Ouvrir le menu principal

Dylan Kowalski

coureur cycliste français
Dylan Kowalski
Oudenaarde - Ronde van Vlaanderen Beloften, 11 april 2015 (B173).JPG
Dylan Kowalski lors du Tour des Flandres espoirs 2015 à Audenarde.
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (25 ans)
DenainVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
2011-2012CC Wasquehal Junior
2013-2016VC Rouen 76
2019VC Rouen 76
2020-Côtes d'Armor-Marie Morin-Véranda Rideau
Équipes professionnelles
08.2014-12.2014Cofidis (stagiaire)
08.2016-12.2016Roubaix Métropole européenne de Lille (stagiaire)
2017Roubaix Lille Métropole

Dylan Kowalski, né le à Denain, est un coureur cycliste français, professionnel en 2017.

BiographieModifier

Débuts cyclistes et carrière chez les amateursModifier

 
Dylan Kowalski lors du départ du Grand Prix de Lillers-Souvenir Bruno Comini 2016.

Dylan Kowalski naît le en France. Son frère, Rudy, est également coureur cycliste[1].

Il court pour le CC Wasquehal Junior de 2011 à 2012. Lors de cette deuxième saison, il remporte les 1re et 4e étapes de la Course de la Paix juniors et le contre-la-montre par équipes de la 2ea étape de Liège-La Gleize. Il termine également 2e de Gand-Menin et 3e de La Bernaudeau Junior.

En 2013, il porte les couleurs du VC Rouen 76 et fait ses débuts dans la catégorie espoirs. Il termine cette année-là 3e du Grand Prix de Bavay dans le département du Nord.

L'année suivante, il remporte La Gislard, le prologue et 3e étape du Tour de la Manche, la 2e étape et le classement général du Circuit du Mené ainsi que le Trio normand (avec Jérémy Leveau et Arnaud Descamps). Il termine également second du Tour de la Manche[1].

En 2015, il court toujours sous les couleurs du VC Rouen 76 avec qui il remporte une étape du Tour de Seine-Maritime. Il effectue également quelques courses sous les couleurs de l'équipe de France espoirs[1].

Au cours de la saison 2016, il gagne le classement général et une étape des Trois jours de Cherbourg. Il est aussi vainqueur de la première étape du Tour de Mareuil-Verteillac-Ribérac. Dylan Kowalski obtient par ailleurs quelques accessits sur des épreuves normandes comme La Gislard qu'il boucle en seconde position. Il participe également à la première édition du Tour la Provence et au ZLM Tour avec l'équipe de France espoirs.

Carrière professionnelleModifier

Ses bonnes performances de l'année 2014 lui valent d'être stagiaire au sein de l'équipe Cofidis d'août à décembre. Il fait à cette occasion ses premiers pas dans le peloton professionnel et court parfois sur les mêmes épreuves que son frère Rudy. Il ne signe cependant pas de contrat avec la formation française à l'issue de ce stage et retourne au VC Rouen 76.

Au mois de septembre 2016, il est engagé par l'équipe continentale nordiste Roubaix Lille Métropole pour la saison suivante[2]. Il débute sous ses nouvelles couleurs sur le Grand Prix d'ouverture la Marseillaise (84e) avant de prendre part à l'Etoile de Bessèges. Il y est renversé par une voiture de l'organisation lors du départ fictif de la deuxième étape. Devant se faire opérer du nerf ulnaire du coude, il se voit privé de compétition pour plusieurs mois[3]. Il fait son retour à la compétition lors des championnats de France, duquel il prend part à la première grande échappée de la journée. Le 4 septembre, il annonce mettre un terme à sa carrière cycliste, usé psychologiquement, expliquant ne plus avoir la motivation nécessaire malgré la possibilité de continuer avec la formation nordiste[4]. En 2018, il travaille comme paysagiste, puis décide de reprendre la compétition en 2019 au VC Rouen 76[5].

PalmarèsModifier

Classements mondiauxModifier

Année 2016
UCI Europe Tour 1 201e[6]

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « Fiche de Dylan Kowalski », sur http://www.siteducyclisme.net/
  2. Jean-Michel Guidez, « Route - Jérémy Cabot et Dylan Kowalski à Roubaix-Lille », sur cyclismactu.net, (consulté le 17 septembre 2016)
  3. « Absent de Lillers Dylan Kowalski ronge son frein », sur veloracingnews.fr,
  4. « Dylan Kowalski : « Je n'ai plus l'envie » », sur directvelo.com,
  5. Dylan Kowalski : « Me donner une seconde chance »
  6. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :