Eduard Silberstein

Juriste

Eduard Silberstein, né le à Iași et mort en 1925 à Brăila est un juriste roumain. Il est connu comme l'ami intime de jeunesse de Sigmund Freud. Freud et Silberstein ont correspondu de 1871 à 1881, seules les quatre-vingts lettres de Freud sont conservées.

Eduard Silberstein
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Le père d'Eduard Silberstein est un commerçant ou banquier roumain[1]. Il envoie ses deux fils dans une école juive, leur imposant une éducation orthodoxe contre laquelle ceux-ci se révoltent avec un certain succès puisqu'ils obtiennent de poursuivre leurs études au lycée de Vienne[2]. Eduard est le condisciple de Freud et ils deviennent amis dès 1870[2]. Leurs familles se fréquentent également[1]. Seules les quatre-vingts lettres de Freud sont disponibles, les lettres que lui a adressées Silberstein ont sans doute été brûlées par Freud en 1895[1]. Au cours de leur échange épistolaire qui dure dix ans, jusqu'à leur entrée à l'université de Vienne, les adolescents évoquent leurs pensées, leurs goûts, leurs relations aux femmes, les influences qu'ils ont eues en matière de littérature ou d'art[3].

Siberstein poursuit ses études à l'université de Leipzig, puis revient à Vienne. Il obtient son diplôme de droit en 1879, et travaille dans une banque, puis dans le commerce de grain[1]. Il est assez engagé sur le plan politique, et impliqué dans les affaires de la communauté juive[1]. Il épouse en premières noces une femme qui se suicide, puis se remarie et a une fille. Son amitié avec Freud s'interrompt par une sorte de brouille, en raison des critiques de Freud sur son mariage et du propre mariage de Freud[1]. Cette amitié préfigure une autre amitié structurante de Freud, celle qu'il entretiendra avec Wilhelm Fliess au début de sa vie professionnelle de médecin.

ÉditionsModifier

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f « Sigmund Freud/Eduard Silberstein : une amitié passionnelle et consanguine », Adolescence, cf. bibliographie.
  2. a et b Mijolla 2002, p. 1586.
  3. (en) « The Letters of Sigmund Freud to Eduard Silberstein, 1871-1881 », sur hup.harvard.edu (consulté le 7 octobre 2011).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier