Duc de Lévis

Le titre de duc de Lévis fut créé pour la première fois dans la pairie de France en 1723, par Louis XV pour Charles Eugène de Lévis, comte de Charlus.

Histoire du titreModifier

Dernier des marquis de Poligny, Charles Eugène obtint, le , pour lui et ses descendants mâles, que les terres et seigneuries de Lurcy-le-Sauvage, Poligny, etc. fussent érigées en duché-pairie sous le nom de duché de Lévis (ou Lévy). Le titre s'éteignit avec lui.

Ses trois frères étant morts avant leur père, Marie-Françoise de Lévis, seule héritière du duc de Lévis, apporta la terre et le château de Lévis, à la famille de Castries qui les vendit en 1752 à Jacques Hardouin-Mansart.

Le titre de duc de Lévis fut de nouveau créé, cette fois-ci sans la pairie, en , au profit de François Gaston de Lévis, maréchal de France, à partir de sa seigneurie d'Avesnes-le-Comte.

Liste chronologique des ducs de LévisModifier

Première création : duc de Lévis et pair de France (1723)Modifier

  1. 1723-1734 : Charles Eugène de Lévis (1669-1734), marquis de Poligny (dit « de Lévis »), comte de Charlus, lieutenant-général, 1er duc de Lévis ;

Seconde création : duc de Lévis (1785)Modifier

  1. 1785-1787 : François Gaston de Lévis (1720-1787), maréchal de France, 1er duc de Lévis ;
  2. 1787-1830 : Pierre-Marc-Gaston de Lévis (1764-1830), fils du précédent, 2e duc de Lévis, député aux États Généraux de 1789, député à la Constituante, membre de la Chambre des pairs sous la Restauration ;
  3. 1830-1863 : Gaston François Félix Christophe Victor de Lévis (1794-1863), fils du précédent, 3e duc de Lévis,
Gaston François Félix Christophe Victor fut autorisé, le , à se faire appeler « le duc de Lévis-Ventadour ». Le titre disparut avec lui.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • D.L.C.D.B., Dictionnaire généalogique, héraldique, chronologique et historique, contenant l'origine et l'état actuel des premières maisons de France, des maisons souveraines et principales de l'Europe ..., chez Duchesne, libraire, , 648 p. (lire en ligne) ;
  • Louis Moréri, Le grand dictionnaire historique : ou le mélange curieux de l'histoire sacrée et profane qui contient en abrégé l'histoire fabuleuse des Dieux et des Héros de l'Antiquité Payenne, les vies et les actions remarquables des Patriarches (...), l'établissement et le progrès des Ordres Religieux et Militaires et la vie de leurs Fondateurs, les généalogies (...), la description des Empires Royaumes (...), l'histoire des conciles généraux et particuliers sous le nom des lieux où ils ont été tenus (...), vol. 4, Chez Jean Brandmuller, (lire en ligne) ;

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier