Earl Browder

Earl Browder
Illustration.
Fonctions
Président du Parti communiste des États-Unis d'Amérique
Prédécesseur William Z. Foster
Successeur William Z. Foster
Secrétaire général du Parti communiste des États-Unis d'Amérique
Prédécesseur Max Bedacht (en)
Successeur Eugene Dennis
Biographie
Nom de naissance Earl Russell Browder
Date de naissance
Lieu de naissance Wichita, Kansas, Etats-Unis
Date de décès (à 82 ans)
Lieu de décès Princeton, New Jersey, Etats-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Parti politique Parti communiste des États-Unis d'Amérique

Earl Russell Browder, né le et mort le , était un activiste politique américain et secrétaire général du Parti communiste américain (CPUSA) entre les années 1930 et la première moitié des années 1940.

BiographieModifier

Pendant la Première Guerre mondiale, Earl Russell Browder purge une peine dans une prison fédérale comme objecteur de conscience à la conscription et la guerre. À sa libération, il devient un membre actif du mouvement communiste américain. Il travaille rapidement en tant qu'organisateur pour le compte de l'Internationale communiste et de son Internationale rouge des syndicats de travailleurs en Chine et dans la région du Pacifique.

En 1930, à la suite de la destitution d'une faction politique rivale, il est nommé secrétaire général du CPUSA. Pendant les 15 années qui suivirent, Earl Russell Browder devint la personnalité publique la plus reconnaissable associée au communisme américain. Il rédigea des dizaines de brochures et de livres, prononçant de nombreux discours devant un public parfois vaste et se présentant à deux reprises à la présidence des États-Unis. Il a également pris part à des activités clandestines au nom des services de renseignement soviétiques en Amérique au cours de sa période de direction du parti, mettant en contact ceux qui cherchaient à transmettre des informations sensibles au parti avec les services de renseignements soviétiques.

À la suite de l’indignation publique suscitée par le pacte germano-soviétique de 1939, Earl Russell Browder est accusé de fraude de passeport. Il est reconnu coupable de deux chefs d'accusation au début de 1940 et condamné à quatre ans de prison, restant libre pendant un certain temps en appel. Au printemps 1942, la Cour suprême des États-Unis confirme la peine et Earl Russell Browder entame ce qui s’avéra être un séjour de 14 mois dans une prison fédérale. Il fut finalement libéré en 1943, un geste en faveur de l'unité du temps de guerre, alors que l'URSS avait rejoint le camp des Alliés.

Earl Russell Browder était un fervent partisan de la coopération étroite entre les États-Unis et l'Union soviétique pendant la Seconde Guerre mondiale et envisageait de poursuivre la coopération entre ces deux puissances militaires dans les années d'après-guerre. Considérant que le rôle des communistes américains devait être celui d'un groupe de pression organisé au sein d'une large coalition gouvernementale, il dirigea en 1944 la transformation de la CPUSA en une « association politique communiste ». Cependant, après la mort du président Franklin D. Roosevelt démarre la guerre froide, bientôt doublé d'un climat de chasse aux sorcières lié au maccarthysme. Earl Russell Browder fut expulsé du Parti communiste rétabli au début de 1946, en grande partie à cause du refus de modifier ses vues pour les adapter aux réalités politiques changeantes et aux exigences idéologiques associées.

Liens externesModifier