Ouvrir le menu principal
Dragon Racing
Logo
Dirigeants et pilotes
Président Drapeau : États-Unis Jay Penske
Pilotes 6. Drapeau : Allemagne Maximilian Günther
7. Drapeau : Argentine José-Maria Lopez
Caractéristiques techniques
Châssis Dallara
Moteurs Spark SRT_01E Renault
Résultats

Dragon Racing est une écurie de course automobile, fondée et dirigée par Jay Penske, qui a fait ses débuts en 2007. À l'origine, l'équipe concourait uniquement en IndyCar Series mais, en 2014, l'écurie s'inscrit en championnat de Formule E FIA[1].

Sommaire

HistoriqueModifier

Luczo Dragon Racing (2007-2009)Modifier

 
Scheckter à Indianapolis en 2008

L'équipe débute sous le nom de Luczo Dragon Racing en 2007 lors des 500 Miles d'Indianapolis avec pour pilote Ryan Briscoe. Jay Penske et Stephen J. Luczo sont les deux copropriétaires. La voiture est préparée par Penske Racing, détenue par Roger Penske, le père de Jay Penske. Ryan Briscoe est également un des pilotes Penske Racing en ALMS. Pour sa première course, l'équipe se classe septième en qualifications puis cinquième place en course. La voiture de portait une livrée ressemblant à la monoplace de Rick Mears qui remporta les 500 Miles d'Indianapolis en 1988.

En 2008, Luczo Dragon dispute six courses en IndyCar et les 500 Miles d'Indianapolis, avec Tomas Scheckter, sans le soutien de Penske Racing[2]. Malgré des bonnes qualifications, Scheckter ne rallie qu'une seule fois l'arrivée, en vingt-et-unième position, à Détroit. Dans les cinq autres courses, l'écurie eut des accidents deux fois et des problèmes mécaniques à trois reprises. Raphael Matos devient parallèlement champion en Indy Lights en 2008[3].

L'écurie dispute toute la saison de l'IndyCar Series 2009.

de Ferran Dragon Racing (2010-2011)Modifier

En 2010, l'écurie fusionne avec de Ferran Motorsports pour former de Ferran Luczo Dragon Racing et Gil de Ferran devient copropriétaire de l'écurie. Raphael Matos est le pilote-titulaire tandis que Davey Hamilton dispute l'Indy 500 avec l'équipe. Hamilton planifia de participer à la manche au Texas mais il ne put le faire à cause de son accident à l'Indy. Il prend son deuxième départ avec l'écurie à Chicagoland. À l'Indy 500 2010, l'écurie est renommée de Ferran Dragon Racing[4].

En 2011, Matos est remplacé par l'ancien champion Tony Kanaan[5]. L'écurie ne trouve pas de partenaires financiers suffisants et ferme ses portes en février[6].

Dragon Racing (depuis 2011)Modifier

Jay Penske ressuscite l'écurie, renommée Dragon Racing, un mois plus tard et annonce que Paul Tracy asigné un contrat de cinq courses. L'écurie présente deux voitures aux qualifications à l'Indy 500 pour Scott Speed et Ho-Pin Tung[7]. Tung est victime d'un grave accident et Speed, faute de performance, est licencié et remplacé par Patrick Carpentier le dernier jour des qualifications. Il est victime d'un accident et l'écurie déclare forfait. Tung réalise ses débuts en IndyCar Series à l'Infineon Raceway où la voiture est préparée avec le Sam Schmidt Motorsports[8].

En janvier 2012, Dragon Racing recrute Katherine Legge et le quadruple champion de ChampCar, Sébastien Bourdais pour la saison 2012 de l'IndyCar Series. Le 1er juin, l'équipe déclare ne pouvoir engager qu'une voiture : Bourdais pilotera sur circuits routiers et Legge sur ovales[9]. Bourdais se classe vingt-cinquième du championnat avec comme meilleur résultat une quatrième place et Legge finit vingt-sixième avec pour meilleur résultat une neuvième place.

Le 12 février 2013, Dragon Racing annonce que Sebastián Saavedra rejoint l'écurie pour la saison 2013 dans la voiture no 6 tandis que Sébastien Bourdais pilotera la voiture no 7[10]. Bourdais se classe douzième du championnat avec trois podiums dont deux à Toronto et Saavedra finit vingt-et-unième et dernier des pilotes ayant fait toutes les manches de la saison avec pour meilleur résultat une huitième place. Dragon Racing annonce sa participation au Championnat de Formule E FIA de voitures électriques[1].

En 2014, l'équipe concentre ses forces sur la Formule E en délaissant l'IndyCar[11]. Néanmoins, Dragon reste préparateur de la voiture de Juan Pablo Montoya de Roger Penske[12].

 
Loïc Duval à l'ePrix de Berlin 2015.

Au mois de mars, Dragon Racing engage Oriol Servià en Formula E, en tant que directeur ou en tant que pilote, voire les deux[13]. Dragon Racing officialise le 2 juillet, le pilote américain Mike Conway[14]. Vingt jours plus tard, Dragon Racing signe l'ancien pilote de Formule 1 Belge, Jérôme d'Ambrosio[15]. Finalement, une semaine avant la première course, l'Espagnol Servia remplace Mike Conway, à cause d'un calendrier trop serré pour l'Américain avec le WEC[16],[17]. Durant la saison, l'équipe remporte une victoire, avec Jérôme d'Ambrosio à Berlin[18]. Oriol Servia est remplacé au cours de saison par le vainqueur français des 24 Heures du Mans 2013, Loïc Duval[19]. Au classement final de la saison 2014-2015, Dragon Racing est sacrée vice-championne, alors que pour ses pilotes, D'Ambrosio termine quatrième avec une victoire, Duval termine neuvième avec deux podiums, en ayant manqué les quatre premières courses de la saison.

PilotesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b (en) « IndyCar squad Dragon Racing commits to Formula E », sur http://www.autosport.com/, (consulté le 2 juillet 2014)
  2. Cavin, Curt & Ballard, Steve. Scheckter likely back at Indy 500, The Indianapolis Star,
  3. DiZinno, Tony. Matos, Luczo Dragon latest to confirm 2009 plans, Motorsport.com, 7 octobre 2008
  4. Luczo Dragon becomes de Ferran Dragon, Racer, 14 mai 2010, consulté le 25 décembre 2010
  5. Kanaan to deFerran Dragon, Indianapolis Star, 21 décembre 2010, consulté le 25 décembre 2010
  6. de Ferran and Kanaan part ways, Motor Racing Network, 24 février 2011, consulté le
  7. Miller, Robin. Tracy To Lead Restructured Dragon Racing, Speed TV, 2 avril 2011, consulté le 14 janvier 2012
  8. Ho-Pin Tung to make debut at Infineon with Schmidt Dragon Racing, AutoWeek, 24 août 2011, consulté le 29 août 2011
  9. Bourdais, Legge return with Dragon Racing, Racer, 12 janvier 2012, consulté le 14 janvier 2012
  10. Pruett, Marshall. INDYCAR: Saavedra Joins Bourdais To Complete Dragon’s Two-Car Team, Speed, 12 février 2013, consulté le 12 février 2013
  11. Formula E, Electric Racing: Part 3, Editorial Triple League Racing, 3 mars 2014, consulté le 20 avril 2014.
  12. Full preview of the 2014 Verizon IndyCar Series season by Curt Cavin, Autoweek, 27 mars 2014, consulté le 20 avril 2014.
  13. Oriol Servia teams up with Dragon Racing Formula E Team de Tim Biesbrouck, Electricautosport.com, 24 mars 2014, consulté le 20 avril 2014.
  14. « Formule E - Mike Conway avec le Dragon Racing », sur http://www.autohebdo.fr/, (consulté le 2 juillet 2014)
  15. « Formule E - Dragon Racing engage Jérôme d'Ambrosio », sur http://www.autohebdo.fr/, (consulté le 22 juillet 2014)
  16. « Formule E - Oriol Servia remplace Mike Conway pour Pékin », sur autohebdo.fr, (consulté le 5 septembre 2014).
  17. « Formule E - Le WEC pour Conway », sur autohebdo.fr, (consulté le 6 septembre 2014).
  18. Guillaume Navarro, « Di Grassi exclu de l'ePrix de Berlin; d'Ambrosio vainqueur sur tapis vert! », sur motorsport.com, (consulté le 22 octobre 2015)
  19. « Duval relève le défi de la Formule E à Miami », sur motorsport.com, (consulté le 22 octobre 2015)
  20. a et b Pilote qui a pu faire des essais mais qui ne s'est pas qualifié pour l'Indy 500.

Liens externesModifier