Elaeagnaceae

famille de plantes

Les Elaeagnaceae (Éléagnacées) sont une famille de plantes dicotylédones qui comprend 50 espèces réparties en 3 genres.

Ce sont des arbres ou des arbustes, parfois épineux, certains adaptés aux zones arides, des steppes ou des côtes tempérées à tropicales. Certaines espèces produisent des fruits comestibles. C'est le cas de l'argousier (Hippophae rhamnoides) et de Eleagnus angustifolia.

ÉtymologieModifier

Le nom vient du genre type Elaeagnus qui fut longtemps confondu avec le genre Salix.

L’Elaeagnus, « Chalef » selon Fournier, est le nom d’un arbrisseau indéterminé, issu du grec ελαια / elaia, olivier, et αγνοσ / agnos, agnus castus ou gattilier[1].

Selon Maarten et al, le mot Elaeagnus est issu du grec ελαίαγνος / elaíagnos, désignant un saule, mot lui-même dérivé des mots grecs ελώδες / helodes, « poussant dans les marécages », et αγνός / agnos, pur, en référence aux fruits blancs d'un saule. Le nom aurait été ensuite appliqué à l'oléaster (Elaeagnos angustifolia ou Salix elaeagnos), qui ressemble à un saule[2].

Cependant, le nom vernaculaire chalef qui, en français désigne les éléagnus, est rapproché d’un des mots arabes désignant le « saule », sans doute par amalgame entre les genres Elaeagnus et Salix.

Une origine sémitique du mot est probable. En arabe deux mots désignent le saule : صَفْصَاف (safsaf) et خلاف (khalaf ou khilaf), saule d’Égypte, Salix aegyptiaca, qui a donné « chalaf », « calafé », « chalif », « bulef » attribués au saule commun Salix alba, ainsi que « safsaf », attribué au saule de Babylone ou Saule pleureur, Salix babylonica, et aussi à Salix subserrata[note 1].

Or خلاف (khilaf) a une double signification en arabe, « saule » et «  désaccord, contestation ». L’historien irakien du XIIIe siècle, Ibn al-Tiqtaqa[note 2], dans son « Histoire des dynasties musulmanes » raconte cette anecdote :

« Un jour, Mansour[note 3] remarqua dans son jardin un petit arbuste de saule d’Égypte de l'espèce dite khilâf. Ne connaissant pas cette plante, il demanda : « Quel est le nom de cet arbuste, Rabi' ?[note 4] — Unanimité et accord », répondit le vizir, parce qu'il lui répugnait de dire : désaccord (khilâf). Mansour admira son esprit d'à-propos et il fut satisfait de sa réponse.[3] »

.

Quant à l'olivier de Bohème, Elaeagnus angustifolia (Elaeagnaceae), dont le feuillage ressemble à celui du Saule (Salicaceae), il est nommé chale au Proche-Orient[4],[5].

ClassificationModifier

En classification classique de Cronquist (1981) cette famille était placée l'ordre des Proteales.

La classification phylogénétique APG III (2009) la situe dans l'ordre des Rosales.

Liste des genresModifier

Selon Angiosperm Phylogeny Website (31 mai 2010)[6], NCBI (31 mai 2010)[7], DELTA Angio (31 mai 2010)[8] et ITIS (31 mai 2010)[9] :

Liste des espècesModifier

Selon NCBI (31 mai 2010)[7] :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. L'orientaliste Albert Kazimirski de Biberstein, dans son dictionnaire arabe-français (1860), référence une dizaine de mots arabes désignant le Saule.
  2. Ibn al-Tiqtaqa (~1260-1309)
  3. Al-Mansur (714-775) second calife abbasside
  4. Abou-l-Fadl Rabi, vizir de Mansour

RéférencesModifier

  1. P. Fournier, Les quatre flores de France, Paris, Lechevalier, 1990, 1104 pages, p. 283
  2. (en) Maarten J M Christenhusz, Michael F Fay et Mark W. Chase, Plants of the World : An Illustrated Encyclopedia of Vascular Plants, Chicago, The University of Chicago Press, , 792 p. (ISBN 978-0-2265-2292-0, lire en ligne), p. 269
  3. ibn al-tiqtaqâ, Histoire des dynasties musulmanes, , 792 p. (lire en ligne), chap. III
  4. Collectif, Dictionnaire des sciences naturelles : CER-CHI, t. VIII, Paris, Le Normant, , 544 p. (lire en ligne), p. 64
  5. Collectif, Dictionnaire des sciences naturelles : BOA-BYT, t. V, Paris, Le Normant, , 480+160 (suppl. p. (lire en ligne), p. 424
  6. Angiosperm Phylogeny Website, consulté le 31 mai 2010
  7. a et b NCBI, consulté le 31 mai 2010
  8. DELTA Angio, consulté le 31 mai 2010
  9. ITIS, consulté le 31 mai 2010

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :