Ouvrir le menu principal

Dyle (département)

ancien département français (1795-1814)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dyle (homonymie).
Département de la Dyle
(nl) Departement Dijle

17951814

Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte de la région indiquant sa division en départements
Informations générales
Statut Ancien département français de la Première République et du Premier Empire
Chef-lieu Bruxelles
Histoire et événements
Annexion des Pays-Bas autrichiens et création du département
Traité de Paris : suppression du département
Préfets
(1er) 1800-1805 Louis-Gustave Doulcet de Pontécoulant
(Der) 1813-1814 Frédéric Christophe d'Houdetot

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La Dyle est un ancien département français dont le chef-lieu était Bruxelles. Il tire son nom de la rivière Dyle.

Après la chute de Napoléon en 1815, le département devient la province de Brabant méridional, au sein du royaume des Pays-Bas

Sommaire

Organisation du départementModifier

Le département est créé le 1er octobre 1795.

Il est découpé en 3 arrondissements :

Le premier fonctionnaire nommé préfet de la Dyle est Charles François Luce Didelot, mais sa nomination reste sans suite. Le premier préfet installé est Louis-Gustave Doulcet de Pontécoulant.

Il correspond aux territoires actuels des provinces du Brabant flamand, Brabant wallon et de la Région de Bruxelles-Capitale.

Liste des préfetsModifier

Histoire postaleModifier

 
Lettre de 1803 avec marque postale linéaire 94 Bruxelles.

Les départements conquis sont soumis aux mêmes règles administratives que les autres départements français. Dans les traitements postaux, les marques postales linéaires avec numéro de département sont donc naturellement utilisées.

Dans ce contexte, la Dyle se voit affecter le numéro de département 94, et les lettres envoyées de Bruxelles reçoivent le cachet « 94 BRUXELLES »[1].

Les villes qui possèdent des bureaux de poste utilisent de telles marques, et par exemple : Asse (avec l'orthographe ASSCHE), Diest, Genappe, Hal, Louvain, Nivelles, Tirlemont, Tubize (sous l'orthographe TUBISE), Vilvorde, Waterloo, Wavre.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Charles Oudiette, Dictionnaire géographique et topographique des treize départemens qui composaient les Pays-Bas autrichiens, Pays de Liège et de Stavelot, […], part.1 : Description des neuf départements de la ci-devant Belgique, Paris : impr. Cramer, an XII [1]

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. E.H. de Beaubond. Les marques postales des départements conquis. Les éditions E. H. de Beaufond Paris 1957

Liens externesModifier