Ouvrir le menu principal
Edwin Walker
Edwin A. Walker.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Center Point (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
DallasVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Edwin Anderson WalkerVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Ted WalkerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Militaire, homme politiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Arme
Grade militaire
Conflits
Distinctions
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Walker.

Le général Edwin Anderson Walker ( - ), surnommé « Ted » Walker, était un officier de l'armée de terre des États-Unis d'Amérique qui combattit pendant la Seconde Guerre mondiale et la guerre de Corée.

BiographieModifier

Il devint célèbre pour ses points de vue ultra-conservateurs et fut critiqué par le président Eisenhower pour avoir défendu une posture politique personnelle en contradiction avec la neutralité de rigueur pour un officier en fonction. Walker présenta sa démission en 1959, mais Eisenhower la refusa et lui attribua un nouveau commandement sur la 24e division d'infanterie d'Augsbourg en Allemagne de l’Ouest. Walker présenta à nouveau sa démission en 1961 après avoir été publiquement et formellement sermonné par le président John F. Kennedy, qui lui reprocha d'avoir critiqué Eléonore Roosevelt et Harry Truman, ainsi que d'avoir enfreint le Hatch Act en voulant influencer les suffrages de ses troupes. Kennedy accepta sa démission.

Au début de 1962, Walker se présenta à l'élection pour être gouverneur du Texas, mais il perdit contre John Connally. Plus tard cette même année, Walker fut arrêté pour avoir fomenté des émeutes à l'université du Mississippi, qui protestaient contre l'admission d'un étudiant noir, James Meredith. Le ministre de la justice (Attorney General) Robert F. Kennedy condamna Walker à 90 jours d'internement psychiatrique pour y subir une expertise, mais le psychiatre Thomas Szasz protesta et Walker fut relâché au bout de 5 jours. Walker fut la cible d'une tentative d'assassinat le 10 avril 1963, attribuée à Lee Harvey Oswald. Après l'assassinat du président Kennedy, Walker défendit l'hypothèse qu'il y avait deux assassins au « Crime d'Avril » : le même que celui qui a tué le président, et un autre jamais identifié.

Notes et référencesModifier