Ouvrir le menu principal

Dorothy Lavinia Brown

personnalité politique américaine
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brown.
Dorothy Lavinia Brown
Dorothy Lavinia Brown.jpg
Fonction
Député à la Chambre des représentants du Tennessee
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Bennett College (en) (jusqu'en )
Meharry Medical College (en) (docteur en médecine) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
première afro-américaine membre de l'Assemblée générale du Tennessee
Autres informations
A travaillé pour
Meharry Medical College (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
American College of Surgeons (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Archives conservées par

Dorothy Lavinia Brown (7 janvier 1919 – 13 juin 2004), également connue en tant que Dr. D, était une chirurgienne, politicienne et professeure afro-américaine. Elle fut la première femme afro-américaine chirurgien des états du Sud des États-Unis et première Afro-Américaine élue au Parlement du Tennessee.

BiographieModifier

JeunesseModifier

Dorothy Lavinia Brown est née à Philadelphie, Pennsylvanie[1], et placée dans un orphelinat à Troy, dans l'état de New York à l'âge de 5 mois par sa mère Edna Brown, où elle vécut jusqu'à l'âge de 12 ans. Alors qu'elle était à l'orphelinat, elle subit une tonsillectomie, expérience qui suscita son intérêt pour le champ de la médecine. Bien que sa mère essaie de la persuader de vivre avec elle, Dorothy Brown n'avait de cesse de fuguer de chez elle pour retourner à l'orphelinat. Ainsi, à l'âge de quinze ans, elle fugue pour s'inscrire à la Troy High School[2]. Avec l'aide du principal de l'école, elle rencontre Samuel Wesley et Lola Redmon, qui deviennent ses parents adoptifs.

ÉtudesModifier

Après avoir achevé ses études secondaires, alors qu'elle travaillait en tant que domestique, grâce à l'obtention d'une bourse délivrée par la Troy Conference Methodist Women, elle peut s'inscrire au Bennett College de Greensboro[3].

En 1944, Dorothy Brown commence à étudier la médecine au Meharry Medical College[4] de Nashville[5], et effectue son stage au Harlem Hospital de New York

Diplômée en 1948, elle devient interne au Hubbard Hospital du Meharry Medical College en 1949.

Malgré les réticences à employer des femmes chirurgiennes, elle a convaincu le chef de la chirurgie, Matthew Walker, Sr.. Elle finit son internat en 1954.

CarrièreModifier

Dorothy Brown fut chirurgien chef à l'hôpital Riverside de Nashville de 1957 à 1983. En 1966, elle devient la première femme afro-américaine à être élue à la Tennessee General Assembly[6] (Parlement du Tennessee), poste qu'elle occupe pendant deux ans. Elle manque de peu de faire légaliser les avortements en cas de viol ou d'inceste et de faire élargir les avortements déjà juridiquement autorisées si la vie de la mère était mise en danger. En 1968, Brown tente d'obtenir un siège au Sénat du Tennessee, mais perd, en partie en raison de son soutien aux lois sur l'avortement. Au cours de sa carrière en tant que politicienne, elle contribue également au vote de la loi sur l'histoire des Noirs, qui obligeait les écoles publiques du Tennessee à « mener des programmes spéciaux pendant la Semaine de l'histoire des Noirs pour reconnaître les réalisations réalisées par les Afro-Américains ».

Après son retrait de la politique, Dorothy Brown redevient médecin à temps plein à l'hôpital Riverside. Elle est également chirurgienne assistante à l'Hôpital général George W. Hubbard, en tant que directrice de l'éducation pour le programme de rotation clinique des hôpitaux Riverside et Meharry. ; et aussi professeure de chirurgie au Meharry Medical College, et consultante pour les Instituts Nationaux de Santé au Conseil National Consultatif Cœur, Poumon et Sang[réf. nécessaire].

MortModifier

Elle meurt à Nashville, Tennessee, en 2004 d'une défaillance cardiaque congestive[Quoi ?].

en 2017, elle est inscrite au Health Care Hall of Fame de l'état du Tennessee[7], [8].

Vie privéeModifier

En 1956, Dorothy Brown adopta la petite fille d'une patiente célibataire de l'Hôpital Riverside, qui la suppliait de l'adopter. Elle devint la première femme célibataire du Tennessee à adopter légalement un enfant[9], qu'elle nomma Lola Denise Brown. 

Dorothy Brown était membre de l'église méthodiste unie[réf. nécessaire].

ÉcritsModifier

Elle a écrit une autobiographie et des essais[réf. nécessaire].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Surgical pioneer, Dorothy L. Brown », sur African American Registry (consulté le 8 juillet 2019)
  2. (en-US) « Dorothy Lavinia Brown (1919-2004) • BlackPast », sur BlackPast, (consulté le 8 juillet 2019)
  3. (en-US) « Doctor Dorothy Lavinia Brown », sur https://cfmedicine.nlm.nih.gov/
  4. (en-US) « NASHVILLE GENERAL HOSPITAL », sur www.mmc.edu (consulté le 8 juillet 2019)
  5. (en-US) « Dr. Dorothy L. Brown: First African-American Woman Surgeon in the South », sur Black Then, (consulté le 8 juillet 2019)
  6. (en) « New Marker Honors Riverside Hospital », sur WTVF, (consulté le 8 juillet 2019)
  7. (en) « South's first African American female surgeon leads 2017 Health Care Hall of Fame inductees », sur The Tennessean (consulté le 8 juillet 2019)
  8. « Tennessee Health Care Hall of Fame Class of 2017 », sur Nashville Medical News, (consulté le 8 juillet 2019)
  9. (en-US) « Dorothy Lavinia Brown | The Tennessee Health Care Hall of Fame | Recognizing Tennessee's Health and Health Care Leaders », sur www.tnhealthcarehall.com (consulté le 8 juillet 2019)