Dranse

page d'homonymie d'un projet Wikimédia

ÉtymologiesModifier

« Dranse » est un terme très ancien dont on trouve les traces en Suisse romande et en Haute-Savoie (notamment dans le Chablais savoyard). Elle appartiendrait à la famille des hydronymes dits, faute de mieux, préceltiques.[réf. nécessaire]

Hypothèse préceltiqueModifier

Une rivière du cirque d'Émosson, en Suisse, porte le nom de Nant de Dranse, ce qui signifierait :

  1. Que le nom « dranse » serait antérieur au nom « nant » ("vallée", en gaulois, terme existant aussi en gallois et en cornique : " nans " ), lui-même classé parmi les hydronymes celtiques ;
  2. Que le nom « dranse », dans son acception putative de « cours d'eau rapide, torrent », n'était plus compris à l'époque où le nom « nant » était utilisé.

ApparentementModifier

Hypothèse celtiqueModifier

Mais si l'on y reconnaît un terme celtique proche du breton dour, qui signifie simplement eau, évidemment dans des noms de rivières bretonnes Douron, Dourduff, mais aussi le Douro ou Duero, l'origine celtique devient moins douteuse. (Toutefois, si l'on considère que le breton dour "eau" et le gallois dwr "eau" viennent du celtique dubro- "eau", on voit bien que dubro- ne peut pas être l'origine de Duria, Druentia, *Drantia, etc.)

Rappelons que, dans la région des Alpes, berceau des civilisations celtiques,

  • nant, terme celtique proche du breton (n)ant, se retrouve dans Nantua;
  • Genève est basé sut un mot proche du breton genow, qui signifie "bouche", ce qu'explique la situation géographique de la ville à l'embouchure d'un lac.

OuvrageModifier

  • François Falc'hun avec la collaboration de Bernard Tanguy.Les noms de lieux celtiques. Première série : vallées et plaines. Deuxième édition, revue et considérablement augmentée. Genève, Slatkine. 1982.
  • Henry Suter, « Dranse », sur le site d'Henry Suter, « Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs » - henrysuter.ch, 2000-2009 (mis à jour le 18 décembre 2009) (consulté le 5 février 2016).