Ouvrir le menu principal

Dominique Zahan

ethologue et universitaire français
Dominique Zahan
Biographie
Naissance
à Frata
Décès (à 76 ans)
à Paris
Nationalité Franco-roumain
Thématique
Formation Faculté des lettres de Paris (doctorat d'État en ethnologie)
Titres Professeur
Profession Ethnologue (d) et professeur des universitésVoir et modifier les données sur Wikidata
Employeur Université de Strasbourg (1538-1970) (d) et université Paris-DescartesVoir et modifier les données sur Wikidata
Intérêts Fondateur de l'Institut d'ethnologie de Strasbourg

Dominique (Dimitri) Zahan, né à Frata (Roumanie) le et mort à Paris le , est un ethnologue africaniste français, professeur d'ethnologie à l'université de Strasbourg, puis à l'université Paris-Descartes.

Sommaire

Formation et carrière universitaireModifier

Il se forme en ethnologie avec Marcel Griaule qu'il accompagne dans des missions de recherche en Afrique[1]. Homme de terrain, Dominique Zahan consacre la plupart de ses travaux aux populations de la boucle du Niger : Dogons, Mossis du Yatenga, et surtout Bambaras[2].

Il soutient en 1960, sous la direction de Roger Bastide, une thèse d'État intitulée Sociétés d'initiation Bambara[3], et une thèse complémentaire consacrée à La dialectique du verbe chez les Bambara[4]. Il est nommé à la Faculté des lettres et sciences humaines de Strasbourg en 1960. Il y fonde, la même année, l'Institut d'ethnologie dont il est le premier directeur (1960-1968). En 1968, il est nommé à la Sorbonne.

L'Institut d'ethnologie de StrasbourgModifier

En 1960, l'université de Strasbourg crée une chaire d'ethnologie à « orientation africaniste »[5]. Durant la direction de Dominique Zahan, un enseignement est mis en place : il s'agit à l'origine d'un certificat d'ethnologie (deux heures de cours et une de travaux dirigés), principalement destiné aux sociologues, puis y est adjoint un certificat d'ethnolinguistique. Des éléments de la collection Lebaudy-Griaule y forment une vitrine d'exposition, et un poste d'assistant est créé en 1965[5].

Notes et référencesModifier

  1. Pierre Erny, « Dominique Zahan, 1915-1992. Les débuts de l'ethnologie à l'université de Strasbourg », cf. bibliographie.
  2. Dominique Zahan (et al.), Le feu en Afrique et thèmes annexes : variations autour de l'œuvre de H. A. Junod, L'Harmattan, Paris, 1995, p.  5 (ISBN 2-7384-3190-9)
  3. Thèse d'État notice dans le catalogue du Sudoc
  4. Thèse complémentaire notice dans la catalogue du Sudoc
  5. a et b Historique sur le site de l'Institut d'ethnologie de Strasbourg ( consulté le 30 juillet 2015)

AnnexesModifier

PublicationsModifier

  • (Article) « Pour une histoire des Mossi du Yatenga » L'Homme, 1961.
  • La dialectique du verbe chez les Bambara, Dijon, Darantière, 1963.
  • (Article) Couleurs et peintures corporelles en Afrique noire, Diogène, no 90, 1975, p. 115-135.
  • Religion, spiritualité et pensée africaines, Paris, Payot, coll. « Bibliothèque scientifique », 1970, 244 p. (ISSN 0768-0112)

BibliographieModifier

  • Pierre Erny (dir.), In memoriam Dominique Zahan 1915-1991 : à la mémoire du fondateur et premier directeur de l'Institut d'ethnologie de Strasbourg (1960-1969) (textes de Viviana Pâques, Georges Livet, Robert Schilling ... et al.), Université des sciences humaines, Strasbourg, 1992, 41 p. (numéro spécial de L'ethnologie à Strasbourg, no 18, 1992)
  • Pierre Erny, « Dominique Zahan, 1915-1992. Les débuts de l'ethnologie à l'université de Strasbourg », in Revue des sciences sociales de la France de l'Est, 1993, p. 188-191
  • Pierre Erny, Anne Stamm et Marie-Louise Witt (dir.), Mort et vie : hommages au professeur Dominique Zahan, 1915-1991, L'Harmattan, 1996, 411 p. (ISBN 9782738446329)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier