Djezzar Pacha

pacha de Saint-Jean-d'Acre

Cezzar Ahmet Paşa ou Djezzar Pacha, pacha de Saint-Jean-d'Acre, né vers 1720-1735 en Bosnie, mort en 1804.

Djezzar Pacha
Image dans Infobox.
Fonctions
Beylerbey de Sidon (d)
Beylerbey de Damas (d)
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activité
Chef militaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Conflit

BiographieModifier

Vendu comme esclave en Égypte, il connaît une ascension sociale, passant du rang de simple mamelouk à la dignité de gouverneur du Caire, puis de Beyrouth, en 1773. Nommé ensuite pacha de Saint-Jean-d'Acre par le sultan Abdülhamid Ier en 1775, il a pour principal concurrent l'émir du mont Liban Bachir Chehab II.

Lorsque l'armée française envahit l'Égypte en 1798, le sultan Sélim III confie à Djezzar Pacha la défense du Levant. Soucieux de protéger ses arrières, ce dernier envoie alors 3 canons et 4 000 soldats commandés par le gouverneur de Damas Abdullah Pacha al-Azem (en) pour renforcer le Kaalat El-Arich, dernière étape avant le Levant. Quelques mois plus tard, il est amené à soutenir le siège de Saint-Jean-d'Acre lors duquel il oppose une résistance victorieuse face aux Français. Napoléon Bonaparte qui subit à cette occasion son premier échec militaire déclarera plus tard : « Si je n'avais pas été arrêté à Acre, j'aurais pu conquérir tout l'Orient ! ».

Dans son roman Mirifiques aventures de maître Antifer où il est cité dans le chapitre II de la première partie, Jules Verne en fait le protecteur de son personnage de Kamylk-Pacha[1].

Notes et référencesModifier

  1. Alexandre Tarrieu, Dictionnaire des personnes citées par Jules Verne, vol. 1 : A-E, éditions Paganel, 2019, p. 267

BibliographieModifier

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Liens externesModifier