Dudley Randall

poète américain
Dudley Randall
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance

Washington
Décès
(à 86 ans)
Southfield
Nom de naissance
Dudley Felker Randall
Nationalité
américain
Formation
Activité
poète, bibliothécaire, éditeur
Autres informations
Mouvement
Black Arts Movement
Distinctions
Kuumba Liberation Award (d) ()
Black Literary Hall Of Fame (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Dudley Felker Randall, né le à Washington, mort le à Southfield dans l'état du Michigan, est un poète, éditeur, militant des droits civiques américain. Par les publications de sa maison d'édition, Broadside Lotus Press (en), il a fait connaître les poètes afro-américains et plus particulièrement ceux du Black Arts Movement.

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Dudley Randall est le troisième enfant du révérend Arthur George Clyde, un pasteur, et d'Ada Viola Bradley Randall, une enseignante[1]. En 1920 la famille Randall emménage à Détroit, dans le Michigan, où Dudley grandit avec des trois frères (James, Arthur et Philip) et sa soeur Esther[2]. À l'âge 4 ans il rédige son premier poème sur l'air Maryland, my Maryland[3],[4]. À l'âge de 13 ans, il publie des poèmes dans la rubrique "jeunes poètes" (Young Poets) du journal le Detroit Free Press[4],[5]. Pendant ses jeunes années il lit les poètes anglais et américains et notamment Jean Toomer et Countee Cullen qui l'influenceront dans son écriture.

Son père, socialement engagé, l’emmène lui et sa fratrie à des conférences animées par des leaders de la récente National Association for the Advancement of Colored People (NAACP) tels que W.E.B Du Bois, Walter White et James Weldon Johnson[1].

À 16 ans (en 1930), il achève ses études secondaires menées à la Eastern High School [2],[6].

CarrièreModifier

De 1932 à 1937, il travaille dans les fonderies de la Ford Motor Company de Dearborn dans la banlieue de Détroit. Puis de 1937 à 1943, il travaille dans les services de la Poste américaine[7] et milite au sein du syndicat la National Association of Letter Carriers (en)[6].

De 1943 à 1945, il est enrôlé dans l'armée américaine, où il combat sur le front du Pacifique Sud pendant la seconde guerre mondiale[7].

De retour à la vie civile, il reprend des études à la Wayne State University où il obtient le Bachelor of Arts (licence) en 1949[4], il parfait ses études en soutenant avec succès son Master of Library and Information Science (mastère 2 de bibliothécaire) à l'université du Michigan en 1951[8].

De 1951 à 1954, il est le bibliothécaire de la Lincoln University (Missouri) (en) de Jefferson dans le Missouri.

De 1954 à 1956, il est le bibliothécaire de l'université d'État Morgan de Baltimore, dans le Maryland[9].

De 1956 à 1969, il retourne à Détroit, où il travaille au service de gestion des bibliothèques du comté de Wayne, où il devient Chef de service des achats et des prêts.

Durant cette période, il visite l'Europe, l'Afrique et la Russie. Parlant couramment le russe, il traduit de nombreux poèmes russes en anglais[10].

En 1965, il fonde sa maison d'édition, Broadside Press, qui publie de nombreux poètes afro-américains, notamment du Black Arts Movement.

Le premier livre édité par Broadside Press est Poem Counterpoem (1966), co-écrit par Dudley Randall et Margaret Danner (en)[7].

Les éditions Broadside Press vont faire connaître des poètes afro-américains à une époque à un moment où il était difficile pour eux de se faire éditer[11]. Peu à peu Broadside Press par la qualité des ses livres, cassette audio, disques, affiches, devint une référence pour les bibliothèques et universités dans le monde entier. En 1977, Broadside Press connait des difficultés, la maison d'édition est rachetée par l'Alexander Crummell Memorial Center de Detroit. Dudley Randall vieillit, dans les années 1980, le Black Arts Movement s'essouffle, finalement, en 1985, Randall cède Broadside Press à Hilda et Don Vest qui renouvellent le catalogue[12].

ArchivesModifier

Les archives de Dudley Randall sont déposées et consultables à la bibliothèque "Bentley Historical Library (en)" de l'Université du Michigan[13].

Vie privéeModifier

  • Le , il épouse Ruby Hands, ils divorcent le , ils ont une fille, Phyllis Randall Sherron.
  • En 1943, il épouse Mildred Pinckney, ils divorcent en 1956.
  • Le , il épouse Vivian Barnett Spencer[2].

Dudley repose au cimetière historique d'Elmwood à Détroit[14].

Œuvres (sélection)Modifier

  • (en-US) Cities Burning, Broadside Press,
  • (en-US) For Malcolm: Poems on the Life and Death of Malcolm X, Broadside Press, (ISBN 091029612X),
  • (en-US) Love You, Paul Breman,, (ISBN 0910296642),
  • (en-US), The Black Poets, éd. Bantam, 1° septembre 1971, rééd. 1° avril 1985,
  • (en-US) After the Killing, Third World Press, ,
  • (en-US) Roses and Revolutions: The Selected Writings, African American Life Series, (ISBN 0814334458).

Prix et distinctionsModifier

BibliographieModifier

  • (en-US) Gwendolyn Fowlkes, « An Interview with Dudley Randall », The Black Scholar, Vol. 6, No. 9,,‎ , p. 87-90 (lire en ligne),
  • (en-US) Charles H. Rowell, « IN CONVERSATION WITH DUDLEY RANDALL », Obsidian, Vol. 2, No. 1,‎ , p. 32-44 (lire en ligne),
  • (en-US) D. H. Melhem, « Dudley Randall: A Humanist View », Black American Literature Forum, Vol. 17, No. 4,‎ , p. 157-167 (lire en ligne),
  • (en-US) Alvin Aubert, « In Memoriam: Dudley Felker Randall (1914-2000) », Callaloo, Vol. 23, No. 4,‎ , p. 1170-1171 (lire en ligne)
  • (en-US) Mark V. Waters, « Dudley Randall and the Liberation Aesthetic : Confronting the Politics of "Blackness" », CLA Journal, Vol. 44, No. 1,‎ , p. 111-132 (lire en ligne)
  • (en-US) Evelyn Leasher, « Broadside Press of Detroit », Michigan Historical Review, Vol. 26, No. 1,‎ , p. 106-123 (lire en ligne)
  • (en-US) Melba Joyce Boyd, Wrestling with the Muse: Dudley Randall and the Broadside Press, Columbia University Press, , 368 p. (lire en ligne)
  • (en-US) Dave & Jack Dempsey, « Ink Trails: Michigan's Famous and Forgotten Authors », Ink Trails: Michigan State University Press,‎ (lire en ligne),

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en-US) « Dudley Randall Biography - A Poet from an Early Age, Civil Rights Movement Inspired Randall, Broadside Press Published Black Poetry », sur biography.jrank.org (consulté le 7 octobre 2019)
  2. a b et c (en-US) Melba Joyce Boyd, « Remembering Dudley Randall », sur Solidarity (consulté le 7 octobre 2019)
  3. (en-US) Amber Eaton, « Dudley Randall », sur Black Past, (consulté le 17 janvier 2020)
  4. a b et c (en-US) « Dudley Randall | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 7 octobre 2019)
  5. (en-US) « A foundation of Poetry, Dudley Randall », sur African American Registry (consulté le 7 octobre 2019)
  6. a et b (en-US) « Dudley Randall - Hayden Randall 100 - College of Liberal Arts and Sciences », sur www.clas.wayne.edu (consulté le 8 octobre 2019)
  7. a b et c (en-US) Academy of American Poets, « About Dudley Randall | Academy of American Poets », sur poets.org (consulté le 7 octobre 2019)
  8. (en-US) « Overlooked No More: Dudley Randall, Whose Broadside Press Gave a Voice to Black Poets », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 7 octobre 2019)
  9. (en-US) « Dudley Randall Biography - eNotes.com », sur eNotes (consulté le 7 octobre 2019)
  10. (en-US) Poetry Foundation, « Dudley Randall », sur Poetry Foundation, (consulté le 7 octobre 2019)
  11. (en) « Poetry to the People | Bentley Historical Library » (consulté le 8 octobre 2019)
  12. (en-US) Evelyn Leasher, « Broadside Press of Detroit », Michigan Historical Review, (consulté le 17 janvier 2020)
  13. Dudley Randall, « Dudley Randall papers », sur quod.lib.umich.edu (consulté le 8 octobre 2019)
  14. (en-US) « Dudley Randall | Biographies », sur www.elmwoodhistoriccemetery.org (consulté le 7 octobre 2019)
  15. (en-US) « Dudley Randall », sur baltimoreauthors.ubalt.edu (consulté le 8 octobre 2019)
  16. (en-US) « NEA Literature Fellowships », sur National Endowment for the Arts, (consulté le 17 janvier 2020)

À voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier