Droits LGBT à Oman

Les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT) à Oman peuvent faire face à des difficultés légales que ne connaissent pas les résidents non-LGBT. Bien que le sultan Qabus ibn Saïd ait été souvent présenté comme homosexuel par la presse occidentale[1],[2],[3], l'homosexualité est illégale et les sujets LGBT demeurent tabous à Oman.

Localisation d'Oman.

Législation sur l'homosexualitéModifier

D'après le code pénal, l'homosexualité peut être punie d'une peine de prison allant jusqu'à trois ans.

En 2013, un journal d'Oman a été suspendu pour avoir publié un article favorable sur l'homosexualité[4],[5].

Le quotidien France-Soir indique cependant : « Qabous ben Saïd ne fait rien comme ses homologues des pays du Golfe. Divorcé, sans enfants, presque ouvertement gay, il laisse à son peuple la liberté de culte et ne réprime que très peu l'adultère et l'homosexualité, bien que ceux-ci soient encore considérés officiellement comme des délits. »[6],[7].

Reconnaissance légale des couples homosexuelsModifier

Les couples homosexuels ne bénéficient d'aucune reconnaissance légale.

Adoption homoparentaleModifier

L'adoption homoparentale n'est pas autorisée.

Tableau récapitulatifModifier

Dépénalisation de l’homosexualité  
Majorité sexuelle identique à celle des hétérosexuels  
Interdiction des discours de haine contre les LGBT  
Interdiction de la discrimination liée à l'orientation sexuelle à l'embauche  
Interdiction de la discrimination liée à l'identité de genre dans tous les domaines  
Mariage civil ou partenariat civil  
Adoption conjointe dans les couples de personnes de même sexe  
Adoption par les personnes homosexuelles célibataires  
Droit pour les gays de servir dans l’armée  
Droit de changer légalement de genre (après stérilisation)  
Gestation pour autrui pour les gays  
Accès aux FIV pour les lesbiennes  
Autorisation du don de sang pour les HSH  

Article connexeModifier

RéférencesModifier

  1. « Oman : le nouveau sultan a la lourde tâche de poursuivre l’œuvre de Qabou », sur Le Figaro, (consulté le ).
  2. « Le sultanat d’Oman, médiateur du Moyen-Orient », sur Le Devoir, (consulté le ).
  3. « Oman : miracle ou mirage  ? », sur La Tribune, (consulté le ).
  4. (en) « Omani newspaper suspended for article on homosexuality », sur BBC News, (consulté le ).
  5. « Ne dites surtout pas qu'Oman est un pays gay-friendly », sur 360°, (consulté le ).
  6. Marie Marvier, « Le sultan veut son souterrain », sur Francesoir.fr,
  7. Gilles Fumey, « Le sexe contre la mondialisation », sur Geographica.net,