Alfe lumineux

êtres de la mythologie nordique
(Redirigé depuis Elfes lumineux)

Les Alfes lumineux, Alfes clairs ou Elfes blancs (ljósálfar en vieux-norrois) sont des êtres féeriques de la mythologie nordique, analogues aux sylphes des autres mythologies polythéistes ou aux anges de l'Avesta et des trois religions abrahamiques.

Les Alfes dans la mythologieModifier

Les Alfes lumineux vivent à Álfheim : ce sont des êtres diaphanes décrits tels des génies ou esprits de l'air. Leur taille est moindre que celle des hommes et ils sont beaucoup plus agiles et dotés de pouvoirs magiques. Ce sont aussi des divinités mineures de la fertilité et de la nature que l'on peut rencontrer sur terre mais qui siègent à Gimlé, au troisième ciel (Gylfaginning, 17).

Ils s'opposent aux Alfes sombres : « les uns et les autres sont d'apparence fort dissemblable, mais ils diffèrent encore beaucoup plus en réalité ». Les uns sont « plus beaux que le soleil et plus brillants que les étoiles », les autres « plus noirs que la poix » (Gylfaginning, 17).

La distinction entre Alfes lumineux et Alfes sombres ne se rencontre que chez Snorri Sturluson et, selon l'opinion exprimée en premier par Jacob Grimm, Snorri aurait été influencé par le dualisme chrétien anges / démons. Toutefois, il est possible qu'elle renvoie à deux aspects du culte nordique des Alfes : celui de la fécondité pour les Alfes lumineux, celui de la mort pour les Alfes sombres.

Comme pour les autres êtres légendaires diaphanes et féeriques, il est possible que ces croyances se soient, entre autres, nourries de l'observation de phénomènes naturels alors inexpliqués tels que les brumes se déplaçant rapidement selon la turbidité atmosphérique ou diffusant les faibles luminosités naturelles, les feux follets ou la bioluminescence[1].

Les Elfes blancs dans la fictionModifier

En bande dessinéeModifier

Elfes, Tome 3 : Elfe blanc, cœur noir, scénario Olivier Peru, dessin Stéphane Bileau, 2014, éditions Soleil ;

Elfes, Tome 8 : La dernière Ombre, scénario Olivier Peru, dessin Stéphane Bileau, 2014, éditions Soleil ;

En jeu-vidéoModifier

Les Royaumes d'Amalur : Reckoning, race jouable.

God of War, On peut rencontrer des Alfes lumineux à l'occasion d'un voyage en Alfeim.

Fire Emblem Heroes, On rencontre Peony l'Elfe de lumière venue de Ljósálfheimr dans le livre IV

En jeu de carteModifier

Dans le jeu de cartes Yu-Gi-Oh!, un « Monstre Nordique » a pour nom: “Ljósálfur, Alfe Nordique“.

Sources bibliographiquesModifier

NotesModifier

  1. Claude Lecouteux, Les Nains et les Elfes au Moyen Âge, préface de Régis Boyer, éd. Imago, Paris 1988. 3e éd. mise à jour, Paris, 2004, 207 p. et Démons et génies du terroir au Moyen Âge (préf. Régis Boyer), Paris, Imago, , 218 p. (ISBN 2-902702-88-4 et 978-2-902702-88-6, présentation en ligne).1988. 3e éd. mise à jour, Paris, 2004, 207 p. Trad. Traduit en tchèque et en espagnol. Démons et génies du terroir au Moyen Âge (préf. Régis Boyer), Paris, Imago, , 218 p. (ISBN 2-902702-88-4 et 978-2-902702-88-6, présentation en ligne).