Edmé Pierre Louis Marchais

Edmé Pierre Louis Marchais
Edmé Pierre Louis Marchais

Naissance
Charenton-le-Pont (Val-de-Marne)
Décès (à 86 ans)
Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)
Origine Drapeau de la France France
Arme Cavalerie
Infanterie
Grade Général de brigade
Années de service 17771820
Distinctions Commandeur de la Légion d'honneur

Edmé Pierre Louis Marchais, né le à Charenton-le-Pont (Val-de-Marne), mort le à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), est un général français de la Révolution et de l’Empire.

États de serviceModifier

Il entre en service le , dans les gardes du corps du comte d’Artois, et le , il rejoint comme volontaire le 4e régiment de chasseurs à cheval. Il passe sous-lieutenant le , et lieutenant en second le , au 9e bataillon de chasseurs des Cévennes.

Il est nommé capitaine le , au 74e régiment d’infanterie de ligne, et aide de camp du général Belmont le . Le il devient adjudant-général lieutenant-colonel, et le suivant il est élevé au grade d’adjudant-général colonel surnuméraire. Il est désigné comme chef d’état-major de la place de Metz sous les ordres du général Favart, et il est confirmé dans son grade le .

Il est promu général de brigade provisoire le à l’armée du Rhin, et il est blessé d’une balle dans la jambe gauche le . Il est confirmé dans son grade le , et en octobre, il prend le commandement de Worms. Il est réformé le .

Le , il reprend du service comme commandant de la 3e demi-brigade de vétérans en activité à Tours, puis en 1804, la 8e à Abbeville. Il est fait chevalier de la Légion d’honneur le , et officier de l’ordre le suivant. Le , il est chef de deux bataillons d’anciens combattants.

Lors de la première Restauration, le roi Louis XVIII le nomme commandeur de la Légion d’honneur le .

Lors de la seconde Restauration, il devient prévôt du département du Nord. Il est admis à la retraite avec pension le .

Il meurt le à Saint-Denis.

SourcesModifier