Ouvrir le menu principal
Ne doit pas être confondu avec Roux-Combaluzier.

Drieux-Combaluzier
logo de Drieux-Combaluzier

Création 1947 à Paris
Fondateurs Robert Drieux et Jean Combaluzier
Personnages clés Stefan Flavien Philippe Savary (président)
Forme juridique SASU
Siège social Les Lilas
Drapeau de France France
Activité Ascenseurs
Société mère ThyssenKrupp
Effectif 204 (en 2016)
Site web www.drieux-combaluzier.com

Fonds propres en augmentation 8 417 680 € (en 2016)
7 790 653 € (en 2015)
Dette Decrease Positive.svg 2 021 654 € (en 2016)
2 795 680 € (en 2015)
Chiffre d'affaires en diminution 25 757 500 00 € (en 2016)
30 377 818 € (en 2015)
Résultat net en augmentation 2 285 851 € (en 2016)
2 003 087 € (en 2015)

L’entreprise Drieux-Combaluzier est une entreprise française fondée en 1947, spécialisée dans la fabrication, la modernisation et l’entretien d’ascenseurs pour tous les styles d’immeubles parisiens, particulièrement dans l'ancien sur mesure. Le nom de l’entreprise provient des deux fondateurs Robert Drieux et Jean Combaluzier. La société est filiale de ThyssenKrupp.

HistoriqueModifier

L’entreprise a été créée en 1947 par Robert Drieux et son épouse. En 1948, Jean Combaluzier créé la SARL Barbance qui se transformera par la suite en SNC Jean Combaluzier. À la mort de Jean Combaluzier en 1968, l’entreprise est reprise par son associé Henri Baldet qui l’oriente vers le bâtiment et la rénovation. À sa retraite, il cède l’entreprise à deux employés, Michel Mazouin et Max Sannier. En 1985, les deux employés cèdent leurs actions à Soretex qui deviendra en 1994, Thyssenkrupp. La fusion entre Drieux et Combaluzier a lieu en 1998 et donne naissance à l’entreprise Drieux-Combaluzier[1]. En 2011, l’entreprise achète le département ascenseurs d’Atena. Drieux-Combaluzier acquiert ensuite le fonds de commerce ascenseurs de Soparec[2] en 2012, puis celui de Technoserves en 2013.

Certification et normesModifier

En 2016, l'entreprise reçoit le premier « trophée de l'ascenseur » au titre de sa spécialisation « dans les projets d’adaptation et de préservation du patrimoine architectural », trophée remis par la Fédération des ascenseurs pour couronner des projets remarquables sur les thèmes accessibilité, technologies, intégration et patrimoine, développement durable. Elle obtient ce trophée dans la catégorie « Intégration et Patrimoine » grâce au projet situé rue de l'Université (Paris), complexe résidentiel haut de gamme, rénové en 2012[3].

En 2017, elle obtient le label Entreprise du patrimoine vivant (EPV)[4],[5].

ActivitéModifier

La maison Drieux-Combaluzier est une entreprise artisanale spécialiste des installations sur-mesure et dans la maintenance d’ascenseurs installés dans des immeubles anciens[6],[1]. Elle se targue d'être le seul ascensoriste à disposer en interne d'un service de serrurerie et de menuiserie[1].

Qualifiée de « l'ascensoriste des ascenseurs parisiens » en [7], l’entreprise intervient à 80 % dans la région Île-de-France[1]. Drieux-Combaluzier occupe la 5e place parmi les ascensoristes franciliens (sur la maintenance) après les majors (Otis, Kone, Schindler et ThyssenKrupp Ascenseurs),

Données économiques et juridiquesModifier

Le registre de commerce de Bobigny indique pour 2016 : un chiffre d'affaires de 25 757 500 00 € et un capital social de 976 546 00 €[8]. Son président est Stefan Flavien Phi Savary[9]. En 2016, le bénéfice était en 2016 de 2 285 851 € en augmentation par rapport à 2015 (2 003 087 €), les fonds propres de 8 417 680 € en augmentation par rapport à 2015 (7 790 653 €) et le nombre de salariés de 204 en baisse par rapport à 2015 (224)[10].

En 2017, sa forme juridique est une société par actions simplifiée à associé unique (SASU)[8].

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Elsa Marnette, « Les Lilas : le roi des ascenseurs de luxe fête ses 70 ans », leparisien.fr, (consulté le 15 juin 2017)
  2. « Acquisition Soparec par Drieux-Combaluzier », sur http://www.infos-societe.fr,
  3. Isabelle Duffaure-Gallais, « Trophées de l’ascenseur : quatre projets récompensés », sur le site de la revue Le Moniteur, (consulté le 7 octobre 2017).
  4. « Ascenseurs Drieux Combaluzier | Label EPV, Entreprise du Patrimoine Vivant », sur www.patrimoine-vivant.com (consulté le 23 août 2017)
  5. « Les Lilas : l’ascensoriste Drieux-Combaluzier classé au patrimoine », leparisien.fr,‎ 2017-07-02cest18:24:18+02:00 (lire en ligne, consulté le 23 août 2017)
  6. « Infos Les Lilas », sur http://www.ville-leslilas.fr,
  7. Des ascenseurs pour les cages d'escalier qui ont une âme.
  8. a et b « Fiche entreprise : chiffres d'affaires, bilan et résultat ASCENSEURS DRIEUX COMBALUZIER », sur le site societe.com recopiant le registre de commerce (consulté le 8 octobre 2017).
  9. « Informations générales sur ASCENSEURS DRIEUX COMBALUZIER », sur le site verif.com recopiant le registre de commerce (consulté le 8 octobre 2017).
  10. « ASCENSEURS DRIEUX COMBALUZIER - Fiche entreprise : chiffres d'affaires, bilan et résultat », sur le site verif.com recopiant le registre de commerce (consulté le 8 octobre 2017).