Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Edgar Frank Codd

informaticien britannique
(Redirigé depuis Edgar F. Codd)
Edgar Frank « Ted » Codd
Naissance
Île de Portland (Drapeau de l'Angleterre Angleterre)
Décès (à 79 ans)
Williams Island, Aventura (Drapeau des États-Unis États-Unis)
Domaines Informatique
Institutions Université d'Oxford
Université du Michigan
IBM
Diplôme Collège d'Exeter
Université du Michigan
Directeur de thèse John Henry Holland[1]
Renommé pour OLAP
Modèle relationnel[2]
12 règles de Codd
Forme normale de Boyce-Codd
Distinctions Prix Turing[3]

Edgar Frank « Ted » Codd ( - ) est un informaticien britannique. Il est considéré comme l'inventeur du modèle relationnel des SGBDR.

Sommaire

BiographieModifier

Edgar Frank Codd est né à Portland dans le Dorset. Il a étudié les mathématiques et la chimie à l'Université d'Exeter, Oxford, avant de servir en tant que pilote dans la Royal Air Force pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1948 il déménagea à New York pour travailler chez IBM comme programmeur mathématique. En 1953, irrité par le sénateur Joseph McCarthy, Codd émigra à Ottawa. Ce n'est qu'une décennie plus tard qu'il revint aux États-Unis et reçut son doctorat en informatique de l'université du Michigan à Ann Arbor. Deux ans après il rejoignit le centre de recherches d'Almaden d'IBM à San Jose en Californie.

Codd reçut le prix Turing en 1981[4].

Le vendredi 18 avril 2003, Edgar F. Codd est mort d'un arrêt cardiaque à son domicile sur l'île de Williams (Floride) à l'âge de 79 ans[5].

TravauxModifier

E. F. Codd est notoire pour ses travaux sur les bases de données, il est l'inventeur du modèle relationnel[6].

Les premiers modèles de base de données ne permettent pas de décrire de façon satisfaisante les relations entre deux données à l'aide de pointeurs logiques. Edgard Codd recherche une solution satisfaisante d'arrangement de données dans les années 1960 et 1970. Cette recherche aboutit au modèle relationnel. Il recherche à décrire les relations entre les données de façon logique et mathématique, sous le nom d'algèbre relationnelle, dont le théorème de Codd est l’un des théorèmes fondamentaux de la théorie des bases de données.

En 1969, un rapport techique décrit le modèle, « Derivability, Redundancy, and Consistency of Relations Stored in Large Data Banks », IBM Research Report RJ599. Le modèle fait l'objet d'une publication scientifique en 1970, « A Relational Model of Data for Large Shared Data Banks" ("Un modèle de données relationnel pour de grandes banques de données partagées"), CACM 13, No. 6, June 1970.

Si Edgard Codd travaille pour IBM, cette société ne souhaite pas immédiatement concrétiser cette recherche dans une application, venant de mettre sur le marché IBM Information Management System, conçu dans le cadre du Programme Apollo. En 1977, Larry Ellison fondent la société Oracle, qui devient l'éditeur de la base de données du même nom, inspirée des travaux de Codd[7].

Codd a continué à développer et à étendre son modèle de données relationnelles, parfois en collaboration avec Chris Date. Une des formes normales dans la normalisation de base de données, la forme normale de Boyce-Codd, est baptisée du nom de Codd.

Edgar Codd a également inventé l'acronyme OLAP et a écrit les douze lois du traitement analytique en ligne.

L'apport informatique de Codd ne se limite pas aux base de données, il a également contribué à la connaissance dans le secteur des automates cellulaires[réf. souhaitée].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Edgar Frank Codd sur le site du Mathematics Genealogy Project
  2. DOI:10.1145/362384.362685, A relational model of data for large shared data banks.
  3. DOI:10.1145/358396.358400, Relational database: a practical foundation for productivity.
  4. (en) C.J. Date, « A. M. Turing Award – Edgar F. ("Ted") Codd », ACM (consulté le 2 septembre 2003) : « United States – 1981. For his fundamental and continuing contributions to the theory and practice of database management systems. »
  5. (en) « Edgar F Codd Passes Away », IBM Research,
  6. http://www.britannica.com/EBchecked/topic/914158/Edgar-Frank-Codd
  7. (en) Oracle's 30th Anniversary, mai 2007, p. 26.

AnnexesModifier