Ouvrir le menu principal

Durrenbach

commune française du département du Bas-Rhin

Durrenbach
Durrenbach
Église Saint-Barthélemy.
Blason de Durrenbach
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Bas-Rhin
Arrondissement Haguenau-Wissembourg
Canton Reichshoffen
Intercommunalité C.C.Sauer-Pechelbronn
Maire
Mandat
Caroline Deutsch
2014-2020
Code postal 67360
Code commune 67110
Démographie
Gentilé Durrenbachois, Durrenbachoises
Population
municipale
1 080 hab. (2015 en diminution de 0,92 % par rapport à 2010)
Densité 204 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 53′ 49″ nord, 7° 46′ 09″ est
Altitude Min. 152 m
Max. 181 m
Superficie 5,3 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Durrenbach

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Durrenbach

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Durrenbach

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Durrenbach

Durrenbach est une commune française située dans le département du Bas-Rhin, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Sommaire

GéographieModifier

LocalisationModifier

Durrenbach est situé à 1 km de Walbourg, 11 km de Haguenau, à 5,5 km de Woerth, 10 km Reichshoffen, 13 km de Soultz-sous-Forêts et à environ 44 km au Nord de Strasbourg.

Le 1er janvier 2015 la commune est passée de l'arrondissement de Wissembourg à l'arrondissement de Haguenau-Wissembourg.

Géologie et reliefModifier

Le territoire communal de DURRENBACH s’étend sur les vallonnements de l’extrémité orientale des collines sous-vosgiennes.

Le secteur s’inscrit dans le contexte géologique général du fossé rhénan, marqué par une succession d’épisodes tectoniques qui ont affecté le socle et sa couverture sédimentaire secondaire[1].

SismicitéModifier

La commune est située dans une zone de sismicité modérée[2],[3].

Hydrographie et les eaux souterrainesModifier

Cours d'eau sur la commune[4] ou à son aval[5] :

Eaux souterraines[11] :

  • Masses d'eau souterraines[12].
  • Entité Hydrogéologique : Alluvions vosgiennes récentes de la Moder et de la Sauer en Plaine d'Alsace[13].
  • La commune bénéficie de la station d'épuration de Gunstett d'une capacité de 15 000 équivalent-habitants[14].

ClimatModifier

Climat océanique avec été tempéré, classé Cfb dans la classification de Köppen et Geiger[15].

Article détaillé : Climat du Bas-Rhin.

Voies de communications et transportsModifier

Voies routièresModifier

Durrenbach se situe à quelques kilomètres d’un axe départemental structurant du Nord du Bas-Rhin : la R.D. 263 reliant Haguenau à Wissembourg[16].

Transports en communModifier

Les gares ferroviaires les plus proches sont celles de Walbourg à environ 2,5 km, de Reichshoffen à 10 km et de Haguenau à 11 km.

IntercommunalitéModifier

Commune membre de la Communauté de communes Sauer-Pechelbronn[17].

UrbanismeModifier

La commune bénéficie d'un plan local d'urbanisme approuvé le 12/12/2013[18],[19] et d'autre part du schéma de cohérence territoriale de l’Alsace du Nord (SCoTAN), Communauté de communes Sauer-Pechelbronn (24 communes)[20].

ToponymieModifier

Le village est cité pour la première fois en 1106 sous la forme Grewenbach dans un document signé par l’Empereur Henri V du Saint-Empire qui a accordé de nombreux privilèges à l'abbaye Sainte-Walburge.

Le second élément -bach représente le vieux haut allemand bah, bach « ruisseau », terme issu du germanique commun *bakiz.

HistoireModifier

En 1119, Walbourg reçut la commune de Durrenbach et le hameau de Hinterfeld comme biens propres et plus tard les villages de Biblisheim et Laubach[21].

La découverte, en 1891, de la nappe de pétrole de Pechelbronn a assuré le développement économique de la commune et de l'ensemble de la vallée jusqu'en 1970[22].

HéraldiqueModifier

Les armes de Durrenbach se blasonnent ainsi :
« De gueules aux trois poissons d'argent l'un sur l'autre. »[23].

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2014 Charles Meyer-Kuhn[24]    
2014 en cours Damien Weiss    
Les données manquantes sont à compléter.

Budget et fiscalité 2016Modifier

En 2016, le budget de la commune était constitué ainsi[25] :

  • total des produits de fonctionnement : 610 000 , soit 550  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 492 000 , soit 444  par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 217 000 , soit 196  par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 111 000 , soit 100  par habitant ;
  • endettement : 175 000 , soit 158  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 13,36 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 14,83 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 57,97 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2015 : médiane en 2015 du revenu disponible, par unité de consommation : 22 088 [26].

ÉconomieModifier

Entreprises et commercesModifier

AgricultureModifier

Durrenbach est un village ancien marqué par son passé agricole, puis industriel.

TourismeModifier

  • Voie verte de la vallée de la Sauer de Durrenbach à Lembach, aménagée sur l'ancienne voie ferrée Walbourg - Lembach[27].
  • Le Club Vosgien est le principal organisme qui entretient les pistes balisées et gère les sentiers sur l’ensemble du ban communal.

CommercesModifier

  • Production de pétrole à Péchelbronn, Biblisheim et Dürrenbach. Dès 1897, toutes les sociétés fondées en Basse-Alsace depuis douze ans avaient disparu, à l’exception d’une petite société strasbourgeoise, qui exploitait le gisement de Dürrenbach, et d’une société hollandaise, concessionnaire des gisements de Biblisheim et d’Oberstritten[28].
En 1895 naît à Durrenbach la « Gewerkschaft Gute Hoffnung » (G.G.H.) ou en français la « société de sondage de Bonne Espérance » dont Vogt sera propriétaire[29].

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[30]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[31].

En 2015, la commune comptait 1 080 habitants[Note 1], en diminution de 0,92 % par rapport à 2010 (Bas-Rhin : +1,89 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7407539081 0381 1531 2001 1121 1881 118
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
1 0069901 024973869872824786882
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
800802812843828828842812797
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
8258368428879411 0011 0511 0581 065
2013 2015 - - - - - - -
1 0821 080-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[32] puis Insee à partir de 2006[33].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

EnseignementModifier

 
École primaire.

Établissements d'enseignements[34] :

  • École de filles, école primaire[35],
  • École maternelle et primaire,
  • Collèges à Walbourg, Wœrth, Mertzwiller,
  • Lycées à Walbourg, Haguenau.

SantéModifier

Professionnels et éblissements de santé :

CultesModifier

AnimationsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

  • Anton Raky, pionnier du forage profond et de la prospection géologique (minière et pétrolière).
  • Joseph Vogt (1847-1921), Pionnier du Bassin potassique[45], qui a fondé la société de sondage Gute Hoffnung (Bonne Espérance) spécialisée dans la fabrication de tours de forage à grande profondeur mises au point par l'ingénieur allemand Anton Raky[46].
  • Amélie Zurcher.

PatrimoineModifier

  • La commune est concernée par quatre sites archéologiques, dont un seul est localisé précisément (Le village disparu de Biberesdorf).
 
Orgue de la nouvelle église.
 
Banc-reposoir napoléonien.
  • Église néo-baroque Saint-Barthélemy[47].
La nouvelle église de Durrenbach, dont la consécration officielle eut lieu le 19 mai 1912, a été construite sous la direction des architectes Buchmann Anton, Haug et Gruenenwald[48] , à partir de 1911. Les trois nouvelles cloches[49] de l’église furent, elles, bénies le 26 décembre 1911.
L'orgue de l'église : orgue neuf par Edmond Alexandre Roethinger (instrument actuel)[50], transformé par la Manufacture d’orgues Muhleisen [51].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

RéférencesModifier

  1. Le relief, la géologie
  2. Didacticiel de la règlementation parasismique
  3. Arrêtés de catastrophes naturelles de et fiche - Information sur les risques naturels et technologiques majeurs
  4. Synthèse des principales informations relatives aux eaux souterraines pour la commune de Durrenbach
  5. Cours d'eau sur la commune
  6. Cours d'eau sur la commune
  7. Périmètre de la Vallée de la Sauer
  8. Fiche cours d'eau La Sauer
  9. Fiche cours d'eau Ruisseau le Halbmuhlbach
  10. Moulins et usines hydrauliques situés sur des cours d'eau non navigables ni flottables
  11. SIGES Rhin-Meuse
  12. Masses d'eau souterraines
  13. Entité Hydrogéologique
  14. Station d'épuration de Gunstett
  15. Table climatique
  16. Rapport de présentation du PLU
  17. Contrat de développement et d'aménagement du territoire de Sauer-Péchelbronn et contrat territorial pour la jeunesse 2011-2016
  18. PLU : Plan, Règlement PLU décembre 2013, Liste des servitudes, Emplacements Réservés
  19. Documents d'urbanisme de la commune
  20. Rapport de présentation approuvé le 15 décembre 2015
  21. « Abbaye de bénédictins Sainte-Walburge de Walbourg », notice no IA67008490, base Mérimée, ministère français de la Culture
  22. Pechelbronn, à la source du pétrole français
  23. Jean-Paul de Gassowski, « Blasonnement des communes du Bas-Rhin », sur http://www.labanquedublason2.com (consulté le 24 mai 2009)
  24. [PDF] Liste des maires au 1 avril 2008 sur le site de la préfecture du Bas-Rhin.
  25. Les comptes de la commune
  26. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet
  27. Voie Verte de Lembach à Durrenbach
  28. Le pétrole en Alsace (Péchelbronn)
  29. Portrait de Joseph Vogt, industriel fondeur,maître sondeur et créateur de KST
  30. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  31. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  32. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  33. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  34. Établissements d'enseignements
  35. « école de filles, école primaire », notice no IA67007779, base Mérimée, ministère français de la Culture
  36. Professionnels de santé
  37. Pharmacie
  38. Centre hospitalier de Wissembourg
  39. Saint Barthelemy à Durrenbach
  40. Durrenbach – Gunstett – Walbourg – Biblisheim – Hegeney – Hinterfeld
  41. La nuit internationale des chauve-souris
  42. Nuit de la chauve-souris
  43. Relais de l'Amitié (Communauté de communes Sauer-Pechelbronn )
  44. L’Union musicale Saint Barthélémy
  45. Joseph Vogt
  46. La saga des mines et des mineurs
  47. Église Saint-Barthélémy
  48. « Maîtres d’œuvre et nature des travaux de reconstruction de l’église », notice no IA67007777, base Mérimée, ministère français de la Culture
  49. Barthélémy 307 kg ; Joseph 439 kg et Marie 765 kg
  50. Orgue de Edmond-Alexandre ROETHINGER, 1917
  51. Manufacture d’orgues Muhleisen
  52. « Presbytère », notice no IA67007780, base Mérimée, ministère français de la Culture
  53. Notice no IM67011913, base Palissy, ministère français de la Culture croix de chemin de 1742-1807 R.D. 86
  54. Notice no IM67011912, base Palissy, ministère français de la Culture croix de chemin de 1817 R.D. 286
  55. Notice no IM67011911, base Palissy, ministère français de la Culture croix de chemin de 1736-1807
  56. Notice no IM67011910, base Palissy, ministère français de la Culture croix de chemin de 1763
  57. Notice no IM67011908, base Palissy, ministère français de la Culture croix de chemin de 1834
  58. Notice no PM04000154, base Palissy, ministère français de la Culture croix de chemin de 1852
  59. Monument aux morts Conflits commémorés 1914-1918 - 1939-1945 - Indochine (1946-1954) - AFN-Algérie (1954-1962)
  60. Musée du Pétrole à Merkwiller Pechelbronn
  61. Le pétrole en Alsace (Péchelbronn), par Victor Forbin, La Nature N°2394 — 14 février 1920
  62. Chambrier Paul (de) Directeur des usines et raffineries de Pechelbronn
  63. Le pétrole à Pechelbronn

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier