Dragon-cochon

Un dragon cochon ou zhūlóng[1] est un type d'artefact de jade issu de la culture de Hongshan de la Chine néolithique. Les dragons cochons sont des formes zoomorphes avec une tête semblable à un porc et un corps allongé sans membres enroulé autour de la tête et décrit comme "suggestivement fœtal"[2]. Les premiers dragons-cochons sont épais et trapus, et les exemples ultérieurs ont des corps plus gracieux et serpentiformes.

Artefact sous la forme d'un dragon cochon.

Les dragons-cochons ont été produits par la culture de Hongshan. Avec les aigles de jade de la même culture (玉鷹)[1] ils sont souvent considérés comme des objets funéraires[3]. Des ossements de porcs ont été retrouvés enterrés aux côtés d'humains sur les lieux de sépulture de Hongshan, ce qui suggère que l'animal avait une signification rituelle.

Il y a des hypothèses selon lesquelles le dragon-cochon est la première représentation du dragon chinois. Le caractère de "dragon" dans les premiers écrits chinois a une forme enroulée similaire, comme les amulettes de dragon de jade plus tardives de la période Shang[4].

Voir égalementModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Ko, Patrick. Federation of Medical Studies of Hong Kong, "The History of Ancient Chinese Jade Culture". Jan 2008.
  2. Childs-Johnson, « Jades of the Hongshan culture: the dragon and fertility cult worship », Arts Asiatiques, vol. 46,‎ , p. 82–95 (DOI 10.3406/arasi.1991.1303)
  3. Howard, Angela & al. Chinese Sculpture, p. 21 f. Yale Univ. Press, 2006. (ISBN 0-300-10065-5).
  4. Salviati, Filippo (2002). The Language of Adornment: Chinese Ornaments of Jade, Crystal, Amber and Glass, Fig. 17. Ten Speed Press. (ISBN 1-58008-587-3).

Liens externesModifier