image illustrant la géographie
Cet article est une ébauche concernant la géographie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La dorsale de Gakkel constitue la partie nord de la dorsale médio-atlantique, chaîne de montagnes volcaniques qui traverse le milieu de l’océan Atlantique.

Sommaire

LocalisationModifier

 
Principales caractéristiques bathymétriques et topographiques de l'océan Arctique. La dorsale de Gakkel ("Gakkel Ridge") où l´on a découvert l'existence de lokiarchaeotes, est à la droite de la carte, au nord de la Sibérie et de l'Europe, et atteint la partie nord de l'océan Atlantique.

Longue de quelque 1 600 kilomètres, cette dorsale coupe l’océan Arctique en deux : d’un côté le Groenland, de l’autre la Sibérie.

Des dorsales médio-océaniques, c’est celle qui est située à la plus grande profondeur : entre 3 à 5 km sous le niveau de l'océan.

HistoriqueModifier

Cette dorsale est nommée « Gakkel » en 1966 en l'honneur de son découvreur, l’explorateur soviétique Yakov Yakovlevich Gakkel (1901-1965).

En 2001, une équipe de chercheurs américains (Woods Hole Oceanographic Institution) découvrent sur la dorsale Gakkel des indices de monts hydrothermaux[1].

Six ans plus tard, une équipe internationale de scientifiques se rend sur place pour mener l'enquête[1]. Les sources hydrothermales du Château de Loki ont été découvertes à la mi-juillet 2008.

RéférencesModifier

  1. a et b mediathequedelamer.com Un dossier sur la dorsale Gakkel et ses hypothétiques sources hydrothermales sur le site de la Médiathèque de La Cité de la Mer.

Voir aussiModifier