Ouvrir le menu principal

Groupe du Parti européen des libéraux, démocrates et réformateurs

groupe parlementaire européen de 1976 à 2004
(Redirigé depuis ELDR)

Groupe du Parti européen des libéraux, démocrates et réformateurs
Image illustrative de l’article Groupe du Parti européen des libéraux, démocrates et réformateurs
Fondation 1976
Ancien(s) nom(s) Groupe des libéraux et apparentés (1953-1976)
groupe libéral et démocratique (1976-1985)
groupe libéral, démocratique et réformateur (1985-1994)
Partis membres Parti de l'Alliance des libéraux et des démocrates pour l'Europe
Parti démocrate européen
Positionnement Centre
Idéologie Libéralisme
Fédéralisme européen
Social-libéralisme

Le Groupe du Parti européen des libéraux, démocrates et réformateurs (groupe ELDR[1]) est un ancien groupe parlementaire regroupant les eurodéputés de sensibilité libérale[2] au Parlement européen, de 1976 à 2004. Le groupe inclut le Parti de l'Alliance des libéraux et des démocrates pour l'Europe (ALDE) et ses partis nationaux affiliés, d'orientation libérale, centriste ou agrarienne (en)[3]. Son prédécesseur, était le Groupe des libéraux et de leurs alliés, créé le 23 juin 1953. Le nom fut changé en 1976 pour groupe des libéraux et de démocrates (LD), puis le 13 décembre 1985 en groupe des libéraux, démocrates et réformateurs (LDR), l'ajout de « réformateur » étant une concession faite au parti social-démocrate du Portugal qui ne se reconnaissait pas « libéral »[4].

Le groupe fut un partenaire du groupe PPE (droite conservatrice) avec lequel il forma une majorité lors de la cinquième législature (1999-2004) ; c'est à cette période qu'il fit élire le seul président du parlement issu de ses rangs, Pat Cox durant la seconde moitié de la législature[5],[6].

Suite aux élections européennes de 2004, le groupe ELDR s'étend et se renomme en Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe (ALDE)[7].

Sommaire

PrésidentModifier

PartisModifier

SourcesModifier

RéférencesModifier

  1. http://www.europarl.europa.eu/election/results/legende.htm
  2. Thorlakson 2013, p. 72
  3. Gabel et Hix 2004, p. 96
  4. Steed et Humphreys 1988, p. 432
  5. http://personal.lse.ac.uk/hix/working_papers/kreppel-hix-cps-2003.pdf
  6. Hombach 2012, p. 217
  7. Tapio Raunio, Institutions of the European Union 4th ed., Oxford University Press, (ISBN 978-0-19-873741-4, lire en ligne), « European parties: a powerful caucus in the European Parliament and beyond », p. 360

BibliographieModifier

  • Michael Steed et Peter Humphreys, Identifying liberal parties, Cambridge University Press,
  • Lori Thorlakson, Towards a Federal Europe, Taylor & Francis, (ISBN 978-1-317-99818-1, lire en ligne), « Federalism and the European party system »
  • Matthew Gabel et Simon Hix, European Integration and Political Conflict, Cambridge University Press, (ISBN 978-0-521-53505-2, lire en ligne), « Defining the EU political space: an empirical study of European election manifestos 1979–1999 »
  • Jean-Pierre Hombach, The Secret About Acta, Lulu.com, (ISBN 978-1-4716-3083-5, lire en ligne)