Eliahu Inbal

chef d'orchestre israélien
Eliahu Inbal
Description de l'image EliahuInbal.jpg.

Naissance (83 ans)
Jérusalem,
Palestine-Mandate-Ensign-1927-1948.svg Palestine sous mandat britannique
Activité principale Chef d'orchestre
Formation Conservatoire national supérieur de Paris
Maîtres Paul Ben-Haim, Sergiu Celibidache, Franco Ferrara

Eliahu Inbal, né le à Jérusalem, est un chef d'orchestre israélien.

BiographieModifier

Inbal a étudié le violon à l'Israeli Academy of Music et pris des leçons de composition avec Paul Ben-Haim. Après avoir été remarqué par Leonard Bernstein, il obtient, sur sa recommandation, une bourse pour étudier la direction au Conservatoire national supérieur de Paris dans la classe de Louis Fourestier[1]. Il poursuit sa formation auprès de Sergiu Celibidache[1] puis de Franco Ferrara, à Hilversum (Pays-Bas).

Inbal dirige d'abord en Italie puis en Angleterre. De 1974 à 1990, il est le chef principal du l'Orchestre symphonique de la Radio de Francfort[1], orchestre avec lequel il réalise une intégrale des symphonies d'Anton Bruckner[1] en utilisant la version primitive pour celles qui ont été révisées. Il obtient le Jahrespreis der deutschen Schallplatten-Kritik (prix des critiques de disques allemands) pour ces disques. Dans la foulée, il enregistre à la fin des années 1980 de nombreuses œuvres de Berlioz (publiés à l'origine par Denon[2], une intégrale des symphonies de Chostakovitch et une intégrale des symphonies de Mahler qui remporte un succès international.

De 1984 à 1989, il est le chef principal à La Fenice de Venise ; il en est nommé directeur musical en janvier 2007.

De 1995 à 2001, Inbal dirige l'orchestre symphonique de la RAI à Turin, notamment dans une série d'opéras.

En 2001, il est nommé à la tête du Berliner Sinfonie-Orchester, poste qu'il occupe jusqu'en 2006.

RéférencesModifier

  1. a b c et d Dictionnaire de la musique : sous la direction de Marc Vignal, Paris, Larousse, , 1 516 p. (ISBN 978-2-0358-6059-0), p. 679.
  2. Ces enregistrements seront pour la plupart regroupés en 2003 par Brilliant Classics en un coffret de 11 CD.

Liens externesModifier