Ouvrir le menu principal

Domingo Martínez

graveur espagnol
Domingo Martínez Aparici
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Maîtres
Rafael Esteve (d), Luigi CalamattaVoir et modifier les données sur Wikidata

Domingo Martínez Aparici le plus souvent mentionné simplement Domingo Martínez (1822-1898) est un graveur espagnol.

BiographieModifier

Domingo Martínez naît en 1822 à Valence (Espagne)[1].

Il est l'élève de Rafael Esteve (es) à l'Académie royale des beaux-arts Saint-Ferdinand de Madrid, puis de Luigi Calamatta et Desvachez[Qui ?] à Paris[2].

Devenu professeur de gravure sur métal en 1855[2], il intègre l'Académie royale en 1859[3].

Il a participé, avec Carlos de Haes à la préparation des plaques des Désastres de la guerre de Francisco de Goya, pour leur publication par l'Académie royale en 1863[4].

Domingo Martínez meurt le 19 novembre 1898 à Madrid[1].

ŒuvreModifier

 
Batalla de la Sagra (1845), eau-forte de Domingo Martínez qui lui a valu sa première médaille à l'exposition de l'Académie royale.

Domingo Martínez grave principalement à l'eau-forte. Il est l'un des principaux représentants de la gravure académique espagnole de la deuxième moitié du XIXe siècle et a reçu de nombreux prix pour des gravures de différentes techniques[1].

Le Duc d'Osuna, Mariano Téllez Girón fait la commande à Domingo Martínez de graver un tableau de Carlos Luis de Ribera, qui lui vaut la médaille de première classe à l'Exposition nationale des beaux-arts[1],[5]. Il obtient une deuxième médaille pour des copies d'œuvres de Bartolomé Esteban Murillo[6].

Il a réalisé d'autres copies importantes, comme Santa Isabel curando a los leprosos (d'après Murillo), La Bella Jardinera (Raphaël) et une Cabeza de estudio (Diego Vélasquez)[6].

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (es) « Fiche de la gravure Batalla de la Sagra de Domingo Martínez », sur cerec.mcu.es (consulté le 29 octobre 2016).
  2. a et b (es) Museo del Prado : catálogo de estampas, 1992, p. 129.
  3. (es) Discursos leídos ante la Real Academia de Nobles Artes de San Fernando, en la recepción pública de don Domingo Martínez, 1859 (conservé à la Bibliothèque nationale d'Espagne).
  4. (es) Juan Blas, « Présentation des Désastres de la guerre », sur Académie royale des beaux-arts Saint-Ferdinand (consulté le 29 octobre 2016).
  5. (es) Manuel Ossorio y Bernard, Galería Biográfica de Artistas (lire en ligne).
  6. a et b (es) « Fiche biographique de Domingo Martínez », sur mcnbiografias.com (consulté le 29 octobre 2016).

AnnexesModifier

Bibliographie et noticesModifier

  • (es) Diccionario Antiquaria
    « Martínez Aparici, Domingo; n. Valencia, 1822; m. Madrid, 19-11-1898; grabador en dulce. »
  • (es) Páez, Repertorio, n. 1337
    Martínez Aparici, Domingo; 1822-1898

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :