Draft 1971 de la NBA

Draft 1971 de la NBA

Description de cette image, également commentée ci-après
Sidney Wicks, second choix de la draft 1971.
Généralités
Sport Basket-ball
Ligue National Basketball Association
Date
Ville New York, New York
Premier choix
Premier choix Austin Carr
Équipe Cavaliers de Cleveland

La draft 1971 de la NBA est la 25e draft annuelle de la National Basketball Association (NBA), se déroulant en amont de la saison 1971-1972. Elle s'est tenue les et à New York. Cette draft se compose de 19 tours et 237 joueurs ont été sélectionnés[1],[2].

Lors de cette draft, 17 équipes de la NBA choisissent à tour de rôle des joueurs évoluant au basket-ball universitaire américain. Un joueur qui a terminé son cursus de quatre ans à l’université est admissible à la sélection. Si un joueur quitte l’université plus tôt, il n'est pas éligible pour la sélection jusqu’à ce qu'il ait obtenu son diplôme. Les deux premiers choix de la draft se décident entre les deux équipes arrivées dernières de leur division l'année précédente, à l'issue d'un pile ou face. Les choix de premier tour restant et les choix de draft sont affectés aux équipes dans l'ordre inverse de leur bilan victoires-défaites lors de la saison 1970-1971.

Juste avant le début de la saison régulière, les Rockets de San Diego et les Warriors de San Francisco sont délocalisés à Houston et Oakland, afin de devenir respectivement les Rockets de Houston et les Warriors de Golden State[3].

Austin Carr est sélectionné en première position, par les Cavaliers de Cleveland, en provenance du Fighting Irish de Notre-Dame au niveau universitaire. Le second choix de la draft, Sidney Wicks, remporte le titre de NBA Rookie of the Year[4].

Elle a vu la sélection de quatre All-Stars dans les deux premiers tours : Austin Carr, Sidney Wicks, Fred Brown et Curtis Rowe. De plus, deux joueurs issus de cette draft sont intronisés au Basketball Hall of Fame, Spencer Haywood sélectionné au second tour et Artis Gilmore choisi au septième tour[5].

De plus, la ligue a également accueilli une draft supplémentaire (hardship draft) le 20 septembre 1971, pour les étudiants non-diplômés ayant des difficultés financières qui souhaitaient rejoindre la ligue[6]. Le règlement est amendé à la suite de la procédure judiciaire engagée contre la NBA par Spencer Haywood qui doit jouer en American Basketball Association faute de pouvoir être admis en NBA[7].

DraftModifier

^ Signale un joueur qui a été intronisé au Basketball Hall of Fame
* Signale un joueur qui a été sélectionné pour au moins un match annuel NBA All-Star Game et une récompense annuelle All-NBA Team
+ Signale un joueur qui a été sélectionné pour au moins un match annuel NBA All-Star Game
R Signale le joueur qui a remporté le titre de NBA Rookie of the Year

Premier tourModifier

Choix Nom Position Nationalité Équipe Provenance
1 Austin Carr+ Arrière   États-Unis Cavaliers de Cleveland Fighting Irish de Notre-Dame
2 Sidney Wicks+ R Ailier fort
Pivot
  États-Unis Trail Blazers de Portland Bruins d'UCLA
3 Elmore Smith Pivot   États-Unis Braves de Buffalo Thorobreds de Kentucky State
4 Ken Durrett Ailier fort   États-Unis Royals de Cincinnati Explorers de La Salle
5 George Trapp Ailier fort
Pivot
  États-Unis Hawks d'Atlanta 49ers de Long Beach State
6 Fred Brown+ Arrière   États-Unis SuperSonics de Seattle Hawkeyes de l'Iowa
7 Cliff Meely Pivot
Ailier fort
  États-Unis Rockets de San Diego Buffaloes du Colorado
8 Darnell Hillman Pivot
Ailier fort
  États-Unis Warriors de San Francisco Spartans de San Jose State
9 Stan Love Ailier fort   États-Unis Bullets de Baltimore Ducks de l'Oregon
10 Clarence Glover Ailier   États-Unis Celtics de Boston Hilltoppers de Western Kentucky
11 Curtis Rowe+ Ailier fort   États-Unis Pistons de Détroit Bruins d'UCLA
12 Dana Lewis Pivot   États-Unis 76ers de Philadelphie Golden Hurricane de Tulsa
13 Jim Cleamons Arrière
Meneur
  États-Unis Lakers de Los Angeles Buckeyes d'Ohio State
14 John Roche Meneur   États-Unis Suns de Phoenix Gamecocks de la Caroline du Sud
15 Kenny McIntosh Ailier fort   États-Unis Bulls de Chicago Eagles d'Eastern Michigan
16 Dean Meminger Meneur   États-Unis Knicks de New York Golden Eagles de Marquette
17 Collis Jones Ailier   États-Unis Bucks de Milwaukee Fighting Irish de Notre-Dame

Deuxième tourModifier

Choix Nom Nationalité Équipe Provenance
18 Steve Patterson (pivot)   États-Unis Cavaliers de Cleveland UCLA
19 Fred Hilton (arrière/ailier)   États-Unis Braves de Buffalo Grambling State
20 Willie Sojourner (pivot/ailier)   États-Unis Bulls de Chicago (de Portland)[Note 1] Weber State
21 John Mengelt (arrière)   États-Unis Royals de Cincinnati Auburn
22 Ted McClain (arrière)   États-Unis Hawks d'Atlanta Tennessee State
23 Jim McDaniels (pivot/ailier)   États-Unis SuperSonics de Seattle Western Kentucky
24 Mike Newlin (arrière/ailier)   États-Unis Rockets de San Diego Utah
25 Charlie Yelverton (arrière/ailier)   États-Unis Trail Blazers de Portland (de San Francisco)[Note 2] Fordham
26 Amos Thomas   États-Unis Braves de Buffalo Southwestern Oklahoma State
27 Rick Fisher (ailier)   États-Unis Trail Blazers de Portland (de Baltimore)[Note 3] Colorado State
28 Jim Rose   États-Unis Celtics de Boston Western Kentucky
29 Isaiah Wilson (arrière)   États-Unis Pistons de Détroit Baltimore
30 Spencer Haywood^ (ailier/pivot)   États-Unis Braves de Buffalo (de Philadelphie)[Note 4] Detroit
31 Joe Bergman   États-Unis Royals de Cincinnati (de Los Angeles)[Note 5] Creighton
32 Howard Porter (ailier/pivot)   États-Unis Bulls de Chicago (de Phoenix)[Note 6] Villanova
33 Marvin Stewart   États-Unis 76ers de Philadelphie (de Chicago)[Note 7] Nebraska
34 Gregg Northington (ailier)   États-Unis Knicks de New York Alabama State
35 Willie Long (ailier/pivot)   États-Unis Cavaliers de Cleveland (de Milwaukee)[Note 8] New Mexico

Joueurs notables sélectionnés plus basModifier

Choix Nom Nationalité Équipe Provenance
104 (7) Randy Smith*   États-Unis Braves de Buffalo Buffalo State
117 (7) Artis Gilmore^   États-Unis Bulls de Chicago Jacksonville

Hardship draftModifier

Le 10 septembre 1971, la NBA a organisé une hardship draft pour les étudiants non-diplômés ayant des difficultés financières qui souhaitaient rejoindre la ligue[6]. Cette nouvelle règle est venue à la suite d'un procès remporté par Spencer Haywood contre la NBA, qui lui a permis de jouer en NBA avant d'avoir obtenu son diplôme[8]. Les choix sont affectés aux équipes dans l'ordre inverse de leur bilan victoires-défaites de la saison précédente. L’équipe qui sélectionne un joueur doit retirer un choix lors de la draft 1972. Les équipes ont été autorisées à ne pas exercer leurs droits sur cette draft et ont donc conservé tous leurs choix pour la draft suivante.

