Dragon Ball Z : L'Histoire de Trunks

film sorti en 1993
Dragon Ball Z
L’Histoire de Trunks
Image illustrative de l'article Dragon Ball Z : L'Histoire de Trunks
Logo de Dragon Ball Z.
ドラゴンボールゼット 絶望への反抗!!残された超戦士・悟飯とトランクス
(Doragon Bōru Zetto: Zetsubō e no hankō !! Nokosareta chō senshi • Gohan to Torankusu)
Genre Aventure, fantastique
Thèmes Arts martiaux, science-fiction
Film d'animation japonais
Réalisateur
Scénariste
Studio d’animation Toei Animation
Compositeur
Chaîne Drapeau du Japon Fuji Television
Durée 47 minutes
Sortie
Liste des TV special
Précédent Suivant
Baddack contre Freezer Aucun

Dragon Ball Z : L’Histoire de Trunks (ドラゴンボールゼット 絶望への反抗!!残された超戦士・悟飯とトランクス, Doragon Bōru Zetto: Zetsubō e no hankō !! Nokosareta chō senshi • Gohan to Torankusu?, litt. Dragon Ball Z : Résister jusqu’au désespoir !! Les derniers super-combattants survivants • Gohan et Trunks) est un téléfilm d’animation japonais réalisé par Yoshihiro Ueda, diffusé sur Fuji Television en 1993.

SynopsisModifier

L'histoire commence, dans un futur alternatif, avec une triste nouvelle : Piccolo, Yamcha, Ten Shin Han, Krilin, Bulma, Yajirobé et Vegeta apprennent le décès de Son Goku des suites d'un virus cardiaque, alors que sa femme Chichi et son beau-père Gyumao restent à son chevet, rejoints par Son Gohan qui découvre le corps sans vie de son père.

Plus tard, deux cyborgs, C-17 et C-18 attaquent la capitale du Sud. Piccolo, Vegeta, Yamcha, Ten Shin Han, Yajirobé et Krilin sont tués par ces derniers, en tentant de les arrêter. 13 années se sont écoulés et les cyborgs continuent de semer la pagaille. Constatant de lui-même les dégâts causés par les cyborgs & se sentant impuissant de ne rien pouvoir faire, Trunks supplie Son Gohan de l'entraîner afin qu'il devienne assez fort pour les affronter, ce que ce dernier accepte. Sentant son potentiel, celui-ci lui apprend à se battre, mais aussi à se transformer en Super Saiyan. Le lendemain, les deux cyborgs recommencent leurs méfaits. Les deux jeunes Saiyans partent les affronter, mais ne sont pas de taille contre eux et lors de ce combat, Son Gohan perd un bras. Reprenant l'entraînement, Trunks se rapproche de plus en plus de la transformation, mais les cyborgs refont des siennes et cette fois, Son Gohan part les affronter seul, assommant Trunks souhaitant l'accompagner.

Malheureusement, après avoir recouvré ses esprits, Trunks découvre le corps sans vie de son maître et, empli de tristesse et de colère, parvient enfin à se transformer en Super Saiyan. 4 ans plus tard, Trunks a beaucoup progressé. Hélas, malgré ses efforts, il n'est toujours pas de taille face à C-17 et C-18. La machine à voyager dans le temps est prête et Trunks décide de se rendre dans le passé afin de rencontrer Son Goku.

Fiche techniqueModifier

  • Titre original : ドラゴンボールゼット 絶望への反抗!!残された超戦士・悟飯とトランクス (Doragon Bōru Zetto: Zetsubō e no hankō !! Nokosareta chō senshi • Gohan to Torankusu)
  • Titre français : Dragon Ball Z : L’Histoire de Trunks
  • Réalisation : Yoshihiro Ueda
  • Scénario : d’après The Trunks Story - A Lone Warrior d’Akira Toriyama
  • Musique : Shunsuke Kikuchi
  • Production :   Toei Animation
  • Pays d’origine :   Japon
  • Format : Couleurs
  • Genre : Aventure, fantastique
  • Durée : 47 minutes
  • Date de sortie :

DistributionModifier

Autour du filmModifier

Ce téléfilm est l’adaptation d’un manga spin-off de Dragon Ball intitulé The Trunks Story - A Lone Warrior et paru dans Weekly Shōnen Jump #36-37 en dont l’auteur n’est autre qu’Akira Toriyama lui-même.

La bande originale de ce film est Aoi kaze no HOPE (青い風のHOPE, Aoi kaze no HOPE?, litt. L’espoir d’un vent bleu). Elle peut être entendue durant le générique de fin (version instrumentale en France, dans les éditions incluant le générique de fin original).

Bien qu'il ne soit pas considéré comme un OAV à proprement parler, ce film est l'un des plus appréciés par les fans, à l’instar du premier TV Special, Baddack contre Freezer. En effet, ces films sont directement liés au manga originel, ce qui donne des scénarios adaptés, non conventionnels et chargés en émotion.

Voir aussiModifier

Liens externesModifier