Domaine d'Iida

Le domaine d'Iida (松代藩, Iida-han?) est un fief féodal japonais de l'époque d'Edo situé dans la province de Shinano (actuelle préfecture de Nagano). Il était dirigé à partir du château d'Iida dans l'actuelle ville d'Iida[1]. Il est connu sous le nom de domaine de Shinano-Iida.

Site du donjon du château d'Iida, centre administratif du domaine d'Iida.

HistoireModifier

La région d'Iida est dirigée durant la période Sengoku par Akiyama Nobutomo, un vassal de Takeda Shingen. Après la destruction du clan Takeda, les terres passent sous le contrôle de Tokugawa Ieyasu et sont dirigées par Suganuma Sadatoshi, puis par Mori Hideyori, et Kyōgoku Takatomo. Après la bataille de Sekigahara et l'établissement du shogunat Tokugawa, Ogasawara Hidemasa est transféré à Iida depuis le domaine de Koga dans la province de Shimōsa et fait daimyō du domaine d'Iida, doté d'un revenu de 50 000 koku, dans la province de Shinano. Après son transfert au domaine de Matsumoto en 1613, le territoire revient au shogunat qui le dirige directement jusqu'en 1617 quand il est assigné à Wakizaka Yasumoto, anciennement au domaine d'Ōzu dans la province d'Iyo. Son fils, Wakizaka Yasumoto, lui succède et réduit le revenu du domaine de 2 000 koku en les offrant à l'un de ses oncles. Il est transféré au domaine de Tatsuno dans la province de Harima en 1672 où ses descendants résident jusqu'à la restauration de Meiji.

Les Wakizawa sont remplacés par une branche cadette du clan Hori et les possessions du domaine sont réduites à 20 000 koku. Les finances du domaine ne sont jamais bonnes et la situation continue de se détériorer au fil des années, ce qui provoque des révoltes en 1762 et en 1809. Le 10e daimyō, Hori Chikashige, est un fervent partisan de Mizuno Tadakuni et occupe des postes importants au sein du gouvernement shogunal, dont celui de rōjū. Le domaine est augmenté à 27 000 koku mais est ensuite réduit à 17 000 koku après l'échec des réformes Tenpō. Durant la période du Bakumatsu, le domaine perd encore 2 000 koku pour avoir échoué à arrêter l'avancée des forces anti-gouvernementales à travers son territoire durant la rébellion de Mito.

Durant la guerre de Boshin, le domaine soutient le camp impérial. En , avec l'abolition du système han, le domaine d'Iida devient brièvement la préfecture d'Iiya qui est ensuite absorbée dans la nouvelle préfecture de Nagano. Sous le nouveau gouvernement de Meiji, Hori Chikahiro, le dernier daimyō d'Iida reçoit le titre de vicomte (shishaku) selon le système de noblesse kazoku.

Possessions à la fin de l'époque d'EdoModifier

Comme la plupart des domaines japonais, Iida est composé de plusieurs territoires discontinus dont la valeur kokudaka est fondée sur une estimation périodique du potentiel agricole[2],[3].

Liste des daimyōsModifier

# Nom Règne Titre de courtoisie Rang de cour Kokudaka Notes
  Clan Ogasawara (fudai) 1601-1613
1 Ogasawara Hidemasa (小笠原秀政?) 1600-1613 Hyobu-daifu (兵部大輔) 5e inférieur (従五位下) 50 000 koku Transféré du domaine de Koga
  Tenryō 1613-1617
  Clan Wakizaka (tozama / fudai) |1617-1672
1 Wakizaka Yasumoto (脇坂安元?) 1617-1654 Awaji-no-kami (淡路守) 5e inférieur (従五位下) 55 000 koku Transféré du domaine d'Ōzu
2 Wakizawa Yasumasa (脇坂安政?) 1654-1672 Nakatsukasa-no-sho (中務少輔) 5e inférieur (従五位下) 55 000 → 53 000 koku
  Clan Hori (tozama / fudai) 1672-1871
1 Hori Chikamasa (堀親昌?) 1672-1673 Mimasaka-no-kami (美作守) 5e inférieur (従五位下) 20 000 koku Transféré du domaine de Karasuyama
2 Hori Chikasada (堀親貞?) 1673-1685 Suo-no-kami (周防守) 5e inférieur (従五位下) 20 000 koku
3 Hori Chikatsune (堀親常?) 1686-1697 Suo-no-kami (周防守) 5e inférieur (従五位下) 20 000 koku
4 Hori Chikataka (堀親賢?) 1697-1715 Yamato-no-kami (大和守) 5e inférieur (従五位下) 20 000 koku
5 Hori Chikanobu (堀親庸?) 1715-1728 Wakasa-no-kami (若狭守) 5e inférieur (従五位下) 20 000 koku
6 Hori Chikatada (堀親蔵?) 1728-1746 Yamato-no-kami (大和守) 5e inférieur (従五位下) 20 000 koku
7 Hori Chikanaga (堀親長?) 1746-1779 Yamato-no-kami (大和守) 5e inférieur (従五位下) 20 000 koku
8 Hori Chikatada (堀親忠?) 1779-1784 Yamashiro-no-kami (山城守) 5e inférieur (従五位下) 20 000 koku
9 Hori Chikatami (堀親民?) 1784-1796 Yamato-no-kami (大和守) 5e inférieur (従五位下) 20 000 koku
10 Hori Chikashige (堀 親寚?) 1796-1846 Yamato-no-kami (大和守) 5e inférieur (従四位下) 20 000 → 27 000 → 17 000 koku
11 Hori Chikayoshi (堀親義?) 1846-1868 Iwami-no-kami (石見守) ; jijū (侍従) 4e inférieur (従五位下) 17 000 → 15 000 koku
11 Hori Chikahiro (堀親広?) 1868-1871 Mimasaka-no-kami (美濃守) 5e inférieur (従五位下) 15 000 koku

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Takashima Castle », sur www.japanese-castle-explorer.com (consulté le ).
  2. Jeffrey Mass et William B. Hauser, The Bakufu in Japanese History, (lire en ligne), p. 150.
  3. George Elison et L. Smith Bardwell, Warlords, Artists, & Commoners: Japan in the Sixteenth Century, (lire en ligne), p. 18.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • E. Papinot, Historical and Geographic Dictionary of Japan, Tuttle Publishing, (réimpr. 1972).

Article connexeModifier

Lien externeModifier