El Hadjar

commune d'Algérie

El Hadjar
Noms
Nom arabe الحجار
Nom berbère ⵍⵃⴻⴵⴵⴰⵔ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Annaba
Daïra El Hadjar[1]
Chef-lieu Med-Tahar Hachani
Président de l'APC Med Cherif Benjeddid
2007-2012
Code postal 23200
Code ONS 2303
Démographie
Population 37 364 hab. (2008[2])
Densité 593 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 48′ 00″ nord, 7° 44′ 00″ est
Superficie 63 km2
Localisation
Localisation de El Hadjar
Localisation de la commune dans la wilaya d'Annaba.
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
El Hadjar
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
El Hadjar

El Hadjar est une commune de la wilaya d'Annaba en Algérie.

GéographieModifier

La commune d'El Hadjar est située au sud de la wilaya d'Annaba.

Communes limitrophes de El Hadjar
El Bouni
Cheurfa, Sidi Amar   Chebaita Mokhtar (Wilaya d'El Tarf)
Aïn Berda

ToponymieModifier

Le nom de la ville provient de l'article « ال » (« le / la ») et « حجار » (hadjar) « pierre ».

HistoireModifier

En effet le village de Duzerville (issu du nom du général Louis d'Uuzer ou Duzer) fut créé par l'arrêté du , au lieu connu sous le nom de Bouzaroura " ou " Gahmoussaïa, près du pont de Constantine, sur la Meboudja. Les premiers habitants, au nombre de 31 Arabes, 109 Français et 146 étrangers, exercent l’industrie du roulage. Le Général d'Uzer fut le premier Commandant de la Subdivision de Bône de 1832 à 1836, et le premier colon français aussi de la plaine de Bône, puisqu'à sa retraite, un an plus tard, il revint se fixer dans le Pays .Il acquit, en effet, de grandes étendues de terre allant de Bône jusqu'aux parages de Duzerville, terres qu'il mit immédiatement en valeur en utilisant la main d'œuvre des militaires installés dans la région. En peu de temps, les marécages qui s'étendaient là, disparurent, remplacés par des jardins. Il exploita lui-même sa ferme. Il mourut en 1842, à Bône (11, rue Royale). Le Général d'Uzer paya lui-même de sa personne et de ses deniers en participant à la reconstitution agricole de la région. Ce centre a pris par la suite une extension considérable.

Dès 1900 la prospérité du village est réelle. Une vingtaine de fermes sont disséminées autour de Duzerville. Dans le cadre du Plan de Constantine (1959) il est planifié un développement considérable de la région axé sur l’industrialisation. Une véritable ville ouvrière est construite avec la création du complexe sidérurgique d'El-Hadjar. Cette usine a donné naissance à une petite cité ouvrière Sidi Amar.

DémographieModifier

El Hadjar est la quatrième commune la plus peuplée de la wilaya d'Annaba après Annaba, El Bouni et Sidi Amar[3], selon le recensement général de la population et de l'habitat de 2008, la population de la commune d'El Hadjar est évaluée à 37 364 habitants contre 21 918 en 1987:

Évolution démographique Au recensement de 1897 il y avait 793 habitants à DUZERVILLE alors qu’en 1900 le village comptait 3730 âmes dont 930 Européens et 2394 algériens de souche
1987 1998 2008
21 91833 82537 364
(Source : [4])

ÉconomieModifier

L'économie de la ville est essentiellement basée sur l'activité du complexe sidérurgique d'El Hadjar exploité par ArcelorMittal mais sous le contrôle de l'État algérien après sa prise de participation majoritaire, en , dans le capital[5].

Notes et référencesModifier