Les trois première franchises, les Cavaliers de Cleveland, les Braves de Buffalo et les Trail Blazers de Portland, ont refusé d’exercer leurs droits. Par conséquent, les Royals de Cincinnati ont eu le premier choix, qu’ils ont utilisé pour sélectionner Nate Williams. Phil Chenier a été sélectionné par les Bullets de Baltimore et il est le seul joueur qui a été sélectionné pour un NBA All-Star Game et dans une All-NBA Team. Joe Hammond, qui n’avait pas joué au basket-ball au niveau lycéen, ni universitaire, a été sélectionné par les Lakers de Los Angeles, avec un équivalent du quatrième tour. Hammond, qui avait joué pour les Jets d'Allentown dans l’Eastern Basketball Association (EBA) avant la draft, a dû présenter une demande comme "cas difficile" parce que sa classe universitaire ne pouvait pas obtenir son diplôme jusqu’en 1972.

Choix Nom Nationalité Équipe Provenance
1 Nate Williams   États-Unis Royals de Cincinnati Utah State
2 Tom Payne   États-Unis Hawks d'Atlanta Kentucky
3 Cyril Baptiste   États-Unis Warriors de San Francisco Creighton
4 Phil Chenier*   États-Unis Bullets de Baltimore California
5 Joe Hammond   États-Unis Lakers de Los Angeles Allentown Jets

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Le 20 octobre 1970, les Bulls de Chicago ont acquis un second tour de draft en échange de Shaler Halimon avec les Trail Blazers de Portland. Les Bulls utilisent ce choix pour sélectionner Willie Sojourner.
  2. Le 23 mars 1971, les Trail Blazers de Portland ont acquis des seconds tours de draft de 1971 et 1972, ainsi qu'un troisième tour de draft de 1971 en échange de Jim Barnett avec les Warriors de San Francisco. Les Trail Blazers utilisent ces choix cette année pour sélectionner Charlie Yelverton and William Smith.
  3. Le 22 octobre 1970, les Trail Blazers de Portland ont acquis un second tour de draft en échange de Dorie Murrey avec les Bullets de Baltimore. Les Trail Blazers utilisent ce choix pour sélectionner Rick Fisher.
  4. Le 11 mai 1970, les Braves de Buffalo ont acquis Bob Kauffman et un second tour de draft en échange de Bailey Howell avec les 76ers de Philadelphie. Les Braves utilisent ce choix pour sélectionner Spencer Haywood.
  5. Le jour de la draft, les Royals de Cincinnati ont acquis un second tour de draft en échange de Flynn Robinson avec les Lakers de Los Angeles. Les Royals utilisent ce choix pour sélectionner Joe Bergman.
  6. Le 23 avril 1970, les Bulls de Chicago ont acquis Jim Fox et un second tour de draft en échange de Clem Haskins avec les Suns de Phoenix. Les Bulls utilisent ce choix pour sélectionner Howard Porter.
  7. Le 16 octobre 1970, les 76ers de Philadelphie ont acquis un second tour de draft en échange de Matt Guokas avec les Bulls de Chicago. Les 76ers utilisent ce choix pour sélectionner Marvin Stewart.
  8. Le 1er février 1971, les Cavaliers de Cleveland ont acquis Gary Freeman et un second tour de draft en échange de McCoy McLemore avec les Bucks de Milwaukee. Les Cavaliers utilisent ce choix pour sélectionner Willie Long.

RéférencesModifier

  1. (en) « 1971 NBA Draft », sur Basketball-Reference.com (consulté le ).
  2. « 1967-1971 NBA DRAFTS », sur www.apbr.org (consulté le ).
  3. (en-US) « Owners, fans waited years before Rockets took off », sur Chron, (consulté le ).
  4. « NBA Awards - Rookie of the Year - National Basketball Association - ESPN », sur ESPN.com (consulté le ).
  5. (en) « Naismith Memorial Basketball Hall of Fame Inductees », sur Basketball-Reference.com (consulté le ).
  6. a et b (en) « 1971 NBA Supplemental », sur Basketball-Reference.com (consulté le ).
  7. « NBA - Spencer Haywood, le basketteur qui est passé à côté de 10 milliards de dollars », sur Parlons Basket, (consulté le ).
  8. « NBA.com: Haywood made a stand, and today's players benefit from it », sur web.archive.org, (consulté le ).