Ducati Corse

département compétition Ducati

Ducati Corse est la division compétition de Ducati Motor Holding S.p.A. qui gère les activités de l'entreprise dans les courses de motos. Elle est dirigée par Claudio Domenicali et est basée à Borgo Panigale, près de Bologne. Plus de cent personnes travaillent chez Ducati Corse (près de 10 % de la main-d'œuvre de Ducati Motor Holding S.p.A.)[2]. Ducati Corse participe actuellement au championnat du monde MotoGP, au championnat du monde Superbike et à d’autres championnats nationaux. Entre 1998 et 2004, la division des courses existait en tant que filiale dénommée « Ducati Corse Srl ». Elle est détenue à 100 % par Ducati Motor Holding S.p.A.[3].

Ducati Corse
logo de Ducati Corse
illustration de Ducati Corse
Nicky Hayden en 2011 à Estoril.

Création 1999
Siège social Borgo Panigale (Bologne)
Drapeau de l'Italie Italie
Direction Luigi Dall'Igna[1]
Président Claudio Domenicali
Actionnaires Ducati Motor Holding S.p.A. à 100 %
Activité Compétition motocycliste
Produits Moto de compétition (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Société mère Ducati Motor Holding S.p.A.
Effectif 100
Site web ducati.com

À ce jour, Ducati Corse a gagné trois championnats du monde MotoGP des pilotes avec Casey Stoner en 2007 et Francesco Bagnaia en 2022, 2023, et quatre titres constructeurs. En outre, Ducati a remporté plusieurs championnats du monde de Superbike, Carl Fogarty (quatre titres) et Troy Bayliss (trois titres), Alvaro Bautista (2 titres) étant les pilotes les plus titrés. En 2022, Ducati s'empare de la double couronne en remportant le championnat du monde MotoGP avec Francesco Bagnaia et le championnat du monde Superbike avec Alvaro Bautista la même année[4]. En 2023, la même performance est atteinte et Ducati rafle les deux couronnes mondiales de vitesse moto.

Organisation

modifier

La société est divisée en quatre départements :

Recherche et développement

modifier

La recherche et le développement techniques sont composés de deux équipes chargées de la conception et du développement des motos participant aux championnats MotoGP et Superbike.

Activités sportives

modifier

Le département des activités sportives est responsable des équipes d'usine participant aux championnats MotoGP et Superbike.

Activités commerciales

modifier

Le département des activités commerciales est responsable de la fourniture de motos et de pièces détachées aux équipes privées. Il fournit également des services de conseil et une assistance technique aux clients privés de Ducati qui participent au championnat du monde de Superbike et aux championnats nationaux de Superbike. Depuis 2004, Ducati Corse soutient également une équipe satellite en MotoGP, fournissant des motos et un support technique.

Marketing et communication

modifier

L'objectif du département marketing et communication est d'accroître et de gérer l'image de marque Ducati en course. Il est également responsable de la ligne de marchandisage officiel Ducati Corse.

Grand Prix moto (MotoGP)

modifier

Ducati Corse
Factory Team
 
Dernière saison 2024
Nom complet Ducati Corse Lenovo Factory Team
Localisation   Bologne, Italie
Team manager Davide Tardozzi (en)
Pilotes MotoGP
1   Francesco Bagnaia
23   Enea Bastianini
51   Michele Pirro (pilote d'essai)
Machine Ducati Desmosedici GP24
Pneus M Michelin
Champions du monde   Casey Stoner (2007)
  Francesco Bagnaia (2022 et 2023)

Lorsque les règles techniques du MotoGP ont changé en 2002, donnant la priorité aux machines à quatre temps, Ducati a décidé de participer aux Grands Prix.

Le prototype MotoGP de Ducati a été dévoilé lors du GP d'Italie à Mugello en 2002, pour être engagé à partir du championnat MotoGP 2003. Ducati a commencé à prendre part au championnat MotoGP lors de la saison 2003. L'équipe a remporté trois titres pilotes lors des saisons 2007, 2022 et 2023 et cinq titres constructeurs en 2007, 2020, 2021, 2022 et 2023. Ducati a recueilli 52 victoires : 23 par Casey Stoner, quatorze par Andrea Dovizioso, sept par Loris Capirossi, trois par Jorge Lorenzo, deux par Danilo Petrucci et une par Troy Bayliss, Andrea Iannone et Jack Miller.

Marlboro/Philipp Morris est le sponsor principal depuis 2003, bien que son nom n’apparaisse pas actuellement sur la moto de l’équipe, notamment via le sponsoring de Mission Winnow qui a aussi fait la controverse. Cela arrive à un moment où la publicité sur le sponsoring du tabac est devenue illégale dans l'Union européenne et où d'autres grandes équipes se sont retirées des relations avec les fabricants de tabac, par exemple Yamaha a mis fin à ses cinq années de relation avec Fortuna/Gauloises.

Historique en MotoGP

modifier

Troy Bayliss et Loris Capirossi ont participé à toutes les manches du championnat MotoGP 2003. Loris Capirossi a obtenu un podium lors de la première manche du championnat au Japon et a remporté le Grand Prix de Catalogne à Barcelone. Capirossi a terminé quatrième au classement final et Bayliss sixième ; Ducati a terminé deuxième au classement général des constructeurs.

Une bonne partie de la saison 2004 s'est écoulée avant que la moto ne devienne compétitive, mais la saison s'est terminée avec les deux coureurs obtenant un podium.

En 2005, Bayliss a été remplacé par l’Espagnol Carlos Checa et Ducati a remplacé ses fournisseurs de pneus par Bridgestone. Loris Capirossi remporte deux victoires à Twin Ring Motegi et Sepang, tandis que Checa obtient deux podiums.

L'espagnol Sete Gibernau remplace Carlos Checa pour la saison 2006. L'équipe remporte sa première victoire en 2006 lors de la première manche à Jerez, suivie d'un podium au Qatar. Loris Capirossi mène le championnat pendant une courte période, mais au début du Grand Prix de Catalogne à Barcelone, sa moto entre en collision avec celle de son coéquipier. Les deux coureurs sont blessés et hospitalisés. Sete Gibernau a une fracture de la clavicule. Loris Capirossi connait des difficultés lors de la course néerlandaise TT une semaine plus tard, alors que Sete Gibernau est remplacé par l'Allemand Alex Hofmann pour plusieurs manches après une opération supplémentaire. Sete Gibernau toujours absent pour la dernière manche de la saison à Valence, Ducati rappelle Troy Bayliss, récemment couronné champion du monde de Superbike. Bayliss remporte la course, sa première victoire en MotoGP et Loris Capirossi prend la deuxième place offrant à Ducati son premier doublé.

La cylindrée des moteurs MotoGP est réduite à 800 cm3 pour la saison 2007. Ducati a commencé le développement de ses 800 cm3 très précocement, et selon Filippo Preziosi, directeur des courses de Ducati, en , Ducati en avait déjà construit vingt moteurs 800 cm3 avec différentes configurations[5]. Loris Capirossi est rejoint dans l'équipe par Casey Stoner. Pendant la majeure partie de la saison 2007, Stoner domine le peloton, offrant à Ducati sa première victoire au championnat du monde MotoGP à Twin Ring Motegi le , quatre courses avant la fin de la saison. Loris Capirossi remporte justement cette course du Japon à Motegi, sa seule victoire cette saison.

À la fin de la saison, Alan Jenkins, ingénieur en chef chez Ducati, reçoit le prix Sir Jackie Stewart pour son excellence tout au long de la saison[6].

Ducati remporte également le titre constructeur cette année-là.

Casey Stoner reste dans l’équipe et est associé à Marco Melandri pour la saison 2008. Melandri a eu du mal à s’adapter à la performance de la Ducati GP8 et convient de réduire son contrat de deux ans à un an à mi-parcours de la saison 2008.

Casey Stoner reste encore dans l’équipe tandis que Nicky Hayden devient son nouveau coéquipier sur le châssis usine en fibre de carbone Ducati GP9, en remplacement de Marco Melandri qui part chez Kawasaki pour la saison 2009. À mi-saison, la recrue finlandaise Mika Kallio dispute trois courses pour l'équipe en remplacement de Casey Stoner indisponible pour cause de maladie.

Une fois encore, Casey Stoner se joint à Nicky Hayden pour la saison 2010.

Le 9 juillet 2010, Casey Stoner annonce qu'il rejoindra Honda Racing Corporation pour la saison 2011, après quatre ans chez Ducati.

Le 15 août 2010, après la course MotoGP Brno, Valentino Rossi annonce qu'il a signé un contrat de deux ans à partir de la saison 2011 comme pilote Ducati Corse.

En 2011, la marque accueille Valentino Rossi, mais les résultats s'effondrent. Les tentatives de modifications drastiques de la moto (la GP11) n'apportent pas les résultats escomptés et Ducati s'enlise. Troisième du championnat Teams, l'équipe officielle n'aura décroché que deux troisièmes places - une pour Valentino Rossi, l'autre pour Nicky Hayden - en début de saison.

Valentino Rossi et Nicky Hayden restent chez Ducati Corse pour la saison 2012.

2012 doit être l'année du rebond et Ducati profite de la modifiation du règlement technique (qui consent notamment une cylindrée maximale de 1 000 cm3) pour revoir sa copie 4 : fini le cadre monocoque en carbone, place au Deltabox en aluminium ; le moteur est lui aussi repensé, avec un angle plus classique de 90°. Présentée le à la presse, l'évolution GP12 arbore les couleurs de l'Italie 5, comme pour conserver une façon de se démarquer des machines japonaises dont elle épouse à présent les grandes lignes.

Nicky Hayden reste chez Ducati Corse pour la saison 2013 avec un contrat d'un an. Il est rejoint par Andrea Dovizioso qui remplace Valentino Rossi.

Le meilleur résultat de la saison est une 4e place au Grand Prix de France pour Andrea Dovizioso.

Andrea Dovizioso reste chez Ducati pour la saison 2014. Il est rejoint par son ancien coéquipier de chez Tech3 : l'Anglais Cal Crutchlow qui signé un contrat de deux ans.

La saison pour ce dernier est catastrophique avec notamment quatre abandons et une absence pour blessure lors des sept premières courses. Il rencontre également des soucis techniques (transpondeur au Qatar, freins au à Jerez). En milieu de saison, il annonce qu'il rompt son contrat avec Ducati à la fin de la saison et qu'il signe chez LCR Honda pour 2015. Il parviendra tout de même à faire un podium à Aragon en fin de saison. En tout, il abandonne ou manque neuf Grand Prix cette saison-là.

Andrea Dovizioso finit 5e cette saison, soit le meilleur résultat d'un pilote pour Ducati depuis 2010 et Casey Stoner. Il obtient aussi deux podiums à Austin et Assen, une première pour lui avec cette équipe et cette moto.

Andrea Dovizioso reste chez Ducati pour la saison 2015 et Andrea Iannone rejoint l’équipe d’usine en provenance de l'équipe satellite privée Ducati Pramac. Durant la saison la Ducati GP15 est très attendue, avec une refonte complète du chassis Desmosedici par Luigi Dall'Igna, elle fait ses débuts lors du deuxième essai de février à Sepang.

La saison est plutôt bonne avec huit podiums obtenus cette année-là par les deux pilotes, mais la victoire se fait attendre.

Andrea Dovizioso et Andrea Iannone restent les coureurs de l'équipe pour la saison 2016 avec l'évolution GP16 Desmosedici, considéré comme étant une évolution du GP15. Le changement le plus notable au sein de la Ducati Corse est probablement l'arrivée de Casey Stoner en tant que premier pilote d'essais de la division qui travaille immédiatement au côté de Michele Pirro. Ducati présente un total de huit motos sur le circuit MotoGP pour 2016 avec l'équipe d'usine, et les équipes privées Pramac Yakhnich, l'équipe Aspar et l'équipe Avintia.

En 2016, l'évolution SP16 bat le record de vitesse maximale sur circuit en catégorie MotoGP. Le record a lieu sur le rapide circuit international de Losail au Qatar où le pilote italien Andrea Iannone atteint la vitesse de 351,2 km/h.

En 2016, Andrea Iannone remporte une victoire (la première pour Ducati depuis 2010) en Autriche et Andrea Dovizioso également en fin de saison en Malaisie.

L'irrégularité de Iannone (abandon ou absence pour blessure lors de huit Grand Prix) et ses frasques extra-sportives, ainsi que sa tentative de dépassement hasardeuse dans le dernier tour sur son coéquipier au GP d'Argentine qui les fait chuter tous les deux alors qu'ils mènent la course (Dovizioso peut repartir et termine 13e), font que Ducati décide de garder Dovizioso pour 2017 et de ne pas reconduire Iannone.

En 2016, Ducati Corse recrute le quintuple champion du monde MotoGP Jorge Lorenzo, pour piloter la Ducati pendant les saisons 2017 et 2018 et renouvelle également le contrat d'Andrea Dovizioso, pour deux saisons supplémentaires.

Le chiffre de 25 millions d'euros sur deux saisons comme salaire pour Jorge Lorenzo est avancé par la presse[7].

C'est une année pleine pour Andrea Dovizioso qui remporte six victoires au championnat et finit vice-champion du monde. Une première pour un pilote Ducati depuis 2008 et Casey Stoner.

Jorge Lorenzo est décevant malgré trois podiums, le quintuple champion du monde MotoGP est attendu plus fort dès sa première saison mais la Ducati possède une architecture et une conception assez différente de la Yamaha à laquelle était habitué le pilote majorquin.

Andrea Dovizioso et Jorge Lorenzo restent les pilotes pour la saison 2018.

La collaboration entre les deux pilotes est mauvaise mais les résultats sportifs sont là : neuf podiums dont quatre victoires pour Andrea Dovizioso, de nouveau vice-champion du monde et trois victoires pour Jorge Lorenzo qui subit une blessure importante en fin de saison.

En 2019, après des résultats relativement moyens, le contrat de deux ans de Jorge Lorenzo avec Ducati s’achève avec son départ pour Honda où il rejoint l'octuple champion du monde Marc Márquez, tandis que Andrea Dovizioso reste, le pilote italien Danilo Petrucci quitte l'écurie Pramac Racing et rejoint Ducati comme second pilote avec la mission principale d'aider Andrea Dovizioso à gagner le championnat du monde[8].

L'équipe change de nom en début d'année avec le sponsoring principal Mission Winnow, filiale de Philip Morris. Après quelques courses et sous la pression légale de certains pays qui interdit la publicité pour le tabac, le naming cesse et Ducati Team reprend son nom simple.

Andrea Dovizioso termine pour la 3e fois consécutive vice-champion du monde et Petrucci remporte sa 1re victoire cette saison-là.

 
Andrea Dovizioso au Grand Prix moto d'Europe 2020 sur la Desmosedici GP20 championne du monde constructeur.

En 2020, le duo de pilotes italiens est reconduit.

La saison subit de plein fouet la crise sanitaire internationale du Covid-19 et les interdictions de déplacement et le risque de contamination amènent à remanier largement le calendrier avec seulement quatorze courses se déroulant uniquement en Europe et la plupart à huis clos et avec plusieurs courses se déroulant sur un même circuit, ce qui est inédit.

Malgré une victoire chacun, la saison de l'équipe est largement en deçà des attentes, alors que le multiple champion du monde en titre Marc Márquez se blesse lors de la première course et manque le reste de la saison. Andrea Dovizioso ne finit que 4e et Danilo Petrucci 12e.

Lot de consolation, Ducati remporte son second titre de champion du monde constructeur bien aidé par les performances des équipes satellites privées Pramac Racing (Jack Miller et Francesco Bagnaia) et Avintia (Johann Zarco) qui ramèneront des points importants.

Du fait de ses résultats en deçà des attentes, Danilo Petrucci n'est pas reconduit pour une troisième saison dans l'équipe et signe pour 2021 avec l'équipe Tech3 Racing KTM.

De l'autre côté du box, rien ne va plus non plus entre Andrea Dovizioso et Ducati Corse, et la relation étroite entre eux de huit ans qui a amené quatorze victoires parvient à une fin : Andrea Dovizioso ne se sent pas écouté concernant ses remarques sur le développement de la moto et demande une augmentation de sa rémunération pour prolonger, alors que Ducati Corse se demande si le temps n'est pas venu de repartir sur de nouvelles bases, d'autres pilotes ayant démontrés qu'ils ne rencontraient pas les mêmes difficultés qu'Andrea avec la moto.

Finalement pour 2021, Ducati Corse décide de signer, les deux pilotes de l'équipe satellite privée Pramac Racing sont l'Australien Jack Miller et l'Italien Francesco Bagnaia.

À nouveau, cette saison est affectée par la pandémie et la crise sanitaire du Covid-19, de nombreuses courses se déroulent à huis clos et d'autres sont repoussées voire annulées.

La saison commence bien pour l'équipe avec trois podiums en quatre courses pour Francesco Bagnaia qui prend la tête du championnat et une victoire lors de la 4e course lors du Grand Prix d'Espagne à Jerez pour Jack Miller ; ce qui en fait le premier doublé pour l'équipe depuis Brno 2018 (Andrea Dovizioso/Jorge Lorenzo) et la première victoire pour l'équipe à Jerez depuis Loris Capirossi en 2006.

La saison pour l'équipe finit bien avec quatre victoires sur les six dernières courses pour Francesco Bagnaia ainsi qu'une place de vice-champion du monde et deux podiums supplémentaires pour Jack Miller.

Ducati rajoute deux titres à son palmarès : son 3e titre au championnat constructeur et le titre de la meilleure équipe.

La crise sanitaire est passée et le calendrier de la saison prévoit initialement 21 courses finalement ramené à 20 après l'annulation du GP de Finlande.

Francesco Bagnaia et Jack Miller restent le line-up du team Ducati cette saison.

Alors qu'il est l'un des grands favoris de la saison, Bagnaia va faire un début de saison catastrophique, avec une chute en course d'ouverture et aucun Top4 sur les cinq premières courses.

D'une manière générale, le team va avoir du retard à l'allumage, avec une moto 2022 qui n'était pas prête et réglée en début de saison.

À partir du GP d'Espagne, Bagnaia retrouve le chemin de la victoire, puis chute au GP de France alors qu'il était 2e de la course derrière Enea Bastianini mais remportera le GP d'Italie dans la foulée. Ensuite deux nouvelles chutes en course (il se fait percuter en Catalogne et chute seul en Allemagne) avant d'enchainer les performances de très haut niveau avec huit podiums dont cinq victoires sur les dix dernières courses.

Francesco Bagnaia est titré Champion du monde MotoGP lors de la dernière course de la saison à Valence. Le deuxième titre pilote pour Ducati après celui remporté par Casey Stoner en 2007.

Jack Miller de son côté va faire une bonne saison avec sept podiums dont une victoire impériale au GP du Japon pour finir 5e du championnat.

Ducati remporte de nouveau les titres constructeurs (son 4e) et équipe (son 3e) et fait donc le triplé titre pilote/constructeur/équipe.

Pour 2023, l'équipe Ducati se sépare de Jack Miller (qui part chez Red Bull KTM Factory Racing) et le remplace par l'Italien Enea Bastianini qui avait fini 3e du championnat du monde MotoGP en 2022 sur une moto Ducati cliente avec l'équipe Gresini Racing (et auréolé du titre honorifique de meilleur pilote indépendant 2022) aux côtés de Francesco Bagnaia. Ce dernier a fait le choix de prendre le no 1 cette saison.

À noter l'introduction de deux nouveaux circuits prévus cette saison : le Kazakhstan et l'Inde pour un total de 21 GP.

De plus, l'arrivée de courses « Sprint » le samedi qui comportent moitié moins de tours qu'une course Grand Prix et rapporte moitié moins de point.

Le début de saison est mi-figue mi-raison pour Ducati, avec la double victoire au GP d'ouverture de Francesco Bagnaia qui confirme son statut de champion du monde en titre mais la chute et la blessure d'Enea Bastianini percuté par Luca Marini en course sprint qui doit déclarer forfait pour le reste du week-end et le GP d'Argentine.

Durant l'été 2023, Enea Bastianini en balance malgré son contrat de deux ans a été confirmé chez Ducati pour 2024, le duo reste donc le meme.

Francesco Bagnaia domine largement les essais de pré-saisons hivernaux à Sepang mais aussi au Qatar. Enea Bastianini fait des résultats encourageant avec cette nouvelle machine.

Le Qatar réouvre la saison.

Francesco Bagnaia est prolongé de deux années supplémentaires avec Ducati dès le début de saison, et sera donc pilote pour l'équipe jusqu'à 2026 inclus[9].

Le GP d'Argentine, initialement au calendrier, est annulé, faute de soutien financier politique du nouveau gouvernement argentin[10].

Le GP du Kazakhstan, est également reporté, officiellement pour cause d'inondations majeures dans cette région d'Asie Centrale[11].

Résultats en Grand Prix MotoGP

modifier

(Voir Légendes) (Les courses en gras indiquent la pole position ; les courses en italique indiquent le meilleur tour.)

Saison Team Moto Pilote Course Championnat Pilote Championnat Équipe Championnat Constructeur
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 Pos Pts Pos Pts Pos Pts
2003 Ducati Marlboro Team Ducati Desmosedici 12   Troy Bayliss JPN

5
RSA

4
SPA

3
FRA

Ret
ITA

Ret
CAT

10
NED

9
GBR

5
GER

3
CZE

3
POR

6
RIO

10
PAC

Ret
MAL

9
AUS

Ret
VAL

7
6e 128 3e 305 2e 225
65   Loris Capirossi JPN

3
RSA

Ret
SPA

Ret
FRA

Ret
ITA

2
CAT

1
NED

6
GBR

4
GER

4
CZE

Ret
POR

3
RIO

6
PAC

8
MAL

6
AUS

2
VAL

3
4e 177
2004 Ducati Marlboro Team Ducati Desmosedici 12   Troy Bayliss RSA

14
SPA

Ret
FRA

8
ITA

4
CAT

Ret
NED

Ret
RIO

Ret
GER

Ret
GBR

5
CZE

Ret
POR

8
JPN

Ret
QAT

Ret
MAL

10
AUS

9
VAL

3
14e 71 5e 188 3e 169
65   Loris Capirossi RSA

6
SPA

12
FRA

10
ITA

8
CAT

10
NED

8
RIO

4
GER

Ret
GBR

7
CZE

5
POR

7
JPN

Ret
QAT

Ret
MAL

6
AUS

3
VAL

9
9e 117
2005 Ducati Marlboro Team Ducati Desmosedici 7   Carlos Checa SPA

10
POR

5
CHN

Ret
FRA

Ret
ITA

5
CAT

11
NED

9
USA

Ret
GBR

5
GER

Ret
CZE

8
JPN

4
MAL

3
QAT

6
AUS

3
TUR

5
VAL

4
9e 138 4e 295 3e 202
23   Shinichi Ito[note 1] ESP POR CHN FRA ITA CAT NED USA GBR GER CZE JPN MAL QAT AUS TUR

