 1905, Armas Lindgren quitte le cabinet et Eliel et Herman Gesellius collaborent jusqu'en 1907.
Le premier ouvrage majeur de ce cabinet est le Pavillon finlandais de la Exposition universelle de 1900. leur ouvrage montre une convergence extraordinaire d'influences stylistiques: l'architecture finlandaise en bois, le style néogothique,et le Jugendstil.
Le style de Saarinen sera plus tard appelé style romantique national dont l’œuvre culminante est la Gare centrale d'Helsinki conçue en 1904, construite en 1914.

De 1910 à 1915, il travaille sur le projet d'urbanisme de Munksnäs-Haga dont il écrira un livre. En janvier 1911, il est consultant en planification urbaine pour la ville de Reval, en Estonie. Puis il est invité à conseiller la ville de Budapest. En 1913, il est classé premier dans le concours pour son plan de la ville de Reval.

En 1917-1918 Saarinen travaille sur le plan d'urbanisme du grand Helsinki.

Il dessine aussi les billets de Mark finlandais distribués en 1922.

Carrière aux États-UnisModifier

Eliel Saarinen émigre aux États-Unis en 1923 après avoir obtenu la deuxième place au concours d'architecture de la Tribune Tower à Chicago. Sa tour ne sera pas construite à Chicago mais sera entièrement réalisée par la construction du JPMorgan Chase Building à Houston.
Saarinen s’installe d'abord à Evanston dans l'Illinois où il travaille sur le plan de développement du bord du lac de Chicago. En 1924, il est professeur associé de l'Université du Michigan. En 1925, George Gough Booth lui demande de concevoir le campus de la Cranbrook Kingswood School, qui devait être l'équivalent américain de l'école du Bauhaus en Allemagne. Saarinen y enseigne et devient le président de la Cranbrook Academy of Art en 1932.
Ray Eames et Charles Eames seront ses étudiants et collaborateurs.

Prix et récompensesModifier

Vie familialeModifier

Saarinen divorce de sa première épouse Mathilde qui se marie alors avec Herman Gesellius. Le 6 mars 1904, Saarinen se remarie avec la sculptrice Louise Gesellius qui est la plus jeune sœur de Herman Gesellius. Ils auront en 1905 une fille Eva-Lisa Pipsan et en 1910 un fils Eero Saarinen .

Son fils, Eero Saarinen (19101961), est également un grand architecte et l'un des chefs de file du Style international.

Quelques œuvresModifier

Notes et référencesModifier

  1. (fi) « Eliel (Gottlieb) Saarinen », archinform.net (consulté le 14 janvier 2013)
  2. (en) « Eliel Saarinen : architect biography », /architect.architecture.sk (consulté le 14 janvier 2013)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Fabienne Chevallier, L’œuvre d'Eliel Saarinen en Finlande et la question de l'architecture nationale de 1898 a 1909, vol. 12, Publications De La Sorbonne, coll. « Histoire de l'Art », , 301 p. (ISBN 978-2859444235)
  • (en) Eliel Saarinen, The Search for Form in Art and Architecture, Dover Publications, , 377 p. (ISBN 978-0486249070)
  • (en) Eliel Saarinen, The Saarinen Door: Eliel Saarinen, Architect and Designer at Cranbrook, Cranbrook Academy of Art,
  • (en) Mirika Hausen, Kirmo Mikkola, Anna-Lisa Arnberg, Tytti Valto, Eliel Saarinen: Projects 1896-1923, The MIT Press, , 356 p. (ISBN 978-0262081948)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier