Drone de surface naval

véhicule qui opère à la surface de l'eau sans équipage

Les drones de surface navals[1] ou unmanned surface vehicles (USV, « véhicules de surface sans pilote » en anglais), également nommés « unmanned surface vessels » (USV, « navires de surface sans pilote » en anglais), « autonomous surface vehicles » (ASV, « véhicules de surface autonome » en anglais)[2], « uncrewed surface vessels » (USV, « navires de surface sans équipage » en anglais)[3], ou familièrement navires-drone (« drone ships » en anglais)[4], sont des bateaux ou des navires qui opèrent à la surface de l'eau sans équipage[5]. Les USV fonctionnent avec différents niveaux d'autonomie, contrôlés à distance[6] ou autonomes. Certains peuvent utiliser une navigation conforme au règlement international pour prévenir les abordages en mer[7].

RNMB Harrier, drone de surface naval de guerre des mines (2020)
DSN des États-Unis avec bâtiment de la US Navy et des gardes-cotes américains
Vidéo d'un DSN

Histoire

modifier

Utilisés dès la Seconde Guerre mondiale à des fins d'engin cible télécommandé et de dragueur de mines, ils sont de plus en plus largement utilisés au XXIe siècle à diverses fins, notamment l'océanographie et la surveillance de l'environnement, ainsi que le transport de marchandises et les applications militaires. Diverses autres applications sont également explorées.

Utilisations au combat

modifier

En octobre 2022, lors de l'invasion russe de l'Ukraine, les forces armées ukrainiennes ont utilisé 7 drones de surface navals (USV) kamikazes (soit une déclinaison moderne des brûlots) et 8 drones aériens (UAV) dans une attaque contre plusieurs navires de la marine russe à la base navale de Sébastopol. Selon Naval News, il s'agit de la première utilisation de véhicules de surface sans pilote dans la guerre navale[8].

La marine ukrainienne a aussi utilisé des drones navals lors de l'attaque du [9],[10] qui a endommagé le pont de Crimée, pour la seconde fois depuis le début de l'invasion russe de l'Ukraine. Cette attaque était précédée d'une vague de drones aériens et navals contre les positions russes de Crimée, que la Russie a dit avoir interceptée[11].

Le 4 août 2023, le navire de débarquement russe Olenegorsky Gornyak (classe Ropucha) est endommagé par un drone naval MAGURA V5[12].

Le 5 août 2023, l'agence de presse officielle russe Tass rapporte qu'un pétrolier russe, le Sig[13], a été endommagé après une attaque ukrainienne avec un MAGURA V5, dans le détroit de Kertch, près du pont de Crimée où la circulation a été temporairement bloquée[14],[15],[16].

Le 14 février 2024, le Tsezar Kounikov de la classe Ropucha est annoncé détruit par des MAGURA V5[17].

Dans la crise de la Mer Rouge qui perturbe le trafic commercial de cette zone en 2023-2024, les Houthis, équipés par l'Iran, attaquent les navires de commerce au moyen de drones de surface[18].

Dans le monde

modifier

Espagne

modifier

L' Espagne met en œuvre le USV Vendaval (« vent violent, gros vent ») de Navantia dans le port de Ceuta, en tant que police portuaire ainsi qu'au sein de la marine espagnole, sur un bateau porteur de classe Meteoro[19].

Ukraine

modifier

En 2023, l'Ukraine met en œuvre le bateau sans pilote de surface MAGURA V5 (Maritime Autonomous Guard Unmanned Robotic Apparatus V5)[20] et le Sea Baby[21],[22], une DSN expérimental, qui a été employé par la première fois lors de l'attaque du pont de Crimée en [23].

Galerie d'images

modifier

Notes et références

modifier
  1. VINCENT GROIZELEAU, « IXblue  : le drone de surface DriX pour communiquer avec les engins sous-marins  », sur Mer et Marine, (consulté le ).
  2. (en) Hanlin Niu, Yu Lu, Al Savvaris et Antonios Tsourdos, « An energy-efficient path planning algorithm for unmanned surface vehicles », Ocean Engineering, vol. 161,‎ , p. 308–321 (DOI 10.1016/j.oceaneng.2018.01.025, S2CID 115280769, lire en ligne)
  3. « Uncrewed Surface Vessel Research and Development Program at the NOAA – UNH Joint Hydrographic Center/Center for Coastal and Ocean Mapping »
  4. (en-US) Kyle Mizokami, « The U.S. Navy's Big Push Into Drone Ships Will Lead to Unmanned Vessels Carrying Weapons », sur Popular Mechanics, (consulté le )
  5. Ru-jian Yan, Shuo Pang, Han-bing Sun et Yong-jie Pang, « Development and missions of unmanned surface vehicle », Journal of Marine Science and Application, vol. 9, no 4,‎ , p. 451–457 (DOI 10.1007/s11804-010-1033-2, Bibcode 2010JMSA....9..451Y, S2CID 109174151)
  6. « SM200 Wireless Remote-Helm Control System », Sea Machines, (consulté le )
  7. « L3Harris ASView™ Control System », L3Harris (consulté le )
  8. Tayfun Ozberk, « Analysis: Ukraine Strikes With Kamikaze USVs – Russian Bases Are Not Safe Anymore », navalnews.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. (en) « VIDEO : Ukraine war: Drone attack on Black Sea fleet, Crimea bridge explosion reports, cluster bomb threats », sur euronews, (consulté le )
  10. (en) « Russian mother and father killed in 'drone attack' on bridge linking Crimean peninsula to Russia », sur LBC (consulté le )
  11. « La Russie dit avoir repoussé une attaque de drones en Crimée », sur France 24, (consulté le )
  12. Une vidéo d'un drone marin qui a attaqué le grand navire de débarquement russe Olenegorsky Gornyak est apparue sur Internet.
  13. Ukraine : la tension monte en mer Noire après l'attaque contre un pétrolier russe
  14. Un pétrolier russe touché dans le détroit de Kertch
  15. Guerre en Ukraine. Explosions près du pont de Crimée, pétrolier russe touché… Le point sur la nuit
  16. 450 kilogrammes de TNT chargé dans un drone percutent un pétrolier russe.
  17. (en) Victoria Butenko et Alex Stambaugh, « Ukraine destroys Russian warship in the Black Sea, Ukrainian defense official says », sur CNN, (consulté le )
  18. (en-US) « March 5 Red Sea Update », sur U.S. Central Command (consulté le )
  19. (es) « Las múltiples misiones del USV Vendaval de Navantia », sur defensa.com, (consulté le ).
  20. Présentation du drone maritime Magura. La nouvelle arme de l'Ukraine peut atteindre la Crimée
  21. (en-US) Lloyd Lee, « Here's the 'experimental' sea drone, called the 'Sea Baby,' that Ukraine claims has carried almost 1,900 pounds of explosives and has been attacking Russia's Black Sea Fleet », sur Business Insider (consulté le )
  22. (en) « Ukraine release footage of 'Sea Baby' an unmanned vessel responsible for the Crimean bridge attack », sur Sky News (consulté le )
  23. Bogdan Bodnar, « L'Ukraine dévoile les images de l'explosion du pont de Crimée avec son nouveau drone, Sea Baby », sur Numerama, (consulté le )

Voir aussi

modifier