Ouvrir le menu principal

Espérance sportive de Guelma

club algérien de football
(Redirigé depuis ES Guelma)
ES Guelma
Logo du ES Guelma
Généralités
Nom complet Espérance Sportive de Guelma
Surnoms L'Escadron Noir
Noms précédents ESFM Guelma
Fondation
(95 ans, 6 mois et 14 jours)[1]
Stade
(15 000 places)
Siège Stade OPOW BP 448, 24000 Guelma
Championnat actuel Inter-région
Président Drapeau : Algérie Hacène
Meilleur buteur Noureddine Hachouf (+100 buts)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Neutre

L'Espérance Sportive de Guelma abrégé en ESG, est un grand club de football algérien basé à dans la ville de Guelma et fondé en 1924. L'ES Guelma est le premier club musulman au niveau de la région d'Annaba. Le club est connu sous le surnom de l'Escadron Noir.

HistoriqueModifier

L'ES Guelma est le premier club musulman de la région d'Annaba : Hamra Annaba (fondé en 1944), ES Souk Ahras (en 1957) et l'Union Sportive de Tébessa (en 1947). Les autres clubs de la région étaient des clubs coloniaux : AS Héliopolis (fondé en 1958), RC La Calle (1934), EV Kouif, Ounza Sport (1937).

Le club a évolué en première division algérienne pendant 17 saisons (1965 à 1972, 1977, 1980 à 1981, 1983 à 1987 et 1992).

 
Équipe de l'ESFM Guelma vainqueur de l'édition 1954-1955, après avoir reçu le trophée du challenge Louis Rivet.

C'est l'ESFM Guelma qui remporte la compétition pour la toute première fois de son histoire alors que pour le Wydad de Casablanca, il s'agit de sa première finale de perdue. L'ESFM Guelma a battu son homologue de Casablanca sur le score de 2 buts à 1, Ce fut le premier titre international pour un club Algérien.

Le foot à GuelmaModifier

Le football existe à Guelma depuis 1917, c’était à l’époque où les associations sportives n’étaient dans l’esprit de leurs fondateurs qu’un moyen pour rassembler, sensibiliser et mobilier les Algériens, alors sous le joug du colonialisme, autour de la cause nationale, et un moyen d’aider les jeunes à préserver leur identité culturelle et civilisationnelle menacée dans son intégrité.

Le champ de la pratique de ce sport le plus populaire s’est ensuite élargi au fil des années par la création des clubs aux fortunes diverses mais guidés tous par le même mot d’ordre : l’Algérie sportive ne peut et ne pourra être qu’une Algérie « Algérienne ». Après l’avènement de l’indépendance, ce sera une autre ligne, une autre politique et une autre aventure. Et pour concrétiser la nécessité pour tout individu de bien connaître son passé pour se lancer vers son futur.

  • 1917: création de la Jeunesse Sportive Guelmoise (JSG), constitué essentiellement de Français.
  • 4 avril 1924: l'Étendard Sportif Musulman Guelmois (ESMG), par un groupe des Nationalistes.
  • 1925: Football Club Guelmois (FCG).
  • 1937: L’Étoile Sportive Musulman Guelmois (ESMG).
  • 11 mai 1939: Espérance Sportive Guelmoise (ESG) puis (ESMG) en 1940.
  • 1945: création du Football Olympique Guelmois (FOG) par Chibouni Nafti.
  • 1950: Jeunesse Olympique Guelmoise (JOG), club né d’une fusion entre les deux clubs créés en 1917 et 1945 (JSG) et (FOG).

L'Étendard ou L'Étoile ou l’Espérance, 3 noms même sigle, même club.

Après la reprise officielle des championnats après la Seconde Guerre mondiale, l’ESG reprit sa place en Division d’Honneur en 1946 après avoir battu en match de barrage la Jeunesse Sportive Guelmoise (JSG) 2 à 0 par M'rad et GHOZLANI dit TIQ., l’équipe rivale (l'équipe de Jean-Claude Samuel ex international de l'équipe de France et joueur de R C Paris) au stade Colonel Chabou à Annaba (en match d'ouverture MOC/JSMS).

1939-1956 : La conquête des titresModifier

La saison 1939-1940 fut marquée par les débuts mouvementés du déclenchement de la deuxième guerre mondiale, ce qui retarda la reprise du Championnat. Cette saison sera disputée sous forme de critérium de guerre avec trois groupes A, B, C et au terme de cette édition, les premiers de ces poules disputeront un tournoi dont le vainqueur sera déclaré champion.

Au cours des années 1950, l’Espérance remporte le championnat de Constantine LCF trois fois.

Au total, l'équipe fut 7 fois championne du département de Constantine. Seule sa grande voisine, Bône, la devança avec ses 9 victoires. Guelma s'avéra être la seule cité de moins de 40 000 habitants , dans toute l'Afrique du Nord à avoir remporté 7 championnats sur 30 en Division d'Honneur.

L'ESFMG fut sacrée championne d'Afrique du Nord. Sa devancière, la JSG, parvient à 2 reprises en demi-finale de la même compétition.

Résultats en Coupe d'Afrique du Nord de footballModifier

1954-1955Modifier
1er tour
Espérance Sportive Franco Musulmane Guelmoise (Ligue de Constantine (LCFA)) 1 - 0 Football Club de Blida (Ligue d'Alger (LAFA))
Huitièmes de finale
Avant-Garde Sportive de Mascara (Ligue d'Oran (LOFA)) 0 - 1 Espérance Sportive Franco Musulmane Guelmoise (Ligue de Constantine (LCFA))
Quarts de finale
Espérance Sportive Franco Musulmane Guelmoise (Ligue de Constantine (LCFA)) 1 - 2 Stade tunisien (Ligue de Tunisie (LTFA))
1953-1954Modifier
1er tour
Espérance Sportive Franco Musulmane Guelmoise (Ligue de Constantine (LCFA)) 4 - 1 Club Athlétique du gaz (Ligue de Tunisie (LTFA))
Huitièmes de finale
Espérance Sportive Franco Musulmane Guelmoise (Ligue de Constantine (LCFA)) 3 - 1 Association Sportive de Boufarik (Ligue d'Alger (LAFA))
Quarts de finale
Espérance Sportive Franco Musulmane Guelmoise (Ligue de Constantine (LCFA)) 3 - 1 Groupement Sportif Orléansville (Ligue d'Alger (LAFA))
Demi-finale
Union Sportive Sporting Club Aïn-Témouchent (Ligue d'Oran (LOFA)) 2 - 0 Espérance Sportive Franco Musulmane Guelmoise (Ligue de Constantine (LCFA))
1952-1953Modifier
1er tour
Espérance Sportive Franco Musulmane Guelmoise (Ligue de Constantine (LCFA)) 3 - 1 Fath Union Sport de Rabat (Ligue du Maroc (LMFA))
Huitièmes de finale
Espérance Sportive Franco Musulmane Guelmoise (Ligue de Constantine (LCFA)) 3 - 2 Racing Club Maison-Carrée (Ligue d'Alger (LAFA))
Quarts de finale
Wydad Athlétique Club (Ligue du Maroc (LMFA)) 3 - 2 Espérance Sportive Franco Musulmane Guelmoise (Ligue de Constantine (LCFA))
1951-1952Modifier
1er tour
Sport Athlétique de Marrakech (Ligue du Maroc (LMFA)) 5 - 1 Espérance Sportive Franco Musulmane Guelmoise (Ligue de Constantine (LCFA))

Le boycott de mai 1956 et l’arrêt des activitésModifier

Le déclenchement de la guerre d'Algérie en 1954 a rendu les matchs entre les clubs européens et musulmans difficiles, plusieurs incidents et arrêts de matchs se produisirent et ce n'était que les clubs musulmans qui étaient sanctionnés. En raison de cette injustice et surtout lors du match de la finale de la Coupe d'Afrique du Nord entre les deux rivaux, l'USM Bel-Abbès (club musulman) et le SC Bel-Abbès (club européen) où tout était fait pour que le club européen gagne la coupe, le Front de libération nationale ordonna le boycott de toutes les associations musulmanes des compétitions officielles par le décret de mai 1956. Ainsi, malgré l’appel à la sagesse de la ligue et des autorités coloniales de l’époque. La décision était irrévocable et donna suite à un grandiose mouvement de solidarité de la part des clubs musulmans qui ont emboité le pas au grand escadron noir de l’époque. L'ESG et l’USMANNABA (HAMRA) arrêtent la compétition et mettent ainsi leurs menaces à exécution. D’autres clubs musulmans leur emboîtent le pas tels que le CSC, le MOC, l’USM SETIF, JSM Philpville, JS DJIJEL, CA BATNA de l'est Algériens.

Époque de Mohamed Kermiche (1945-1971)Modifier

Sa période de gestion avec son bras droit Monsieur Allaoua Said I dura 26 ans et fut pleine de succès pour le club avec notamment trois championnats de l’Est (1952,1954 et 1955) mais aussi le championnat d’Afrique du nord en 1955 face au WAC et une qualification en demi-finale de la coupe d’Afrique du nord face au stade tunisien (2-0), l'accession en division d'honneur 1963/1964 et en nationale 1 en 1964/1965, demi-finale de la coupe d'Algérie 1968 face à l'entente de Sétif (2-1) au stade de Benabdelmalek, vice champion d'Algérie en 1966.

Cette époque est considérée comme parmi les plus fleurie de l'histoire de l’Escadron noir de Guelma

En 1971, Kermiche se retire de la direction de L'ESG après un putsch de quelques joueurs, cédant sa place au nouvel président Bouhzila.

1962-1971 : L’âge d’orModifier

Cette période fut riche pour l'ESG en matière de parcours et de consécrations :

  • 1962/1963 : Division critérium accession en division d'honneur (organisation du foot en Algérie après l’indépendance)
  • 1963/1964 : Division d'honneur 2e place et accession en division nationale I (l'année de la création de la nationale I)
  • 1964/1965 : Nationalte I , 3e place
  • 1965/1966 : Nationale I, 2e place
  • 1967/1968 : Demi-finaliste de la Coupe d'Algérie

la catastrophe de la saison:1967/1968Modifier

ES Guelma vs ASM Oran (7-0) sur le terrain, Noureddine HACHOUF a marqué 6 buts et porte son total à 18 buts, mais l' ASM Oran a formulé des réserves contre la participation du joueur Guelmi BOUREGHBI Abdelkader suspendu, Guelma perd le match sur tapis vert !(1-3) et HACHOUF est détrôné de son titre de meilleur buteur et l'équipe perd le titre du championnat.

La réforme sportiveModifier

De 1977 à 1991, lors de la réforme sportive nationale, la société nationale de la construction mécanique SONACOM parraine l'ESG qui change de nom et deviens ESMG. Lors de cette période, plusieurs disciplines réapparaîtrons comme le handball, le basket-ball, le karaté, le judo, etc.

La réforme lui permet de mieux se structurer et de revenir parmi les ténors, mais l’espérance de cette époque ne ressemble en rien à celles des années précédentes. Hier dans la peau du favori pour le championnat, aujourd’hui, même pas considérée comme un « outsider ».

ConflitModifier

Le conflit des clans est un phénomène bien connu à l'ES Guelma et cela remonte spécialement à la fin de la réforme sportive en 1989 quand SONACOM a quitté le club, L'Espérance par conséquent s'est retrouvé sans direction puissante et majeure apparente, il s'est ensuivi une guerre de pouvoir qui a commencé et qui a retenti sur les directions ainsi que les joueurs, créant des clans et des conflits interminables.

