Edward Barron Chandler

personnalité politique canadienne
Edward Barron Chandler
Edward Barron Chandler.jpg
Edward Barron Chandler
Fonctions
Lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick
-
Premier ministre du Nouveau-Brunswick
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
FrederictonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Parti politique

Edward Barron Chandler (né le à Amherst, mort le à Fredericton) est un juge, homme politique et avocat néo-brunswickois. Il est l'un des Pères de la Confédération canadienne.

BiographieModifier

Chandler naît le à Amherst, mais quitte la Nouvelle-Écosse pour le Nouveau-Brunswick afin d'y étudier le droit et s'installe dans la colonie. Il remporte en 1827 un des sièges de député de la circonscription de Westmorland et se situe comme opposant au gouvernement responsable. Il siège plus tard au Conseil législatif du Nouveau-Brunswick (la chambre haute de la législature) et au conseil des ministres. Il est le dirigeant du gouvernement qui administre la colonie de 1848 à 1854 avant l'avènement du gouvernement responsable.

Chandler est délégué aux conférences de Charlottetown, Québec et Londres qui mènent à la confédération canadienne. Même s'il appuie la confédération et le Parti conservateur de John A. Macdonald, il était un partisan prudent et s'opposait à un gouvernement central fort. Il prônait également le développement du réseau ferroviaire et la réciprocité (libre-échange) avec les États-Unis. Il refuse une nomination au Sénat du Canada, mais accepte le poste de lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick en 1878. Il est en fonction dans ce poste du jusqu'à sa mort[1].

Il meurt le à Fredericton.

DiversModifier

C'est dans son cabinet que Albert James Smith, futur premier ministre du Nouveau-Brunswick, apprend son métier d'avocat.

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Canada Gouvernement du Nouveau-Brunswick, « Lieutenants-gouverneurs du Nouveau-Brunswick », sur www2.gnb.ca, (consulté le )