Edith Hamilton

Edith Hamilton
Description de l'image Edith Hamilton.jpg.
Naissance
Dresde (Allemagne)
Décès
Washington (États-Unis)

Edith Hamilton, née le et morte le [1], est une enseignante, helléniste, historienne américaine d'origine allemande. Spécialiste de la mythologie grecque et de la Grèce antique, elle est à une certaine époque l'une des classicistes les plus renommées aux États-Unis[2].

BiographieModifier

 
Les soeurs Hamilton : Edith, Alice, Margaret et Norah.

Edith Hamilton, l'aînée de Gertrude Pond (1840–1917) et de Montgomery Hamilton (1843–1909), tous deux Américains, naît le à Dresde en Allemagne. Peu après sa naissance, sa famille déménage aux États-Unis, où elle s'établit à Fort Wayne en Indiana, là où son grand-père, Allen Hamilton, s'est établi au début des années 1820. Edith passe sa jeunesse en compagnie des membres de sa famille élargie[3],[4].

Liste des œuvres (sélection)Modifier

En anglaisModifier

En françaisModifier

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de la page de Wikipédia en anglais intitulée « Edith Hamilton » (voir la liste des auteurs).

  1. (en) « Edith Hamilton | American author and educator », Encyclopedia Britannica,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. (en) Donna Zuckerberg, « Why the work of Edith Hamilton is worth revisiting », The Times Literary Supplement,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. (en) Catherine E. Forrest Weber, « A Citizen of Athens: Fort Wayne's Edith Hamilton », Indiana Historical Society, Indianapolis, vol. 14, no 1,‎ , p. 40
  4. (en) Janice Lee Jayes, « Hamilton, Edith (1867–1963) », dans Anne Commire, Women in World History: A Biographical Encyclopedia, vol. 6, Detroit, Yorkin Publications, coll. « Gale Virtual Reference Library », (lire en ligne), p. 728

Liens externesModifier