Ouvrir le menu principal

Dom Paul Delatte

abbé bénédictin français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delatte.

Dom Delatte
Image illustrative de l’article Dom Paul Delatte
Biographie
Naissance
Jeumont, Nord (France)
Ordre religieux Ordre de Saint-Benoît
Profession solennelle
Ordination sacerdotale
Décès (à 89 ans)
Solesmes, Sarthe (France)
Abbé de l'Église catholique
Abbé de Saint-Pierre de Solesmes

Blason

Paul Delatte, né le à Jeumont et mort le à Solesmes, est un religieux de l'ordre de Saint-Benoît, troisième abbé de Saint-Pierre de Solesmes de 1890 à 1921.

BiographieModifier

Jeunesse et universitéModifier

Ordonné prêtre le 29 juin 1872, son intelligence remarquable le destine à l'enseignement universitaire. Il occupe ainsi à l'âge de 31 ans la chaire de philosophie de l'université catholique de Lille. Il devient docteur en théologie après une soutenance de thèse remarquée.

Entrée à SolesmesModifier

 
L'abbaye de Solesmes

À la surprise de ses confrères, il se retire le 28 septembre 1883 à l'abbaye Saint-Pierre de Solesmes dans la Sarthe, centre de la restauration bénédictine en France. L'abbé de Solesmes est alors Dom Couturier, qui a succédé à Dom Guéranger, refondateur de l'Ordre bénédictin en France, mort en 1875. Il fait sa profession le 21 mars 1885, puis est nommé prieur trois ans plus tard.

AbbatiatModifier

À la mort de Dom Couturier, le 29 octobre 1890, les moines de Solesmes le choisissent pour lui succéder. À cette époque, et depuis l'expulsion spectaculaire du 6 novembre 1880, la communauté vit aux portes du monastère. Les offices quotidiens sont célébrés à l'Abbaye Sainte-Cécile de Solesmes, ou à l'église paroissiale qui jouxte le monastère de Saint-Pierre.

Le 23 août 1895, les moines réintègrent l'abbaye. Le troisième père abbé de Solesmes doit agrandir le monastère devenu trop petit pour une communauté en plein essor. Un nouveau réfectoire plus vaste est inauguré en 1898 Dans le même temps, Solesmes fonde plusieurs monastères, dont celui de Sainte-Anne de Kergonan.

Mais la loi 1901 sur les associations, qui est en fait une loi contre les congrégations, force Dom Delatte et ses frères à s'exiler en Angleterre, le 20 septembre, sur l'île de Wight. Après sept années passées au château d'Appuldurcombe, la communauté s'installe en 1908 dans l'ancienne abbaye de Quarr. Cet épisode permet cependant à la vie monastique de connaître un renouveau dans l'Angleterre anglicane.

Fin de vieModifier

Dom Delatte démissionne de sa charge d'abbé en 1921, à l'âge de 73 ans, ne pouvant plus assumer la direction d'une communauté comme celle de Solesmes, du fait de ses infirmité, notamment une paralysie. Dom Cozien lui succède. Il meurt le 20 septembre 1937, à l'âge de 89 ans, après seize années d'une retraite simple et humble.

ŒuvresModifier

  • L'Évangile de notre Seigneur Jésus-Christ : le Fils de Dieu, Tours, Alfred Mame et fils, 1928-1929, 1408 p. (lire en ligne)
  • Les Epitres de Saint Paul (2 volumes), Tours, Alfred Mame et fils, , 920 p. (lire en ligne)

BibliographieModifier

  • Augustin Savaton, Dom Delatte, abbé de Solesme, Solesmes, éd. Abbaye de Solesmes, , 357 p. (ISBN 9782852740105)

AnnexesModifier