Edward Ebenezer Kay

Edward Ebenezer Kay
Edward Ebenezer Kay 1888-01-07.jpg
Fonction
Membre du Conseil privé du Royaume-Uni
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
Formation
Activité
Père
Robert Kay (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Hannah Phillips (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Mary Valence French (d) (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction

Sir Edward Ebenezer Kay () est un juriste britannique. Il est juge à la Haute cour de Justice de 1881 à 1890 et Lord Justice of Appeal de 1890, date à laquelle il est nommé conseiller privé, jusqu'à sa retraite en janvier 1897.

BiographieModifier

Il est né à Meadowcroft près de Rochdale et a grandi à Bury (tous deux aujourd'hui partie du Grand Manchester) et est le frère de Sir James Kay-Shuttleworth, 1er baronnet et de Joseph Kay. Leur père, Robert Kay, de Rochdale, est un disciple de l'Union des congrégations non conformistes du Lancashire et en est le trésorier jusqu'en 1817 [1].

Il est admis au Trinity College de Cambridge en 1839 et obtient un baccalauréat en 1844 et une maîtrise en 1847. Il est admis au Lincoln's Inn en 1844, et au barreau en 1847. Il est devenu un journaliste autorisé à la Cour de chancellerie et a été l'auteur de Rapports de Kay et une partie de Rapports de Kay et Johnson au cours de la période de 1853 à 1858 [2]. Il est devenu Conseiller de la reine en 1866.

En 1850, il épouse Mary Valence French, la fille de William French qui est maître de Jesus College de 1820 à 1849.

En 1883, il vivait à Thorpe Abbotts à Brockdish, South Norfolk[3].

Sa femme est décédée en 1889 ou 1890 et il fonde la bourse Lady Kay en sa mémoire, ouverte aux étudiants de Jesus College, Cambridge qui ont l'intention d'entrer dans les ordres dans l'Église d'Angleterre [4].

RéférencesModifier

  1. Benjamin Nightingale, The story of the Lancashire Congregational Union, 1806-1906 : prepared at the request of the Union, Manchester and London, John Heywood Ltd, (lire en ligne)
  2. http://www.lexisnexis.com/help/global/AU/en_AU/CaseSearchScopesCoverage.asp
  3. http://www.origins.org.uk/genuki/NFK/places/b/brockdish/white1883.shtml
  4. « Archived copy » [archive du ] (consulté le )

Liens externesModifier