Dwane Casey

joueur de basket-ball américain

Dwane Casey
Image illustrative de l’article Dwane Casey
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (63 ans)
Morganfield (États-Unis)
Taille 1,88 m (6 2)
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Pistons de Détroit
Poste Meneur puis entraîneur
Carrière universitaire ou amateur
1975-1979 Wildcats du Kentucky
Saison Club
Carrière d’entraîneur
1979-1980
1980-1985
1985-1990
1989-1992
1992-1994
1994-2005
2005-2007
2008-2011
2011-2018
2018-

1989-1994
Wildcats du Kentucky (assi.)
Hilltoppers de Western Kentucky (assi.)
Wildcats du Kentucky (assi.)
Sekisui Chemical
Isuzu Motors Lynx
SuperSonics de Seattle (assi.)
Timberwolves du Minnesota
Mavericks de Dallas (assi.)
Raptors de Toronto
Pistons de Détroit

Drapeau : Japon Japon (assi.)

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.

Dwane Casey, né le est un ancien joueur de basket-ball, désormais entraîneur des Pistons de Détroit au sein de la National Basketball Association (NBA). Il occupe des places d'assistants en NCAA ou NBA avant d'être propulsé au statut d'entraîneur en chef pour les Timberwolves du Minnesota, puis les Raptors de Toronto.

BiographieModifier

EnfanceModifier

Casey est né à Morganfield, Kentucky, et est diplômé de l'Union County High School en 1975.

Dans l'équipe universitaire de l'université du Kentucky, les Kentucky Wildcats, Casey affiche des moyennes en carrière de 1,3 points et 0,6 passe décisive par match. Casey occupe le poste de capitaine de l'équipe au cours de son année senior. Il est diplômé de l'université du Kentucky avec un diplôme en administration des affaires en 1979.

Carrière d'entraîneurModifier

Les débutsModifier

Casey commence sa carrière d'entraîneur en 1979, comme entraîneur adjoint des Kentucky Wildcats. À la fin de mars 1988, des employés de la compagnie americaine de fret Emery Worldwide découvrent une enveloppe contenant 1 000 $ destinée à Claude Mills, père de Chris Mills jeune joueur que Kentucky désire faire venir pour évoluer avec les Kentucky Wildcats. L'expéditeur est alors identifié comme étant Casey qui occupe toujours un poste d'assistant au sein des Wildcats. L'université déclare alors que les preuves recueillies pendant l'enquête ne sont pas concluantes, et ne prouvent pas que Casey a envoyé l'argent. Le scandale entraîne toutefois la démission de Casey qui est de plus placé en probation pour 5 ans par la NCAA[1].

A l'étrangerModifier

Après sa démission du Kentucky, Casey a accepté un poste d’entraîneur dans le championnat japonais de basket-ball. Pendant son séjour là-bas, Casey a entraîner le Sekisui Chemical et Isuzu Motors Lynx. Il occupe également le poste d'entraîneur assistant de l'équipe nationale japonaise. Celle-ci participe sous sa direction au championnat du monde 1998 : durant cette compétition, le Japon, qui fait sa première apparition lors d'un mondial depuis 1967, termine à la quatorzième place.

Retour en NBAModifier

Casey occupe ensuite un poste d'entraîneur adjoint pour les SuperSonics de Seattle. Durant les années où il occupe ce poste, l'équipe remporte quatre titres de division.

Casey obtient son premier poste d'entraîneur en chef d'une franchise NBA lors de la saison 2005-2006 : il prend la succession de Kevin McHale à la tête de Timberwolves du Minnesota. Il est congédié par sa franchise le 23 janvier 2007 bien que la franchise présente alors un bilan équilibré de 20 victoires, 20 défaites sur la saison[2]. Son bilan avec les Timberwolves est de 53 victoires pour 69 défaites[2].

Pour la saison 2008-2009, il retrouve un poste d'entraîneur adjoint chez les Mavericks de Dallas. Durant la saison suivante, ceux-ci remportent un titre de division. En 2011, Dallas rejoint les finales NBA où ils sont opposés au Heat de Miami. Ils remportent le premier titre NBA de la franchise.

Raptors de TorontoModifier

En juin 2011, il rejoint les Raptors de Toronto en remplacement de Jay Triano[3].

Les deux premières saisons de Casey avec les Raptors n’ont eu que peu de succès. L’équipe a dépassé les attentes dans la première saison mais pas dans la seconde. L’équipe n’a pas réussi à atteindre les playoffs les deux saisons. Au cours de sa troisième saison avec l’équipe, il a réussi à établir un nouveau record du plus grand nombre de victoires en saison régulière, en plus d'un titre de division Atlantique, et sa première apparition en playoffs en six ans.

Le 6 mai 2014, un jour après avoir été éliminé des playoffs, Casey et les Raptors ont accepté une prolongation de contrat de trois ans[4].

Le 1er novembre 2015, Casey a battu le record de franchise de Sam Mitchell pour le nombre de victoires en saison régulière, obtenant sa 157e victoire contre les Bucks de Milwaukee sur un score de 106-87[5].

Le 18 mars 2016, Casey est devenu le premier entraîneur principal des Raptors à atteindre 200 victoires avec la franchise dans une victoire sur les Pacers de l'Indiana avec une victoire 101-94[6], et douze jours plus tard, dans une victoire 105-97 sur les Hawks d'Atlanta, il emmène les Raptors à sa première saison à au moins 50 victoires dans l’histoire de la franchise[7].

Le 1er mai 2016, Casey permet aux Raptors de remporter le premier match 7, dans l'histoire de la franchise, avec une victoire 89-84 contre les Pacers de l'Indiana lors du premier tour des playoffs 2016. Le 15 mai, il emmène les Raptors à leur première apparition en finale de conférence, dans l’histoire de la franchise[8], avec une victoire 116-89 sur le Heat de Miami avant de s'incliner face aux Cavaliers de Cleveland en six matchs[9]. Le 7 juin, il a convenu, avec les Raptors, d’une prolongation de contrat[10].

Le 28 janvier 2018, Casey est devenu le premier entraîneur de l’histoire des Raptors, à être sélectionné pour le NBA All-Star Game[11]. Le 11 février 2018, il célèbre sa 300e victoire en tant qu’entraîneur des Raptors[12]. Les Raptors de Casey ont établi des records du nombre de victoires et de points en saison régulière, terminant premiers de la conférence Est. En playoffs, les Raptors ont battu les Wizards de Washington en six matchs et ont ensuite été éliminés en quatre matchs par les Cavaliers de Cleveland , menés par LeBron James[13]. Après sept ans en tant qu'entraîneur des Raptors, il est renvoyé le de son poste, malgré avoir été nommé NBA Coach of the Year par ses pairs[14].

Pistons de DétroitModifier

Le 11 juin, il devient l'entraîneur des Pistons de Détroit[15]. Le 14 novembre 2018, il retourne à la Scotiabank Arena, pour son premier face-à-face avec les Raptors de Toronto depuis son licenciement. Son équipe des Pistons remporte le match sur le score de 106-104[16]. Lors des playoffs 2019, les Pistons sont éliminés au premier tour, tandis que son ancienne équipe, les Raptors, remportent les Finales NBA face aux Warriors de Golden State[17].

PalmarèsModifier

Entraîneur principalModifier

Entraîneur assistantModifier

  • 1x Champion NBA en 2011

Statistiques en tant qu'entraîneurModifier

Entraîneur de l'année Participation en playoffs
Équipe Année Saison régulière Playoffs
Victoires Défaites % Classement Victoires Défaites % Résultat
Minnesota 2005-2006 33 49 40,2 3e en division Nord-Ouest - - - Pas de playoffs
Minnesota 2006-2007 20 20 50,0 Limogé - - - -
Toronto 2011-2012 23 43 34,8 4e en division Atlantique - - - Pas de playoffs
Toronto 2012-2013 34 48 41,5 5e en division Atlantique - - - Pas de playoffs
Toronto 2013-2014 48 34 58,5 1er en division Atlantique 3 4 42,9 Défaite contre les Nets de Brooklyn au premier tour
Toronto 2014-2015 49 33 59,8 1er en division Atlantique 0 4 0 Défaite contre les Wizards de Washington au premier tour
Toronto 2015-2016 56 26 68,3 1er en division Atlantique 10 10 50,0 Défaite contre les Cavaliers de Cleveland en finale de Conférence
Toronto 2016-2017 51 31 62,2 2e en division Atlantique 4 6 40,0 Défaite contre les Cavaliers de Cleveland en demi-finales de conférence
Toronto 2017-2018 59 23 72,0 1er en division Atlantique 4 6 40,0 Défaite contre les Cavaliers de Cleveland en demi-finales de conférence
Détroit 2018-2019 41 41 50,0 3e en division Centrale 0 4 0 Défaite contre les Bucks de Milwaukee au premier tour
Détroit 2019-2020 20 46 30,3 4e en division Centrale - - - Pas de playoffs
Total 434 394 52,4 21 34 38,2

Notes et référencesModifier

  1. (en) Alexander Wolff, « Odd Man Out », sur sportsillustrated.cnn.com, (consulté le 21 août 2011)
  2. a et b (en) « Dwane Casey », sur basketball-reference.com (consulté le 21 août 2011)
  3. (Sport24.com), « Casey tout proche de Toronto », sur Le Figaro.fr, (consulté le 2 août 2020)
  4. « Toronto : Dwane reste Casey chez les Raptors », sur Sport 365 (consulté le 2 août 2020)
  5. (en-US) Blake Murphy, « Dwane Casey sets franchise record with 157th victory », sur Raptors Republic, (consulté le 2 août 2020)
  6. (en-US) Blake Murphy, « Dwane Casey becomes first Raptors coach to reach 200 wins », sur Raptors Republic, (consulté le 2 août 2020)
  7. « 50 victoires en saison : une première historique pour Toronto ? », sur Basket USA (consulté le 2 août 2020)
  8. Christelle Petrongari, « NBA : Toronto en finale de la conférence Est pour la première fois », sur euronews, (consulté le 2 août 2020)
  9. « Les Cleveland Cavaliers écartent les Toronto Raptors pour s'offrir une nouvelle finale NBA », sur Eurosport, (consulté le 2 août 2020)
  10. Benoît Carlier, « Dwane Casey prolonge au Canada pour 18 millions sur 3 ans : il va rester assez pour DeMar et Bismack ? », sur TrashTalk, (consulté le 2 août 2020)
  11. « NBA All-Star Game 2018 : Dwane Casey coachera la Team LeBron James », sur BasketSession.com, (consulté le 2 août 2020)
  12. « Dwane Casey obtient sa 300e victoire chez les Raptors », sur TVA Sports (consulté le 2 août 2020)
  13. Bastien Fontanieu, « Les Cavs n’ont eu aucune pitié : gros sweep des Raptors, direction les finales de conférences ! », sur trashtalk.fr, (consulté le 2 août 2020)
  14. Bastien Fontanieu, « Officiel : Dwane Casey nommé Coach de l'année 2017-18, dédicace aux Raptors ! », sur TrashTalk, (consulté le 2 août 2020)
  15. Bastien Fontanieu, « Officiel : Dwane Casey devient le nouveau coach des Pistons, on reste dans la Conférence Est ! », sur TrashTalk, (consulté le 2 août 2020)
  16. Bastien Fontanieu, « La sublime revanche de Dwane Casey : viré par les Raptors, l'ex-coach assassine Toronto au buzzer ! », sur TrashTalk, (consulté le 2 août 2020)
  17. « Les Toronto Raptors sacrés champions pour la première fois », sur Eurosport, (consulté le 2 août 2020)