Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ekoï.
Ekoï

Populations significatives par région
Population totale >400 000[1]
Autres

Les Ekoï sont une population d'Afrique de l'Ouest et centrale, vivant au sud du Nigeria, dans l'État de Cross River, également de l'autre côté de la frontière dans l'ouest du Cameroun[1]. Ils sont étroitement liés aux Efik et aux Ibibio[1].

EthnonymieModifier

Selon les sources et le contexte, on rencontre notamment les formes suivantes : Eafen, Edjagam, Edjarem, Ejagham, Ejaghams, Ejam, Ekoïs, Ekoy, Ezam, Iyako, Koï, Njagham[2].

LangueModifier

Leur langue est l'ekoï (ou ejagham), une langue bantoue. En 2000 le nombre de locuteurs était estimé à 116 700, dont 67 300 pour le Nigeria et 49 400 pour le Cameroun[3].

Culture EkoïModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) James Stuart Olson, « Ejagham », in The Peoples of Africa: An Ethnohistorical Dictionary, Greenwood Publishing Group, 1996, p. 164 (ISBN 9780313279188)
  2. Source RAMEAU, BnF [1]
  3. (en) Fiche langue[etu]dans la base de données linguistique Ethnologue.
  4. a et b Château des Sforza
  5. Linden-Museum
  6. Carnegie Museum of Art
  7. Musée du quai Branly

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (de) Ute Röschenthaler, Die Kunst der Frauen : zur Komplementarität von Nacktheit und Maskierung bei den Ejagham im Südwesten Kameruns, Verlag fur Wissenschaft und Bildung, Berlin, 1993, 287 p. (ISBN 3-86135-240-0) (d’après une thèse de la Freie Universität de Berlin, 1992)
  • (en) Sandy Ojang Onor, The Ejagham nation in the Cross River Region of Nigeria, Kraft Books, Ibadan, 1994, 214 p. (ISBN 9782081515) (d’après une thèse de l’Université de Calabar, 1993)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :