Ouvrir le menu principal
Dreamville Records
Description de l'image Dreamville Records (2012).jpg.
Filiale Interscope Records
Fondation 2007
Fondateur J. Cole
Ibrahim « Ib » Hamad
Genre Hip-hop
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Siège Queens, New York
Site web dreamville.com

Dreamville Records est un label discographique de hip-hop américain, situé dans le quartier du Queens, à New York. Il est fondé en 2007 par le rappeur J. Cole et Ibrahim « Ib » Hamad. Le label est affilié à Interscope Records. Dreamville possède également ses propres producteurs Elite, K-Quick, Ron Gilmore, et Cedric Brown[1].

HistoireModifier

J. Cole et Omen se rencontrent pour la première fois sur un blog. Ils se rencontrent en personne après le lancement de Dreamville par J. Cole et Ibrahim Hamad. Cole publie trois mixtapes, The Come Up (2007), The Warm Up (2009), et Friday Night Lights (2010), et Omen publie deux mixtapes, Delayed (2010) et Afraid of Heights (2011).

Le 28 janvier 2014, J. Cole annonce le lancement de son label Dreamville Records en partenariat avec Interscope Records. Dans le même temps, Dreamville publie sa première mixtape collaborative, Revenge of the Dreamers[2]. Le même jour, il annonce la signature du rappeur Bas. Son premier album, Last Winter est publié le 29 avril 2014[3]. Le 26 juin 2014, J. Cole annonce officiellement la signature du rappeur Cozz[4]. Son premier album, intitulé Cozz and Effect est publié le 3 octobre 2014[5].

Le 21 juillet 2015, Omen publie son premier album tant attendu intitulé Elephant Eyes qui fait participer J. Cole et Bas[6]. Le 8 décembre 2015, le label signe deux nouveaux artistes apparaissant sur l'album collaboratif du label Revenge of the Dreamers II : le rappeur de Charlotte Lute et la chanteuse Ari Lennox[7],[8],[9]. Le 4 janvier 2016, Cozz publie son second projet, en mixtape gratuite, intitulé Nothin' Personal[10].

ArtistesModifier

Artistes actuelsModifier

Producteurs et DJs affiliésModifier

  • Elite
  • K-Quick
  • Ron Gilmore
  • Cedric Brown
  • Meez

DiscographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « J. Cole Returns To North Carolina For ‘Dreamville Weekend’ », RapFix.
  2. (en) Kevin Goddard, « J. Cole - Revenge of the Dreamers Feat. Dreamville [New Mixtape] », sur HotNewHipHop (consulté le 30 décembre 2015).
  3. (en) DJ Z, « Bas - Last Winter », sur DJBooth (consulté le 30 décembre 2015).
  4. (en) William Gruger, « 5 Questions With Cozz, J. Cole's New Dreamville Artist », sur Billboard (consulté le 30 décembre 2015).
  5. (en) Edwin Ortiz, « Stream Cozz's "Cozz & Effect" Album », sur Complex (consulté le 30 décembre 2015).
  6. (en) Patrick Lyons, « Stream Omen's "Elephant Eyes" », sur HotNewHipHop (consulté le 30 décembre 2015).
  7. (en) « J. Cole Signs Two New Artists To Dreamville Records », sur uk.complex.com, (consulté le 10 février 2016).
  8. (en) « J. Cole And Dreamville Records Dropped A New Project And Expanded The Team », sur MTV, (consulté le 28 février 2016).
  9. (en) « Lute & Ari Lennox Sign To Dreamville Records », sur RapDirect, (consulté le 28 février 2016).
  10. (en) « Music Monday: Cozz Drops “Nothin Personal” EP on Dreamville Records », sur 12ozprophet.com, (consulté le 10 février 2016).