Les années 2000Modifier

Depuis le début de millénaire, l'ES Guelma connue la plus mauvaise période de son existence, après sa relégation en troisième division, et ne parvient plus à se hisser en paliers supérieurs, et se voit même être relégué en quatrième division pour la première fois de son histoire en 2008. Actuellement, il évolue en troisième division groupe est.

PalmarèsModifier

Distinction personnelModifier

  • Meilleur buteur du championnat en 1967 : Noureddine Hachouf.
  • 2e meilleur buteur d'Algérie saison 1968/1969 : Noureddine Hachouf avec 14 buts après Abdelkader Feriha.
  • Meilleur sportif en 1969 en Algérie : Mustapha Seridi.
  • Meilleur joueur des jeux africaines de 1965 à Brazzaville : Abdelwahab Essalhi.
  • Buteur des jeux africaines olympique de 1965 à Brazzaville : Noureddine Hachouf avec 4 buts.

Palmarès (époque colonial)Modifier

Palmarès des jeunesModifier

  • Coupe d'Algérie Junior
    • Demi-finaliste :
      • En 1970/1971 (RCG Oran 2-1 ES Guelma), en 1985/1986 (JS Kabylie - ES Guelma, forfait de l'ESG), en 2006/2007 (USM Blida 3-0 ES Guelma)

Classement en championnat d'Algérie par annéeModifier

Parcours de l'ESG en coupe d'AlgérieModifier

Saison Tour Matchs Résultats
1962-63 ? ? ?
1963-64 ? ? ?
1964-65 1/16 finale AS Khroub 2-1
1965-66 ? ? ?
1966-67 ? ? ?
1967-68 1/2 finale ES Sétif 2-1
1968-69 1/8 finale MC Oran 2-0
1969-70 1/4 finale CR Belcourt 3-1
1970-71 1/8 finale HAMR Annaba 3-3 Cornr 6-5
1971-72 1/16 finale ES Sétif ?
1972-73 1/16 finale HAMR Annaba 2-1
1973-74 ? ? ?
1974-75 ? ? ?
1975-76 ? ? ?
1976-77 1/16 finale JS kawkabi 2-1
1977-78 1/8 finale MC Oran 4-0
1978-79 ? ? ?
1979-80 1/8 finale GCR Mascara 1-0
1980-81 ? ? ?
1981-82 ? ? ?
1982-83 1/8 finale RC Kouba 2-0
1983-84 1/8 finale MC Oran 1-1 t.a.b 5-4
1984-85 1/8 finale MB Batna 2-1
1985-86 1/32 finale MO Constantine 2-2 t.a.b 5-4
1986-87 1/2 finale USM El Harrach 1-0
1987-88 1/8 finale JE Tizi Ouzou 1-0
1988-89 1/2 finale MSP Batna 0-0 t.a.b 4-3
1989-90 N.J N.J N.J
1990-91 1/4 finale ES Sétif 0-0 t.a.b 4-3
1991-92 1/8 finale MC Oran 1-0
1992-93 N.J N.J N.J
1993-94 1/32 finale MO Constantine 1-1 t.a.b 4-2
1994-95 ?e T.R ? ?
1995-96 1/64 finale CRB Kherata 2-2 t.a.b 7-6
1996-97 1/16 finale MC Saida 3-0 forfait
1997-98 ?e T.R ? ?
1998-99 ?e T.R ? ?
1999-00 1/16 finale CR Belouizdad 1-0
2000-01 ?e T.R ? ?
2001-02 1/32 finale WA Tlemcen 1-0
2002-03 1/16 finale JS Kabylie 3-0
2003-04 1/32 finale NC Magra 2-1
2004-05 1/16 finale ES Berrouaghia 1-0
2005-06 1/8 finale JS Kabylie 1-0
2006-07 1/64 finale AU Annaba 1-0
2007-08 1/32 finale JS Sig 1-0
2008-09 1/16 finale IRB Maghnia 0-0 t.a.b 5-3
2009-10 1/32 finale ASO Chlef 7-0
2010-11 1/64 finale IRB Sedrata ?
2011-12 1/64 finale JM Sidi Salem 2-0
2012-13 1/64 finale HAMR Annaba 1-0
2013-14 1/64 finale JS Chbaita.M 3-2
2014-15 1/16 finale US Chaouia 1-0
2015-16 1/32 finale IRB El Kerma 0-0 t.a.b 8-7
2016-17 1/32 finale CAM Skikda 2-1 a.p
2017-18 4e T.R ES Berrahal 2-1
2018-19 4e T.R ORB Boumahera 5-2 a.p

Statistiques Tour atteintModifier

l' ESG à participer en 55 édition, éliminé au tours régionale 12 fois et atteint les tours finale 33 fois.

Édition 1er tour 2e tour 3e tour 4e tour 64e de finale 32e de finale 16e de finale 8e de finale Quart de finale Demi-finale Finale Champion
55-16 - - - 02 06 08 10 10 02 03 00 00

Image et identité de l'équipeModifier

Les différents noms du clubModifier

Depuis sa fondation en 1924, l'équipe du ESG est connue sous les noms suivants :

  • 4 avril 1924: l'Étendard Sportif Musulman Guelmois (ESMG),
  • 1937: L’Étoile Sportive Musulman Guelmois (ESMG).
  • 11 mai 1939: Espérance Sportive Guelmoise (ESG).
  • En 1940 Espérance Sportive Musulmane de Guelma ESMG (la lettre " M" ajoutée par EL ALAMA BENBADIS).
  • 1962-1969: Espérance Sportive Guelmoise (ESG).
  • 1969-1978:Espérance Sportive Mairie de Guelma (ESMG).
  • 1978-1991:Espérance Sportive Mécanique de Guelma (ESMG).
  • Depuis 1991 Espérance Sportive Guelmoise (ESG).
Étendard Sportif Musulman Guelmois
1924–1937
Étoile Sportive Musulman Guelmois
1937–1939
Espérance Sportive Guelmoise
1939–1940
Espérance Sportive Musulmane de Guelma
1940–1945
Espérance Sportive Musulmane de Guelma
1945–1962
Espérance Sportive Guelmoise
1962–1969
Espérance Sportive Mairie de Guelma
1969–1978
Espérance Sportive Mécanique de Guelma
1978–1991
Espérance Sportive Guelmoise
Depuis 1991

Logo, couleursModifier

Les couleurs initiales de l'ESG étaient le Bleu et le Blanc, couleurs que le club arbora depuis 1924, année de sa création. En mai 1945, à la suite du massacre de Sétif, Guelma et Kherrata, le club décide de remplacer le Bleu par le Noir en hommage aux 45 000 manifestants algériens tués par la répression sanglante de l'armée française. Le noir représente le deuil et le blanc la paix.

Différents maillots portés par le clubModifier

Principaux maillots utilisés par l'ES Guelma à travers l'histoire.

Joueurs et personnalités du clubModifier

Les martyrs du clubModifier

  • Boudjemaa Souidani (l'un des 22)
  • Hacen Harcha
  • Mustapha Seridi
  • El Ain Hamr (actuellement un village de la wilaya de Tipaza porte son nom)
  • Smail Ayache
  • Abderrahamane Tabouche
  • Mokhtar Khelil
  • Ali Abda (8 mai 45)
  • Smain Abda (8 mai 45)
  • Amor Abda (8 mai 45)
  • Mabrouk Ouartssi (8 mai 45)
  • Tayeb Selaimia (8 mai 45)
  • Hmaida Seridi (8 mai 45)

Les internationauxModifier

  • Noureddine Soudani : équipe du FLN
  • Abdelwahab Essalhi en/a
  • Mustapha Seridi en/a
  • Noureddine Hachouf en/a
  • Med Fawzi Kerdoussi en espoirs
  • NAILI SKANDER EN JUNIORS
  • BENACER Khemissi en minimes
  • TRAIKIA YOUCEF En cadets et Juniors
  • Nasreddine Rebani en minimes, CADETS ET JUNIORS
  • Bilel Moumen en minimes, CADETS ET JUNIORS
  • Kamel Traikia en/cadets , juniors et universitaire en/A
  • Farid Ghazi en/a
  • Abdelghani Djabri en/a
  • Abdelmalek Ziaya en/a
  • Belaitar Halim en/ olympique

les sélectionnés en équipe nationaleModifier

☆ SERIDI Touhami dit bombinou

☆ ESSALHI Abdelwahab

☆ KHELOUFI Mouloud

☆ Med Fawzi Kerdoussi en espoirs

☆ les frères NAILI kadour et SKANDER EN JUNIORS

☆ BENACER Khemissi en minimes

☆ TRAIKIA YOUCEF En cadets et Juniors, sélection Universitaire et Équipe Nationale de l'aviation

☆ Nasreddine Rebani en minimes, CADETS ET JUNIORS

☆ Bilel Moumen en minimes

☆ Kamel Traikia en/cadets, juniors et universitaire en/A

☆ Farid Ghazi en/a

☆ Abdelghani Djabri en/a

☆ Belaitar Halim en/ olympique

☆ Abdelmalek Ziaya en/a

Les présidents du clubModifier

Les présidents qui se sont succédé à sa tête sont :

Présidents Périodes
  Salah Zouara De 1939 à 1945
  Dr Lekhdari De 1945 à 1962
  Dhorbani De 1962 à 1972
  Bouhzila De 1972 à 1976
  Mustapha Khelalfa De 1976 à 1977
  Rachid Gasmi De 1977 à 1978
  Said Benayad De 1978 à 1986
  Ahmed Amira De 1986 à 1990
  Hocine Lahiouel De 1990 à 1992
  Mouloud Kheloufi De 1992 à 1993
  Noureddine Bediar De 1993 à 1994
  Rachid Gasmi De 1994 à 1995
  Mohamed Nabli De 1995 à 1996
  Kamel Ghafar puis
  Med Bouchemal
De 1996 à 1997
Présidents Périodes
  Mahboubi Hacen De 1997 à 1998
  Boumegoura Rabah De 1998 à 1999
  Hocine Lahiouel De 1999 à 2003
  Rachid Harhouz De 2004 à 2005
  Sissaoui Laalali De 2005 à 2006
  Directoire De 2006 à 2007
  Chekatti Med Salah De 2007 à 2008
  Rachid Harhouz De 2008 à 2014
  Tarek Amine Meniai De 2014 à 2016
  Directoire puis
  Amor Mohamdetni
De 2016 à 2017
  Riad Chergui Depuis 2017

Personnages du clubModifier

L'histoire de l'ESG a été marquée par plusieurs joueurs talentueux. À leur tête, les frères Dafri Ali et Messaoud (dit Napou) (meilleur attaquant de l'Est, sélectionné deux fois sélection française), les frères Abda Ali, Hamid Mustapha et Slimane, les frères Seridi Mustapha et Touhami (dit Bombino), le buteur Noureddine Hachouf,le fabuleux joueur le talentueux naili kadour le deuxième buteur après hachouf est meilleur joueur de l'équipe après seridi tiwa Essalhi, l’omniprésent défenseur Maghmouli, Abderrahamane Belaadi (dit Riva), Kerdoussi, Ksori, sans oublier le gardien Ghaffar .

Concernant les joueurs hors wilaya, Mustapha Demane Debih, Mokhnache Hakim et Med Boukraa resteront les meilleurs.

Les entraîneurs: Kachanine, Kamel Mouassa , le Dr Bouarata, naili kadour .Belabas, Traikia et Belkhane nacer.

Galerie d'imagesModifier

Notes et référencesModifier