Dramatique radio

La dramatique radio ou la dramatique sonore est une forme d'expression radiophonique (et/ou sonore) distincte du théâtre radiophonique puisqu'elle peut avoir recours à des aspects de la création radiophonique impossible à reproduire sur une scène. Le terme se substitue à celui de théâtre radiophonique au début des années 1950[1].

Théâtre radiophonique aux Pays-Bas (1949)

Le mixage de la bande son, par exemple le détimbrage (effet de spatialisation sonore obtenue par filtrage des aigus vulgarisé par la French touch) mais aussi l'ellipse et le montage parallèle, éléments du langage cinématographique, peuvent être employés dans les dramatiques radio, qu'elles soient sérielles, feuilletonesques ou, dans le cas de la dramatique radio proprement dite, en équivalence du long métrage.

HistoriqueModifier

Un exemple internationalement célèbre de dramatique radio est La Guerre des mondes[Note 1] d'Orson Welles en 1938. Y alternent des passages musicaux, des pseudo-interviews, des silences, des effets sonores. La tension dramatique est due au détournement des codes radiophoniques comme les jingles et les annonces de speaker.

Dans les années 1990, la dramatique sonore n'est audible en France que sur France Culture[1],[2].

En 1951, la première série est diffusée sur la BBC : il s'agit de The Archers, série toujours diffusée en 2017, qui compte 17 000 épisodes à ce jour.

Récemment, des émissions comme Panique au Mangin Palace sur France Inter, utilisant les techniques d'échantillonnage, renouent avec Signé Furax.[réf. souhaitée]

Évolution après l'an 2000Modifier

Dans les années 2000, l'essor d'internet et de la ballodiffusion fait renaitre le genre[3]. Le donjon de Naheulbeuk, est une saga MP3 typique de ce renouveau. C'est aussi avec l'essor d'internet que France culture s'étonne du succès des fictions audios et augmente la production de fictions audios après de nombreuses décennies de baisse[3]. En 2008 est créé le grand prix de la fiction radio de la SGDL. En 2017, France culture crée le Fonds de podcasts natifs de fiction dont plusieurs créations en "son 3d" dépassent le million de téléchargement[4]. La fiction audio devient aussi un enjeu pour les platforme de streaming audio[5].

Genres et différenciationModifier

La dramatique radio se distingue du théâtre radiophonique puisqu'elle peut avoir recours à des aspects de la création radiophonique impossible à reproduire sur une scène. La dramatique radio à plusieurs locuteurs alors qu'un livre audio n'a qu'un locuteur. La dramatique radio se distingue des films car il n'y a aucun aspect visuel.

L'amateurisme des auteurs de sagas mp3 différencie les sagas mp3 des drames radio.

La dramatique radio peut prendre la forme d'une série radiophonique, d'une radio-scénie, d'un feuilleton radiophonique, d'un court-métrage ou d'un long métrage.

RéalisationModifier

La réalisation des fiction audio fait appel à divers procédés littéraire ou technologiques comme:

  • Le "son 3D" par son binaumal our par détimbrage (effet de spatialisation sonore obtenue par filtrage des aigus vulgarisé par la French touch)
  • Le mixage de la bande son
  • l'échantillonnage
  • le montage parallèle
  • l'ellipse

Les drames audio dans le mondeModifier

En Allemagne: le HörspielModifier

Hörspiel signifie pièce radiophonique en allemand. Il connaît un essor plus important en Allemagne qu'en France. Le nombre de prix existants permet d'en donner un aperçu : pas moins de 33 prix uniquement en Allemagne.

La musique y tient une place importante : des compositeurs sont très souvent sollicités pour composer la musique. Parfois, comme Ulrike Haage les compositeurs deviennent aussi producteurs, c'est-à-dire qu'ils dirigent les comédiens, musiciens, chanteurs et qu'ils font le montage audio.

Au JaponModifier

Au Japon, la dramatique radiophonique se consomme sous forme de CD (drama CD), qui adapte des mangas, des jeux vidéo, des animesetc. L'éditeur japonais Shūeisha produit également des « Vomics (ja) », combinaison entre les cases d'un manga et la voix de doubleurs[6].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Le roman La Guerre des mondes est de 1898, il a été écrit par H. G. Wells (1866 - 1946) ; la dramatique radio est de 1938 La Guerre des mondes (radio), elle a été faite par Orson Welles

RéférencesModifier

  1. a et b Jeanneney 1999, p. 411
  2. Coline Vazquez, « Cyprien se lance dans la fiction sonore, comme beaucoup avant lui... », Huffington Post, (consulté le 10 août 2017)
  3. a et b « Le renouveau des fictions à la radio », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 10 décembre 2020)
  4. « Les lauréats 2020 du Fonds Podcasts Originaux de fiction France Culture / SACD », sur France Culture, (consulté le 10 décembre 2020)
  5. Jérôme Lefilliâtre, « Fictions audio, la loi des séries », sur Libération.fr, (consulté le 10 décembre 2020)
  6. « Du Vomic chez Shueisha, 07 Juin 2010 », sur manga-news.com (consulté le 10 décembre 2020)

BibliographieModifier