Dupa

scénariste et dessinateur de bandes dessinées belge
Dupa
Statue de Cubitus à Limal.
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Luc DupanloupVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
DupaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Mouvement
Partenaire
Genre artistique
Œuvres principales

Luc Dupanloup, dit Dupa, né le à Montignies-sur-Sambre (province de Hainaut) et mort le à Ottignies-Louvain-la-Neuve (province du Brabant wallon), est un auteur de bande dessinée humoristique belge, connu pour sa série Cubitus.

Biographie modifier

Luc Dupanloup naît le à Montignies-sur-Sambre dans la province de Hainaut[1]. Fils d'André Dupanloup, peintre de talent mais peu connu, Luc Dupanloup, dit Dupa, s'intéresse à la bande dessinée en 1963[2], et s'inscrit à l'Académie royale des beaux-arts de Bruxelles[3] à l'incitation de Maurice Tillieux, le créateur de Gil Jourdan. Après y avoir étudié pendant trois ans[3], il rencontre Greg[4], alors rédacteur en chef du journal Tintin. Il devient son assistant et rejoint le studio Greg comme décoriste[4]. Il participe à la réalisation de séries telles que Fifi, Fleurette, Luc Junior, Constant Souci, Zig et Puce et bien entendu Achille Talon[4]. Avec Dany, il travaille également sur les séries Quentin Gentil et Les As[5],[6].

Au cours de l'année 1968, Greg lui demande de créer un personnage pour boucler un numéro de l'hebdomadaire pour lequel une page reste vide. Dupa dessine une grosse boule de poils blancs avec des pattes et le nomme d'un nom d'os, puisque c'est un chien[4]. Cubitus est né et fait son entrée dans Tintin[7] le . D'abord sans maître, il sera adopté, un an plus tard, par un certain Sémaphore, vieux loup de mer à la retraite[4]. En outre, il crée le personnage de Petit Biniou, et anime la série de 1968 à 1970 pour ce même journal[3].

En 1971, il reprend les personnages créés par Raymond Macherot, Chlorophylle[7] et Minimum, et anime leurs aventures pendant cinq ans sur des scénarios de Greg, puis de Bob de Groot[4].

En 1973, pour la sortie du film Alice aux pays des merveilles, il boucle en un mois avec le collectif Alice au Pays des Merveilles l'adaptation en bande dessinée, scénarisé par Greg et publié sous les pseudonymes de Daluc (Dany et Dupa) et Turbo (Turk et Bob de Groot), cette histoire est prépubliée dans Le Soir et sera reprise en album aux éditions du Lombard[8] en 1973, puis chez MC Productions en 1987.

En 1980, il imagine les aventures de Niky[7], chauffeur de poids lourd. Trois albums sont publiés par les éditions du Lombard de 1985 à 1988[4].

Dupa aborde le genre fantastique en devenant le scénariste de deux one shots de style dessin réaliste écrits pour le dessinateur Éric : Coup d'œil et Le Verrou dans la collection « Histoires fantastiques » des éditions Dargaud, respectivement en 1984 et 1987[3].

En 1988, Cubitus est adapté en dessin animé par un studio d'animation japonais[9]. Cent-quatre épisodes sont produits au total[4].

En , Hello Bédé fête le 1000e gag de Cubitus[10]. Outre Cubitus qui occupait l'essentiel de son temps, Dupa se consacrait à ses vieilles voitures et motos[4],[11].

Au vu de sa production importante, Dupa se fera assister successivement par Tome et Janry de 1977 à 1982[12] puis par Jean-Marc Krings[13].

Dupa meurt le [14], à seulement cinquante-cinq ans, à la suite d'une hémorragie cérébrale[15]. Il est enterré au cimetière de Limal[16].

Publications modifier

Albums de bande dessinée modifier

  • Cubitus comme scénariste et dessinateur (Le Lombard)
  • Chlorophylle comme dessinateur (3 tomes) (Le Lombard, coll. « Vedette »)
  • Coup d'œil comme scénariste, avec Éric (Dargaud, coll. « Histoires fantastiques », 1984) (ISBN 2-205-02672-0)
  • Niky[17] (3 tomes) comme scénariste et dessinateur (Le Lombard de 1985 à 1988)
  • Le Verrou comme scénariste, avec Éric (Dargaud, coll. « Histoires fantastiques », 1987) (ISBN 2205029657)
  • Constant Souci comme assistant décors.

Collectifs modifier

Réception modifier

 
Fresque murale Cubitus à Bruxelles

Prix et distinctions modifier

  • 1973 : Le Crayon d'Argent[3] ;
  • 1982 :   L'Aigle d'Or de la Ville de Nice[3],[28] ;
  • 1984 :   prix du meilleur livre pour enfant à la convention de la BD de Paris[3] ;
  • 1993 :   110 d'Or décerné pour l'ensemble de son œuvre par le Festival BD d'Illzach (France)[3].

Postérité modifier

En , La Poste belge émet un timbre Cubitus dans le cadre de son émission annuelle « Philatélie de la Jeunesse »[3].

Le , la ville de Bruxelles associe Cubitus et Manneken-Pis et en fait les héros d'une fresque qui orne le pignon du 109, rue de Flandre[3]. La fresque fait partie du parcours BD de Bruxelles, elle a une superficie de 35 m2 et a été réalisée par Art Mural[29].

Selon Patrick Gaumer[1] : « Dupa œuvre principalement pour le public juvénile et s'affirme comme l'un des principaux représentants de la bande dessinée classique belge ».

Notes et références modifier

  1. a et b Dictionnaire mondial de la bande dessinée 2010, p. 281.
  2. Cubitus est orphelin.
  3. a b c d e f g h i et j Dupa - bibliographie, photo, biographie.
  4. a b c d e f g h et i « Auteur Dupa - Scénariste et dessinateur », sur Le Lombard (consulté le ).
  5. Dany ("Olivier Rameau", "Guerrières de Troy") (1/3) : "Greg était un bosseur extraordinaire".
  6. Bernard Coulange, « Dupanloup Luc (Dupa) dans Vaillant/Pif », sur bdoubliees.com (consulté le ).
  7. a b et c Bernard Coulange, « Dupanloup Luc (Dupa) dans Tintin », sur bdoubliees.com (consulté le ).
  8. BDM 2021-2022, p. 40.
  9. Un demi-siècle d’aventures t. 2 : 1970 - 1996, p. 143.
  10. Un demi-siècle d’aventures t. 2 : 1970 - 1996, p. 170.
  11. Un demi-siècle d’aventures t. 2 : 1970 - 1996, p. 55.
  12. Gilles Ratier, « Les premières cases de l’oncle Tome : genèse », BDZoom,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. « Krings, Jean-Marc », sur BD Gest' (consulté le ).
  14. Cubitus a perdu son maître.
  15. Christian Sonon, « Bande Dessinée Mort de Dupa Cubitus a perdu son maître et alter ego », sur Le Soir, (consulté le ).
  16. Thierry Luthers sort un Routard des tombes du Brabant wallon.
  17. Dictionnaire de la bande dessinée, p. 372.
  18. « Il était une fois... Les Belges », sur BD Gest' (consulté le ).
  19. « 35 ans du journal Tintin - 35 ans d'humour », sur BD Gest (consulté le )
  20. « Les Amis de Buddy Longway », sur BD Gest' (consulté le ).
  21. BDM 2021-2022, p. 28.
  22. « L'Oiseau de la paix », sur BD Gest' (consulté le ).
  23. « L'Aventure du journal Tintin - 40 ans de bande dessinée », sur BD Gest' (consulté le ).
  24. « Bill a disparu ! », sur BD Gest' (consulté le ).
  25. « Images du scoutisme - 50 ans de calendrier FSC », sur BD Gest' (consulté le ).
  26. « Flash Back », sur BD Gest' (consulté le ).
  27. « Cubitus - Allo ?.. », sur BD Gest' (consulté le ).
  28. Un demi-siècle d’aventures t. 2 : 1970 - 1996, p. 99.
  29. « Cubitus », sur Parcours BD de Bruxelles (consulté le ).

Annexes modifier

Bibliographie modifier

Livres modifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Périodiques modifier

  • Jean-Pol Stercq, « La Galerie-photo de Tintin », Tintin, Le Lombard, no 10,‎ .
  • « Reward : Dupa », Tintin, Le Lombard, no 27,‎ .

Articles modifier

  • Hubert Leclercq, « Cubitus est orphelin », La DH Les Sports+,‎ (lire en ligne, consulté le )
  • Bob de Groot, « Cubitus a perdu son maître », La Lettre - L'officiel de la bande dessinée, Dargaud, no 57,‎ janvier - février 2001, p. 33
  • Dany (Didier Pasamonik), « Dany ("Olivier Rameau", "Guerrières de Troy") (1/3) : "Greg était un bosseur extraordinaire" », ActuaBD,‎ (lire en ligne)
  • Catherine Henry, « Dupa - bibliographie, photo, biographie », BDParadisio,‎ (lire en ligne, consulté le )
  • Sarkis Geerts, « Thierry Luthers sort un Routard des tombes du Brabant wallon », La DH Les Sports+,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Liens externes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :