Ouvrir le menu principal

Eleonore Hodys, née en 1903 à Vienne[1], est une résistante autrichienne et déportée à Auschwitz.

BiographieModifier

Eleonore Hodys est une prisonnière politique autrichienne internée à Ravensbrück, puis à Auschwitz. Elle arrive au camp dans un convoi de femmes en mars 1942. Elle est classée 'Reichsdeutsche', citoyenne du Reich Allemand, par conséquent elle est envoyée au Block 11. Elle devient la serveuse de Rudolf Höss.

En mai 1942, Rudolf Höss lui fait des avances. Elle s'enfuit se cacher dans les latrines[2].

Après l'incident, le juge SS Konrad Morgen ouvre une enquête. À l'époque elle est enceinte et réussit à avorter[3].

En octobre 1944, elle est envoyée dans un hôpital-prison à Munich sur l'initiative du docteur Wiebeck. Selon ce dernier, « Höss voulait supprimer cette détenue » et la laisser mourir dans le bunker[1].

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Hermann Langbein (trad. Denise Meunier), Hommes et femmes à Auschwitz [« Menschen in Auschwitz »], Paris, Fayard, coll. « 10/18 » (no 2481), , 527 p. (ISBN 978-2-264-00277-8, OCLC 233972081), p. 391 et 392
  2. Léon Poliakov (trad. Annete Wieviorka), Auschwitz (Histoire), Paris, Gallimard/Julliard (no 145), , 330 p. (ISBN 978-2-070-33693-7, OCLC 77535112), p. 113.
  3. Robert Jay Lifton, The Nazi Doctors: a study in the psychology of evil, Papermac, 1987