École nationale supérieure d'horticulture

école d’horticulture transférée à Angers en 1995 || pour la période versaillaise (1874-1995), voyez Q21683588
(Redirigé depuis ENSH)

L'École nationale supérieure d'horticulture (ENSH) est une école d'horticulture française fondée en 1874 pour promouvoir l'enseignement agricole français selon les termes de la loi du , à l'initiative de Pierre Joigneaux et sous la direction d'Auguste Hardy[1].

Mémorial de Pierre Joigneaux dans le parc Balbi

Le terrain d'application de cette école est, dès sa création, situé dans le Potager du roi à Versailles (Yvelines) et reprend l'activité de l'Institut national agronomique qui y exerça d' à la fin de la Deuxième République[2].

Le but de l'école est de « former des jardiniers éclairés qui soient aptes après deux années d’études théoriques et pratiques, à propager et vulgariser dans nos départements les bonnes méthodes et les bonnes explications. »[2]

Afin de rétrograder cette école de 3e cycle de spécialisation d'ingénieurs (bac+6) en école de second cycle, Édith Cresson a décidé de délocaliser l'ENSH. Cette école a été transférée à Angers en 1995, puis fusionnée en 1998 avec l'École nationale d'ingénieurs des travaux de l'horticulture et du paysage d'Angers, pour donner naissance à l'Institut national d'horticulture.

Notes et référencesModifier

  1. Léon Dabat, Ministère du Commerce, de l'industrie, des postes et des télégraphes. Exposition universelle internationale de 1900, à Paris. Rapports du jury international. Classe 5. Enseignement spécial agricole., Paris, Imprimerie nationale, , 651 p. (lire en ligne), p. 255-280
  2. a et b France Diplomatie : 1848-1870 Le potager, lieu de production et de pédagogie

Liens internesModifier