DSQ
VAL NC 0
65   Loris Capirossi SPA

13
POR

9
CHN

12
FRA

7
ITA

3
CAT

12
NED

10
USA

10
GBR

6
GER

9
CZE

2
JPN

1
MAL

1
QAT

10
AUS TUR VAL

7
6e 157
2006 Ducati Marlboro Team Ducati Desmosedici 12   Troy Bayliss[note 1] SPA QAT TUR CHN FRA ITA CAT NED GBR GER USA CZE MAL AUS JPN POR VAL

1
19e 25 3e 356 3e 248
15   Sete Gibernau SPA

Ret
QAT

4
TUR

11
CHN

9
FRA

8
ITA

5
CAT

Ret
NED GBR GER

8
USA

10
CZE MAL

5
AUS

4
JPN

4
POR

Ret
VAL 13e 95
65   Loris Capirossi SPA

1
QAT

3
TUR

6
CHN

8
FRA

2
ITA

2
CAT

Ret
NED

15
GBR

9
GER

5
USA

8
CZE

1
MAL

2
AUS

7
JPN

1
POR

12
VAL

2
3e 229
66   Alex Hofmann[note 1] SPA QAT TUR CHN FRA ITA CAT NED

12
GBR

13
GER USA CZE

16
MAL AUS JPN POR VAL 17e 30
2007 Ducati Marlboro Team Ducati Desmosedici 27   Casey Stoner QAT

1
SPA

5
TUR

1
CHN

1
FRA

3
ITA

4
CAT

1
GBR

1
NED

2
GER

5
USA

1
CZE

1
RSM

1
POR

3
JPN

6
AUS

1
MAL

1
VAL

2
1er 367 1er 533 1er 394
65   Loris Capirossi QAT

Ret
SPA

12
TUR

3
CHN

6
FRA

8
ITA

7
CAT

6
GBR

Ret
NED

Ret
GER

2
USA

Ret
CZE

6
RSM

5
POR

9
JPN

1
AUS

2
MAL

11
VAL

5
7e 166
2008 Ducati Marlboro Team Ducati Desmosedici 1   Casey Stoner QAT

1
SPA

11
POR

6
CHN

3
FRA

16
ITA

2
CAT

3
GBR

1
NED

1
GER

1
USA

2
CZE

Ret
RSM

Ret
IND

4
JPN

2
AUS

1
MAL

6
VAL

1
2e 280 3e 331 2e 321
33   Marco Melandri QAT

11
SPA

12
POR

13
CHN

5
FRA

15
ITA

Ret
CAT

11
GBR

16
NED

13
GER

Ret
USA

16
CZE

7
RSM

9
IND

19
JPN

13
AUS

16
MAL

16
VAL

16
17e 51
2009 Ducati Marlboro Team Ducati Desmosedici 27   Casey Stoner QAT

1
JPN

4
SPA

3
FRA

5
ITA

1
CAT

3
NED

3
USA

4
GER

4
GBR

14
CZE IND RSM POR

2
AUS

1
MAL

1
VAL

DNS
4e 220 3e 341 3e 272
36   Mika Kallio[note 1] QAT JPN SPA FRA ITA CAT NED USA GER GBR CZE

Ret
IND

8
RSM

7
POR AUS MAL VAL 20e 9
69   Nicky Hayden QAT

12
JPN

Ret
SPA

15
FRA

12
ITA

12
CAT

10
NED

8
USA

5
GER

8
GBR

15
CZE

6
IND

3
RSM

Ret
POR

8
AUS

15
MAL

5
VAL

5
13e 104
2010 Ducati Marlboro Team Ducati Desmosedici 27   Casey Stoner QAT

Ret
SPA

5
FRA

Ret
ITA

4
GBR

5
NED

3
CAT

3
GER

3
USA

2
CZE

3
IND

Ret
RSM

5
ARA

1
JPN

1
MAL

Ret
AUS

1
POR

Ret
VAL

2
4e 225 3e 388 3e 286
69   Nicky Hayden QAT

4
SPA

4
FRA

4
ITA

Ret
GBR

4
NED

7
CAT

8
GER

7
USA

5
CZE

6
IND

6
RSM

Ret
ARA

3
JPN

12
MAL

6
AUS

4
POR

5
VAL

Ret
7e 163
2011 Ducati Team Ducati Desmosedici 46   Valentino Rossi QAT

7
SPA

5
POR

5
FRA

3
CAT

5
GBR

6
NED

4
ITA

6
GER

9
USA

6
CZE

6
IND

10
RSM

7
ARA

10
JPN

Ret
AUS

Ret
MAL

C
VAL

Ret
7e 139 3e 271 3e 180
69   Nicky Hayden QAT

9
SPA

3
POR

9
FRA

7
CAT

8
GBR

4
NED

5
ITA

10
GER

8
USA

7
CZE

7
IND

14
RSM

Ret
ARA

7
JPN

7
AUS

7
MAL

C
VAL

Ret
8e 132
2012 Ducati Team Ducati Desmosedici 46   Valentino Rossi QAT

10
SPA

9
POR

7
FRA

2
CAT

7
GBR

9
NED

13
GER

6
ITA

5
USA

Ret
IND

7
CZE

7
RSM

2
ARA

8
JPN

7
MAL

5
AUS

7
VAL

10
6e 163 4e 285 3e 192
69   Nicky Hayden QAT

6
SPA

8
POR

11
FRA

6
CAT

9
GBR

7
NED

6
GER

10
ITA

7
USA

6
IND

DNS
CZE RSM

7
ARA

Ret
JPN

8
MAL

4
AUS

8
VAL

Ret
9e 122
2013 Ducati Team Ducati Desmosedici 04   Andrea Dovizioso QAT

7
AME

7
SPA

8
FRA

4
ITA

5
CAT

7
NED

10
GER

7
USA

9
IND

10
CZE

7
GBR

Ret
RSM

8
ARA

8
MAL

8
AUS

9
JPN

10
VAL

9
8e 140 4e 266 3e 155
69   Nicky Hayden QAT

8
AME

9
SPA

7
FRA

5
ITA

6
CAT

Ret
NED

11
GER

9
USA

8
IND

9
CZE

8
GBR

8
RSM

9
ARA

9
MAL

Ret
AUS

7
JPN

9
VAL

8
9e 126
Ducati Test Team[note 2] 51   Michele Pirro QAT AME SPA

11
FRA ITA

7
CAT NED GER USA IND CZE GBR RSM ARA MAL AUS JPN VAL

10
13e 56 N/A
2014 Ducati Team Ducati Desmosedici 04   Andrea Dovizioso QAT

5
AME

3
ARG

9
SPA

5
FRA

8
ITA

6
CAT

8
NED

2
GER

8
IND

7
CZE

6
GBR

5
RSM

4
ARA

Ret
JPN

5
AUS

4
MAL

8
VAL

4
5e 187 3e 261 3e 211
35   Cal Crutchlow QAT

6
AME

Ret
ARG SPA

Ret
FRA

11
ITA

Ret
CAT

Ret
NED

9
GER

10
IND

8
CZE

Ret
GBR

12
RSM

9
ARA

3
JPN

Ret
AUS

Ret
MAL

Ret
VAL

5
13e 74
51   Michele Pirro [note 1] ARG

17
19e 0 (18)[note 3]
Ducati Test Team[note 2]   Michele Pirro QAT AME SPA

Ret
FRA ITA

11
CAT

14
NED GER IND CZE

12
GBR RSM ARA JPN AUS MAL VAL

9
N/A
2015 Ducati Team Ducati Desmosedici 04   Andrea Dovizioso QAT

2
AME

2
ARG

2
SPA

9
FRA

3
ITA

Ret
CAT

Ret
NED

12
GER

Ret
IND

9
CZE

6
GBR

3
RSM

8
ARA

5
JPN

5
AUS

13
MAL

Ret
VAL

7
7e 162 3e 350 3e 256
29   Andrea Iannone QAT

3
AME

5
ARG

4
SPA

6
FRA

5
ITA

2
CAT

4
NED

4
GER

5
IND

5
CZE

4
GBR

8
RSM

7
ARA

4
JPN

Ret
AUS

3
MAL

Ret
VAL

Ret
5e 188
Ducati Test Team[note 2] 51   Michele Pirro QAT AME ARG SPA FRA ITA

8
CAT NED GER IND CZE GBR RSM

Ret
ARA JPN AUS MAL VAL

12
21e 12 N/A
2016 Ducati Team Ducati Desmosedici 04   Andrea Dovizioso QAT

2
ARG

13
AME

Ret
SPA

Ret
FRA

Ret
ITA

5
CAT

7
NED

Ret
GER

3
AUT

2
CZE

Ret
GBR

6
RSM

6
ARA

11
JPN

2
AUS

4
MAL

1
VAL

7
5e 171 3e 296 3e 261
8   Héctor Barberá[note 1] QAT ARG AME SPA FRA ITA CAT NED GER AUT CZE GBR RSM ARA JPN

17
AUS

Ret
MAL VAL 10e 0 (102)[note 3]
29   Andrea Iannone QAT

Ret
ARG

Ret
AME

3
SPA

7
FRA

Ret
ITA

3
CAT

Ret
NED

5
GER

5
AUT

1
CZE

8
GBR

Ret
RSM

DNS
ARA

WD
JPN AUS MAL

Ret
VAL

3
9e 112
51   Michele Pirro[note 1] RSM

7
ARA

12
19e 13 (36)[note 3]
Ducati Test Team[note 2]   Michele Pirro QAT ARG AME SPA FRA ITA

10
CAT NED GER AUT

12
CZE GBR JPN AUS MAL VAL N/A
2017 Ducati Team Ducati Desmosedici 04   Andrea Dovizioso QAT

2
ARG

Ret
AME

6
SPA

5
FRA

4
ITA

1
CAT

1
NED

5
GER

8
CZE

6
AUT

1
GBR

1
RSM

3
ARA

7
JPN

1
AUS

13
MAL

1
VAL

Ret
2e 261 3e 398 3e 310
99   Jorge Lorenzo QAT

11
ARG

Ret
AME

9
SPA

3
FRA

6
ITA

8
CAT

4
NED

15
GER

11
CZE

15
AUT

4
GBR

5
RSM

Ret
ARA

3
JPN

6
AUS

15
MAL

2
VAL

Ret
7e 137
Ducati Test Team[note 2] 51   Michele Pirro QAT ARG AME SPA FRA ITA

9
CAT NED GER AUT CZE GBR RSM

5
ARA JPN AUS MAL VAL

9
23e 25 N/A
2018 Grand Prix QAT ARG AME SPA FRA ITA CAT NED GER CZE AUT GBR RSM ARA THA JPN AUS MAL VAL
Ducati Team Ducati Desmosedici 04   Andrea Dovizioso 1 6 5 Ret Ret 2 Ret 4 7 1 3 C 1 2 2 18 3 6 1 2e 245 2e 392 2e 335
19   Alvaro Bautista[note 1] 4 12e 13 (105)[note 3]
99   Jorge Lorenzo Ret 15 11 Ret 6 1 1 7 6 2 1 C 17 Ret DNS DNS WD 12 9e 134
51   Michele Pirro[note 1] Ret 22e 0 (14)[note 3]
Ducati Test Team[note 2]   Michele Pirro DNS 15 4 N/A
2019 Grand Prix QAT ARG AME SPA FRA ITA CAT NED GER CZE AUT GBR RSM ARA THA JPN AUS MAL VAL
Mission Winnow Ducati / Ducati Team Ducati Desmosedici 04   Andrea Dovizioso 1 3 4 4 2 3 Ret 4 5 2 1 Ret 6 2 4 3 7 3 4 2e 269 2e 445 3e 318
9   Danilo Petrucci 6 6 6 5 3 1 3 6 4 8 9 7 10 12 9 9 Ret 9 Ret 6e 176
Ducati Test Team[note 2] 51   Michele Pirro 7 Ret Ret 22e 9 N/A
2020 Grand Prix SPA ANC CZE AUT STY RSM EMI CAT FRA ARA TER EUR VAL POR
Ducati Team Ducati Desmosedici 04   Andrea Dovizioso 3 6 11 1 5 7 8 Ret 4 7 13 8 8 6 4e 135 4e 213 1er 221
9   Danilo Petrucci 9 Ret 12 7 11 16 10 8 1 15 10 10 15 16 12e 78
2021 Grand Prix QAT DOH POR SPA FRA ITA CAT GER NED STY AUT GBR ARA RSM AME EMI ALG VAL
Ducati Lenovo Team Ducati Desmosedici 43   Jack Miller 9 9 Ret 1 1 6 3 6 Ret Ret 11 4 5 5 7 Ret 3 3 4e 181 1er 433 1er 357
63   Franscesco Bagnaia 3 6 2 2 4 Ret 7 5 6 11 2 14 1 1 3 Ret 1 1 2e 252
Ducati Test Team[note 2] 51   Michele Pirro 13 11 12 23e 12 N/A
2022 Grand Prix QAT INA ARG AME POR SPA FRA ITA CAT GER NED GBR AUT RSM ARA JPN THA AUS MAL VAL
Ducati Lenovo Team Ducati Desmosedici 43   Jack Miller Ret 4 14 3 Ret 5 2 15 14 3 6 3 3 18 5 1 2 Ret 6 Ret 5e 189 1er 454 1er 448
63   Franscesco Bagnaia Ret 15 5 5 8 1 Ret 1 Ret Ret 1 1 1 1 2 Ret 3 3 1 9 1er 265
Ducati Test Team[note 2] 51   Michele Pirro 18 16 Ret 27e 0 N/A
2023 Grand Prix POR ARG AME SPA FRA ITA GER NED GBR AUT CAT RSM IND JPN INA AUS THA MAL QAT VAL
Ducati Lenovo Team Ducati Desmosedici 1   Franscesco Bagnaia GP 1 16 Ret 1 Ret 1 2 1 2 1 Ret 3 Ret 2 1 2 2 3 2 1 1er 467 2e 561 1er 700
Sprint 1 6 1 2 3 1 2 2 14 1 2 3 2 3 8 C 7 3 5 5
23   Enea Bastianini GP 9 8 Ret Ret 10 Ret 8 10 13 1 8 Ret 15e 84
Sprint Ret 9 10 8 13 13 9 7 C 13 4 20 15
Ducati Test Team[note 2] 51   Michele Pirro GP 11 16 Ret 16 16 27e 5 N/A
Sprint Ret 15 20 14 19
2024 Grand Prix QAT POR AME SPA FRA CAT ITA NED GER GBR AUT ARA RSM KAZ INA JPN AUS THA MAL VAL
Ducati Lenovo Team Ducati Desmosedici 1   Franscesco Bagnaia GP 1 Ret 5 1 3 1 1 2e 153 1er 267 1er 241
Sprint 4 4 8 Ret Ret Ret 1
23   Enea Bastianini GP 5 2 3 5 4 18 2 4e 114
Sprint 6 6 6 Ret 4 5 Ret
Notes
  1. a b c d e f g h et i En tant que pilote de remplacement à la suite de la blessure/indisponibilité d'un pilote titulaire.
  2. a b c d e f g h i et j En tant que pilote wild-card.
  3. a b c d et e Le chiffre simple est le nombre de points accumulés par le pilote pour cette équipe ; le chiffre entre parenthèse est le nombre de points totalisés par ce pilote sur la saison, toutes équipes confondues.

* Saison toujours en cours.

Championnat du monde Superbike (SBK)

modifier

Ducati Superbike Team
 
Dernière saison 2023
Nom complet Aruba.it (en) Racing - Ducati Team
Localisation   Italie
Team manager Serafino Foti
Pilotes Superbike :
1 -   Álvaro Bautista
21 -   Michael Ruben Rinaldi
Supersport :
  Nicolò Bulega
Machine Ducati Panigale V4 R (en) (Superbike)
Ducati Panigale V2 (Supersport)
Pneus P Pirelli
Champions du monde Superbike :
1990 -   Raymond Roche
1991 -   Doug Polen
1992 -   Doug Polen
1994 -   Carl Fogarty
1995 -   Carl Fogarty
1996 -   Troy Corser
1998 -   Carl Fogarty
1999 -   Carl Fogarty
2001 -   Troy Bayliss
2003 -   Neil Hodgson
2004 -   James Toseland
2006 -   Troy Bayliss
2008 -   Troy Bayliss
2011 -   Carlos Checa
2022 -   Álvaro Bautista
2023 -   Álvaro Bautista

Supersport :
1997 -   Paolo Casoli

Ducati participe au championnat du monde Superbike (SBK) depuis ses débuts en 1988 jusqu'en 2010, puis est revenu en 2014 avec l'organisation de la course assurée par Feel Racing, basé à Bologne[12],[13],[14].

Histoire en championnat du monde Superbike

modifier

En utilisant des moteurs bicylindres en V, Ducati domine le championnat pendant de nombreuses années. Ducati remporte son premier championnat en 1990 avec Raymond Roche. Le titre de 1991 est remporté par Doug Polen sous l'impulsion de l'équipe privée dirigée par Eraldo Ferracci. De 1994 à 1999, Carl Fogarty remporte le titre quatre fois sur Ducati. L'Australien Troy Corser remporte le titre en 1996 sur une Ducati conçue par l'équipe autrichienne Promotor Racing. En 2001, Troy Bayliss remporte le premier de ses trois titres.

En 2003, les modifications apportées aux règles du MotoGP autorisant les moteurs à quatre temps incitent les constructeurs japonais à concentrer leurs ressources sur le championnat MotoGP, abandonnant le championnat du monde Superbike aux équipes privées avec une implication limitée des équipes usines[15]. Ducati Corse inscrit deux Ducati 999 du championnat, remportant vingt victoires en 24 courses en une saison où toutes les courses sont remportées par des Ducati. Neil Hodgson remporté le titre sur une Ducati de l'équipe usine qui avec 600 points, établi le nouveau record de points pour un constructeur en une saison. 2004 est similaire, James Toseland remporte le titre bien que Chris Vermeulen même[Quoi ?] si l'équipe Ten Kate Honda empêche Ducati de tout rafler.

En 2006, Troy Bayliss reprend le titre de champion du monde de Superbike après trois ans passés en MotoGP. Le couple Troy Bayliss-Ducati s'avére imparable et domine la saison en remportant douze courses.

En 2007, Troy Bayliss termine quatrième sur une Ducati 999. Même si la production de la 999 est terminée depuis 2006 et que la moto est remplacée par la Ducati 1098 produite à 150 Ducati 999[Quoi ?] en édition limitée pour satisfaire aux exigences d'homologation.

Pour 2008, Ducati pilote une version homologuée de la 1098R. La Fédération internationale de motocyclisme (FIM), qui gère le championnat du monde de Superbike, porte la limite de cylindrée des moteurs bicylindres à 1 200 cm3. Troy Bayliss remporte son troisième titre de champion du monde et prend sa retraite à la fin de la saison 2008.

En 2009, Noriyuki Haga remplace Troy Bayliss avec Michel Fabrizio comme coéquipier. La saison de Noriyuki Haga avec la Ducati est fantastique sur Ducati mais il perd le championnat pour six points et ne termine que deuxième, Michel Fabrizio prenant la troisième place du classement général.

En 2010, Noriyuki Haga et Michel Fabrizio restent chez Ducati pour le championnat du monde Superbike.

Le 27 août 2010, Ducati annonce qu'en 2011 il retirera son équipe usine du championnat du monde Superbike, après 23 saisons et 29 titres de champion du monde des pilotes et des constructeurs, et se limitera au soutien des équipes privées[16].

En 2011, Ducati apporte son soutien à l’équipe de pilotes privés d’Althea Racing qui remporte le titre 2011 avec Carlos Checa.

À la fin de 2012, Ducati et Altheaa Racing se séparent.

En 2013, Ducati équipe Alstare Racing de Francis Batta en présentant la nouvelle Ducati 1199 Panigale R au championnat du monde.

Le 15 novembre 2013, Ducati annonce qu'elle reviendra dans le championnat Superbike en tant qu'équipe d'usine[17].

En 2014, l'équipe usine redémarre avec les pilotes Chaz Davies et Davide Giugliano.

Références

modifier
  1. jeanmichel, « Luigi Dall’Igna, nouveau directeur général de Ducati Corse - Route », sur Motostation, (consulté le ).
  2. « Ducati.com », sur Ducati.com (consulté le ).
  3. « Ducati cede Ducati Corse...a se stessa », sur gpone.it, (consulté le ).
  4. Alexis Delisse, « Double couronne MotoGP/Superbike : quel constructeur a déjà fait mieux que Ducati ? », sur GP Racing, (consulté le ).
  5. « Ducati: We've built 20 800cc engines! MotoGP Features », sur Crash.net (consulté le ).
  6. Matthew Birt, « Ducati man scoops top prize », Bauer Media Group,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. AFP, « Moto : Lorenzo signe chez Ducati pour les deux prochaines saisons », sur lexpress.fr, (consulté le ).
  8. « MotoGP - 2019, la présentation du Team Mission Winnow Ducati avec Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci, l'intégrale vidéo et les photos HD », sur Mototribu, (consulté le ).
  9. « Bagnaia et Ducati rempilent pour deux saisons supplémentaires », motogp.com,‎ (lire en ligne)
  10. « Le GP d'Argentine 2024 annulé », motogp.com,‎ (lire en ligne)
  11. « Le GP du Kazakhstan reporté », motogp.com,‎ (lire en ligne)
  12. Ducati confirm Feel Racing as WSB partners, Motorcycle News, 15 novembre 2013.
  13. Ducati Superbike Team: The plan comes together, Ducati.net, 15 novembre 2013.
  14. Ducati unveil 2014 World Superbike livery, Bennetts, 27 janvier 2014.
  15. « 1000 cc Superbikes May Save World Championship », sur motorcycledaily.com (version du sur Internet Archive).
  16. (en) « Ducati to pull factory team from 2011 World Superbike », worldsbk.com,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  17. « Archived copy » [archive du ] (consulté le ).

Voir aussi

modifier

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier