Droits des États

Dans la politique aux États-Unis, le terme « droits des États » (anglais : states' rights) fait référence à la souveraineté individuelle des gouvernements des États américains vis-à-vis de l'État fédéral. La répartition des pouvoirs est déterminée par la Constitution, reflétant notamment les pouvoirs énumérés du Congrès et le Dixième amendement.

La question des droits des États fut l'un des principaux arguments négationnistes du mouvement néo-confédéré, qui a cherché à légitimer a posteriori la « Cause perdue » de la Confédération, en niant le fait que l'esclavage fut la cause principale de la guerre de Sécession[1],[2],[3].

AnnexesModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Jefferson Davis, The Doctrine of State Rights, (1890). The North American Review, vol. 150, n°399, pp. 205–219
  2. « Karen L. Cox, "Five Myths About the Lost Cause," The Washington Post, January 14, 2021 », The Washington Post,‎ (lire en ligne [archive], consulté le )
  3. Adam H. Domby, The False Cause: Fraud, Fabrication, and White Supremacy In Confederate Memory, University of Virginia Press, (ISBN 978-0-8139-4376-3, OCLC 1151896244, lire en ligne [archive du ])

Articles connexesModifier