Ouvrir le menu principal

Dynamite Kid

catcheur britannique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Billington.
Dynamite Kid
Dynamite Kid British Bulldogs.jpg
The Dynamite Kid
Données générales
Nom de naissance
Thomas Billington
Nom de ring
The Dynamite Kid
Nationalité
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
Taille
5 8 (1,73 m)[1]
Poids
228 lb (104 kg)[1]
Catcheur mort
Fédération
Entraîneur
Ted Betley
Jack Fallon
Carrière pro.
24 décembre 1975 - 30 avril 1994

Thomas Billington né le à Golborne et mort le à Ince (Royaume-Uni), plus connu sous son nom de ring de Dynamite Kid, est un catcheur britannique.

Il se fait connaitre dans un premier temps au Royaume Uni avant de partir au Canada avec Davey Boy Smith où il travaille à la Stampede Wrestling au début des années 1980 tout en faisant des tournées au Japon à la New Japan Pro Wrestling et à l'All Japan Pro Wrestling. Durant cette période, il est le principal rival de Tiger Mask au Japon qu'il affronte dans des matchs pour le championnat poids lourd junior de la WWF, il remporte d'ailleurs une fois ce titre. Il rejoint la World Wrestling Federation fin 1984 et y fait équipe avec son compatriote Davey Boy Smith avec qui il forme les British Bulldogs. Ils remportent une fois le championnat du monde par équipes de la WWF. Ils se font renvoyer en 1987 après de multiples altercations avec des catcheurs. Il retourne à la Stampede Wrestling et à la All Japan Pro Wrestling et arrête sa carrière en 1996. Après sa retraite, sa santé se détériore puisqu'il se retrouve dans une chaise roulante.

Sommaire

JeunesseModifier

Thomas Billington est le fils de Bill et Edna Billington, un mineur et une mère au foyer, et grandit à Golborne[2],[3]. Il a deux sœurs et un frère. Son père et son oncle Eric sont d'ancien boxeurs et Tom apprend ce sport avec eux et il est un bon gymnaste à l'école[2],[3].

Carrière de catcheurModifier

Débuts en Grande-Bretagne (1975-1978)Modifier

Billington commence à faire du catch dés l'âge de 14 ans[4]. Max Crabtree, le promoteur de Joint Promotions, voit en lui un babyface idéal car il exécute parfaitement les prises et a un style acrobatique[2]. Il devient champion de Grande-Bretagne des poids-légers le 23 avril 1977 puis champion de Grande-Bretagne des poids welters le 25 janvier 1978 ainsi que champion d'Europe des poids welters le 22 mars de cette même année[5],[6],[7]. Au cours d'un de ses voyages en Europe, Bruce Hart, un des fils du fondateur de la Stampede Wrestling Stu Hart, rencontre Billington et un de ses amis d'enfance Davey Boy Smith alors que les deux hommes luttent en Angleterre[8]. Il décide de faire venir les deux hommes au Canada où ils sont présentés comme étant cousins[8].

Stampede Wrestling (1978-1984)Modifier

Billington arrive à la Stampede Wrestling, une fédération basée à Calgary en 1978 avec la recommandation de Bruce, Ross, Keith et Bret Hart[4]. Il y est d'abord un babyface avant de faire un heel-turn et a John Foley comme manager[2]. Il constate aussi qu'il a besoin de prendre des stéroïdes afin d'apparaître comme plus musclé[9]. Stu Hart, le promoteur de cette fédération, décide de faire de lui le premier champion des poids mi-lourd du Commonwealth britannique en [10]. Il devient le rival de Bret Hart avec qui ils s'affrontent à de nombreuses reprises dans des matchs pour le championnat des poids mi-lourd et s'échangent ce titre à trois reprises[10]. En plus de cela, il remporte à cinq reprises le championnat international par équipes de la Stampede avec Sekigawa, Loch Ness Monster, Kasavudu, Duke Myers et Davey Boy Smith[11].

New Japan Pro Wrestling (1980-1984)Modifier

Dynamite Kid commence à lutter ponctuellement à la New Japan Pro Wrestling en 1980 où il affronte plusieurs fois Tatsumi Fujinami qui est alors champion poids lourd junior de la World Wrestling Federation (WWF)[a],[8],[2]. C'est à partir de 1981 qu'il commence à y travailler plus souvent en étant le principal rival de Tiger Mask[12]. Il perd un match simple le face à ce dernier qui fait ses débuts sous ce gimmick[13].

Fin 1981, Fujinami rend son titre pour passer dans la catégorie des poids lourd[14]. Antonio Inoki, le fondateur de la New Japan Pro Wrestling, qui trouve les matchs entre ces deux catcheurs impressionnant décide de faire de Dynamite Kid et Tiger Mask les challengers pour ce titre[2]. Ce combat a lieu le qui voit le sacre de Tiger Mask[13]. Ils se retrouvent au Madison Square Garden durant une émission de la WWF le où l'issue est toujours la même[13].

World Wrestling Federation (1984–1988)Modifier

All Japan Pro Wrestling et Michinoku Pro Wrestling (1988–1996)Modifier

Style de catchModifier

Dynamite Kid a un style technique et a un style hybride qui mélange le catch européen, le catch nord-américain qu'il apprend à la Stampede Wrestling et le strong style de la New Japan Pro Wrestling[15]. Il est aussi l'inventeur de deux prises de catch : la superplex et le tombstone piledriver[15].

Il est un des premiers catcheurs de la catégorie des poids lourd-légers à avoir le statut de catcheur vedette au Canada et au Japon[15].

Vie privéeModifier

Il épouse Michelle Smadu, la sœur de la première femme de Bret Hart en 1982, ils ont trois enfants et divorcent en 1991[16]. Il se marie une seconde fois avec une femme du nom de Dot avec qui il vit à Hindley (en) dans la banlieue de Manchester[16].

MortModifier

En 1997, Billington perd l'usage de sa jambe gauche[17]. Il se retrouve paralysé et est en chaise roulante et ne va plus jamais marcher[18]. Il fait un accident vasculaire cérébral en novembre 2013[19].

Il décède des suites de ses blessures, le 5 décembre 2018, le jour de son soixantième anniversaire.

Caractéristiques au catchModifier

  • Prise de finition
    • Diving Dynamite Headbutt (coup de tête en sautant depuis la 3e corde)[20]
Musiques d'entrée de Dynamite Kid[21],[22].
# Titre Interprète Période Fédération
1 Overture Bill Conti NC NC
2 Magic Billy Cobham 1980-1984 NJPW
3 Lovin' Every Minute Of It Loverboy 1985-1988 WWF
4 Car Wars Tom Scott 1989-1993 AJPW
Jeux vidéo où apparaît Dynamite Kid[23].
# Titre Développeur Date de sortie Console
1 Virtual Pro Wrestling 64 AKI Corporation, Asmik Ace Entertainment Nintendo 64
2 Fire Pro Wrestling Spike Game Boy et Game Boy Advance
3 Legends of Wrestling Acclaim GameCube, Xbox et PlayStation 2
4 Fire Pro Wrestling 2 Spike Game Boy Advance
5 Legends of Wrestling II Acclaim GameCube, Xbox et PlayStation 2
6 Showdown: Legends of Wrestling (en) Acclaim Xbox et PlayStation 2
7 Fire Pro Wrestling Returns Spike PlayStation 2

PalmarèsModifier

Récompenses des magazinesModifier

Matchs cinq étoiles de Dynamite Kid[36].
# Résultat Adversaire Évènement Date Durée Lieu Notes
1 Double décompte à l'extérieur Tiger Mask NJPW Big Fight Series 2 - Day 19 22:10 Ryōgoku Kokugikan, Tokyo Dans un match sans enjeu. Il s'agit du premier match cinq étoiles du Wrestling Observer Newsletter.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. a et b Dans les années 1980, la New Japan Pro Wrestling utilise ce championnat à sa guise.

RéférencesModifier

  1. a et b (en) « Profil de Dynamite Kid », sur Online World of Wrestling (consulté le 9 octobre 2014).
  2. a b c d e et f (en) James Truepenny, « A LIFE LESS ORDINARY, TOMMY BILLINGTON “THE DYNAMITE KID” » [archive], sur www.vulturehound.co.uk, (consulté le 8 décembre 2018)
  3. a et b (en) Greg Oliver, « 'Dynamite Kid' Tom Billington dead at 60 » [archive], sur www.slam.canoe.com, (consulté le 8 décembre 2018)
  4. a et b (en) Andrew Lutzke, « Kayfabe, Lies and Alibis: Dynamite Kid – A Matter of Pride », sur Culture Crossfire, (consulté le 23 septembre 2016).
  5. a et b (en) « Historique du championnat de Grande Bretagne des poids-légers », sur Wrestling-Titles (consulté le 29 octobre 2016).
  6. a et b (en) « Historique du championnat de Grande Bretagne des poids-welters », sur Wrestling-Titles (consulté le 29 octobre 2016).
  7. a et b (en) « Historique du championnat d'Europe des poids welters », sur Wrestling-Titles (consulté le 30 octobre 2016).
  8. a b et c (en) « Dynamite Kid », sur Slam! Wrestling (consulté le 9 octobre 2014).
  9. (en) Matthew Byer, « Dynamite Kid documentary a cautionary tale » [archive], sur www.slam.canoe.com, (consulté le 9 décembre 2018)
  10. a b et c (en) « British Commonwealth Mid-Heavyweight Title (Alberta & Saskatchewan) », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 23 août 2017)
  11. a et b (en) « Stampede International Tag Team Title (Alberta & Saskatchewan) », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 23 août 2017)
  12. (en) Liam Byrne, « KID VS. MASK: DYNAMITE KID & TIGER MASK’S MATCH LEGACY » [archive], sur www.voicesofwrestling.com, (consulté le 7 décembre 2018)
  13. a b et c (en) TJ Hawke, « Examining The Dynamite Kid vs. Tiger Mask Series of Matches » [archive], sur www.411mania.com, (consulté le 7 décembre 2018)
  14. a et b (en) « WWF Junior Heavyweight Title », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 6 décembre 2018)
  15. a b et c (en) Thomas Feliciano, « 10 Ways The Dynamite Kid Changed The Wrestling Industry », sur The Richest, (consulté le 24 août 2017)
  16. a et b (en) Steve Canavan, « The rise and fall of the Dynamite Kid », sur The Bolton News, (consulté le 29 août 2017)
  17. Billington, Tom., Pure dynamite : the autobiography of Tom 'Dynamite Kid' Billington, SW Pub, (ISBN 9780953709700, OCLC 43395768, lire en ligne)
  18. (en) TJ Madigan, « Curse of Stampede Wrestling? », sur Slam! Wrestling, (consulté le 30 août 2017)
  19. (en) Joseph Lee, « Dynamite Kid Suffers A Stroke », sur 411mania, (consulté le 30 août 2017)
  20. a b et c (en) Dynamite Kid sur Wrestlingdata.
  21. (de) « Dynamite Kid », sur www.genickbruch.com (consulté le 6 décembre 2018)
  22. (en) « Themes Dynamite Kid », sur www.cagematch.net (consulté le 6 décembre 2018)
  23. (en) « Wrestling Games Dynamite Kid », sur www.cagematch.net (consulté le 6 décembre 2018)
  24. (en) « Historique du championnat international poids lourd junior de la National Wrestling Alliance », sur Wrestling-Titles (consulté le 2 juin 2017)
  25. (en) « Historique du championnat par équipes All Asia », sur Wrestling-Titles (consulté le 2 juin 2017)
  26. (en) « NWA Pacific Northwest Tag Team Title », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 6 décembre 2018)
  27. (en) « NWA Pacific Northwest Heavyweight Title », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 6 décembre 2018)
  28. (en) « WWWF/WWF/WWE World Tag Team Title », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 6 décembre 2018)
  29. a et b (en) « Tag Team Of The Year « Awards Database « CAGEMATCH - The Internet Wrestling Database », sur www.cagematch.net (consulté le 23 août 2017)
  30. (en) « Most Inspirational Wrestler « Awards Database « CAGEMATCH - The Internet Wrestling Database », sur www.cagematch.net (consulté le 23 août 2017)
  31. (en) « Dynamite Kid: Pro Wrestling Illustrated Ratings », sur Internet Wrestling Data base (consulté le 23 août 2017)
  32. (ja) « 1990年プロレス大賞 », sur Tokyo Sports (consulté le 23 août 2017)
  33. (en) « Match Of The Year « Awards Database « CAGEMATCH - The Internet Wrestling Database », sur www.cagematch.net (consulté le 23 août 2017)
  34. a b c et d (en) « Awards « Dynamite Kid « Wrestlers Database « CAGEMATCH - The Internet Wrestling Database », sur www.cagematch.net (consulté le 23 août 2017)
  35. (en) « Best Wrestling Maneuver « Awards Database « CAGEMATCH - The Internet Wrestling Database », sur www.cagematch.net (consulté le 23 août 2017)
  36. (en) « Dynamite Kid: Facts and Stats », sur Internet Wrestling Data base (consulté le 23 août 2017)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier