Dominicaines de la congrégation de Notre-Dame du Très Saint Rosaire

congrégation religieuse féminine enseignant et hospitalière de droit pontifical

Dominicaines de la congrégation de Notre-Dame du Très Saint Rosaire
Ordre de droit pontifical
Approbation pontificale 5 mai 1891
par Léon XIII
Institut congrégation religieuse
Type apostolique
Spiritualité dominicaine
But enseignement
Structure et histoire
Fondation 1850
Bor-et-Bar
Fondateur Mère Marie-Anastasie
Abréviation O.P
Autres noms dominicaines de Monteils
Liste des ordres religieux

Les Dominicaines de la congrégation de Notre-Dame du Très Saint Rosaire sont une congrégation religieuse féminine enseignante et hospitalière de droit pontifical.

HistoriqueModifier

La congrégation est fondée à Bor-et-Bar en 1850 par Alexandrine Conduché (1833-1878) en religion Mère Marie-Anastasie pour l'enseignement dans les écoles rurales. L'institut est érigé canoniquement le 8 octobre 1851 et en 1888 la maison-mère est déplacée à Monteils. En 1885, elles ouvrent leur première mission à Uberaba et se consacrent à l'apostolat des mineurs en Belgique ; après les lois anti-congrégationistes en France, elles ajoutent les soins infirmiers à leur apostolat.

L'institut reçoit le décret de louange le 5 mai 1891 et leurs constitutions sont définitivement approuvées le 26 janvier 1942.

FusionModifier

  • 1954 : Dominicaines gardes-malades fondée à Marvejols en 1865 par l'abbé Roussel (1800-1883) et Anne-Bertrande Rivière (1824-1906), en religion Sœur Saint-Pierre. Trois sœurs de Marvejols sont envoyées en 1882 à Corme-Écluse et donne naissance à la congrégation des dominicaines de la Vierge. La congrégation est absorbée en 1954 par la congrégation des dominicaines de Monteils[1].

Activités et diffusionModifier

Les sœurs se consacrent à l'enseignement.

Elles sont présentes en :

La maison-mère est à Monteils[5].

En 2017, la congrégation comptait 310 religieuses dans 56 maisons[6].

Notes et référencesModifier

(es) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé « Dominicas de la Congregación de Nuestra Señora del Santo Rosario » (voir la liste des auteurs).