Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

La dorsale de Gakkel constitue la partie nord de la dorsale médio-atlantique, chaîne de montagnes volcaniques qui traverse le milieu de l’océan Atlantique.

Sommaire

LocalisationModifier

 
Principales caractéristiques bathymétriques et topographiques de l'océan Arctique. La dorsale de Gakkel ("Gakkel Ridge") où l´on a découvert l'existence de lokiarchaeotes, est à la droite de la carte, au nord de la Sibérie et de l'Europe, et atteint la partie nord de l'océan Atlantique.

Longue de quelque 1 600 kilomètres, cette dorsale coupe l’océan Arctique en deux : d’un côté le Groenland, de l’autre la Sibérie.

Des dorsales médio-océaniques, c’est celle qui est située à la plus grande profondeur : entre 3 à 5 km sous le niveau de l'océan.

HistoriqueModifier

Cette dorsale est nommée « Gakkel » en 1966 en l'honneur de son découvreur, l’explorateur soviétique Yakov Yakovlevich Gakkel (1901-1965).

En 2001, une équipe de chercheurs américains (Woods Hole Oceanographic Institution) découvrent sur la dorsale Gakkel des indices de monts hydrothermaux[1].

Six ans plus tard, une équipe internationale de scientifiques se rend sur place pour mener l'enquête[1]. Les sources hydrothermales du Château de Loki ont été découvertes à la mi-juillet 2008.

RéférencesModifier

  1. a et b mediathequedelamer.com Un dossier sur la dorsale Gakkel et ses hypothétiques sources hydrothermales sur le site de la Médiathèque de La Cité de la Mer.

Voir aussiModifier