Django (film, 1966)

film sorti en 1966
Django
Description de l'image DjangoTitle.png.

Réalisation Sergio Corbucci
Scénario Sergio Corbucci
Bruno Corbucci
Acteurs principaux
Sociétés de production B.R.C. Produzione S.r.l.
Tecisa
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de l'Espagne Espagne
Genre Western Spaghetti
Durée 97 minutes
Sortie 1966


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Django est un film italo-espagnol réalisé par Sergio Corbucci, sorti en 1966.

Ce western spaghetti rencontre un énorme succès et gagne la réputation d'être l'un des westerns les plus violents jamais tournés. Il sera même interdit de diffusion au Royaume-Uni jusqu’en 1993 et dans d’autres pays.

Entre sa date de sortie et le milieu des années 1970, une trentaine de films reprendront ce titre en essayant de profiter du succès du film[1], mais aucune de ces « suites » ne sera officielle jusqu'en 1987Franco Nero reviendra avec la suite officielle Django 2, Il grande ritorno.

Le film étant tombé dans l’oubli, il réapparaît en 2012 grâce à sa reprise par Quentin Tarantino avec Django Unchained.

SynopsisModifier

Le film se déroule autour d'un village à la frontière mexicaine.

Le début du film commence par la torture d'une femme, Maria, par des mexicains, membre du groupe révolutionnaire du général Rodriguez. Un homme avec un cercueil regarde la scène. Les mexicains se font abattre par des confédérés du major Jackson. Puis par la suite, ils se font abattre à leur tour par l'homme au cercueil, Django.

Django décide d'aider la femme en l'emmenant dans un saloon d'un village vide tenus par un monsieur se nommant Nataniele. Un pasteur, Jonathan, vint ensuite pour réclamer l'argent que lui doit Nataniele au nom du major Jackson. Django le provoque, Jonathan quitte le saloon.

Puis on voit le major Jackson faire un tir au pigeon avec des prisonniers mexicains. Le pasteur l'informe d'un rebelle dans le village. Jackson avec 5 hommes à lui rentrent dans le saloon pendant que Django joue aux cartes. Après une provocation de Django, Django abat les 5 hommes du major Jackson et lui demande de revenir avec tous ses hommes, une quarantaines.

Le mystère autour du cercueil depuis le début du film se dissipe. Django sort du saloon au lieu de fuir d'après les conseils de Nataniele. Après avoir attendu l'armée de Jackson, il ouvrit son cercueil et mitrailla toute l'armée. Il laissa vivant Jackson pour, dit plus tard dans le film, ensuite récupérer son or.

Plus tard dans l'espace temporel du film, le pasteur revient dans le village pour accuser Maria de tous les malheurs. Mais l'armée mexicaine révolutionnaire du général Rodriguez arriva dans le village et coupèrent une oreille du pasteur avant de le tuer. Puis après avoir enterré les cadavres de la bataille précédente, Django et Nataniele rentrent et retrouvent les mexicains.

Django proposa aux mexicains de collaborer pour attaquer le fort où était retranché le major Jackson pour récupérer son or. Ils acceptèrent, car cela leur permettrait d'acheter des armes pour gagner la guerre au Mexique, et réussir la mission tout en laissant encore en vie le major Jackson. A leur retour, Django voulut sa part d'or mais le général Rodriguez refusa.

Django décida donc de partir avec l'or et parti aussi avec Maria qui l'aimait. Django arrête la charrette à un pont pour la traverser avec l'or et refaire sa vie et laisser Maria partir pour un autre village. Le destin, comme le dira Django, fit tomber le cercueil plein d'or dans les sables mouvants et le cercueil disparut. Par le même temps, les mexicains retrouvèrent sa trace et le fit torturer et tira sur Maria. Django ne pouvait plus utiliser ses mains par la suite.Le retour des mexicains sera interrompu par l'armée de Jackson qui les tua tout.

Django rentra au saloon pour demander à Nataniele de s'occuper de Maria et de dire à Jackson de le rejoindre à la croix de Tombstone. Jackson et ses hommes rentrèrent dans le saloon et Jackson tua Nataniele.

 
Scène finale du film à la croix de Tombstone

La scène final se déroule ainsi dans le cimetière où Django essaye de placer le revolver sur une croix d'une tombe pour pouvoir viser car il ne peut plus utiliser ses mains. Jackson et 5 de ses hommes vinrent dans le cimetière et le virent souffrant et essayant perpétuellement de bien placer son revolver. Jackson voulant humilier Django, tira de nombreuses fois autour de lui en disant les mots de prières "Au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit". Avant que Jackson se décida à tuer Django, Django ouvrit le feu et tua Jackson et ses 5 hommes avec ses 6 balles de chargeurs.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

ProductionModifier

 
Franco Nero dans le rôle de Django

Corbucci avait initialement prévu de donner le rôle principal de Django à Mark Damon mais ce dernier, ayant un empêchement, dut décliner. Sergio Corbucci se tourna alors vers Franco Nero.

Le tournage commença en décembre 1965 dans la réserve naturelle de Tor Caldara en Italie, où existait une structure construite pour les productions de westerns. Bien que le décor fût alors extrêmement boueux à cause de l'hiver, Corbucci rejeta la proposition de son chef décorateur Giancarlo Simi de tout nettoyer car cela correspondait à l'atmosphère qu'il voulait donner au film. Le tournage eut aussi lieu dans différentes localités proches de Madrid alors que les scènes d'intérieur furent filmées au Studios Elios dans une banlieue de Rome. Le tournage s'acheva fin février 1966.

D'après Alex Cox, le nom de Django serait une blague de Sergio et Bruno Corbucci faisant référence au guitariste de jazz Django Reinhardt qui selon lui pouvait jouer de la guitare alors qu'il lui manquait plusieurs doigts d'une main. Django Reinhardt avait en fait plusieurs doigts paralysés mais arrivait à surmonter ce handicap tout comme le personnage de Django qui arrive à se servir de son pistolet bien que ses mains soient cassées.

Autour du filmModifier

La mitrailleuse que Django utilise est la même que celle de Ramon Rodos dans Pour une poignée de dollars.

Durant le tournage, Enzo Barboni, qui était cadreur, a écrit le scénario de ce qui allait devenir On l'appelle Trinita. Cette première monture étant une histoire sérieuse, il l'a proposé à Franco Nero mais l'acteur n'était pas intéressé. Plus tard, Barboni modifiera l'histoire pour en faire une comédie autour du duo Terence Hill-Bud Spencer.

Un passage de Django apparaît dans le film The Harder They Come, quand le héros est au cinéma.

Tom Novembre a parodié le film dans sa chanson "Djimbo", en y incluant quelques-unes des répliques du film.

L’acteur Franco Nero fera un cameo dans Django Unchained au côté de Django.

Selon Télé 7 jours le film comporte des "scènes épouvantables, des jeux cruels" et est à réserver "aux endurcis du western sanglant." [2]

ReprisesModifier

Au cinémaModifier

Ce film ne doit pas être confondu avec d'autres portant le nom de Django dans leur titre, tel que Viva Django (également connu sous le titre Trinita, prépare ton cercueil), western spaghetti réalisé en 1968 par Ferdinando Baldi, avec Terence Hill, Horst Frank, George Eastman, Barbara Simon, Pinuccio Ardia et Lee Burton.

En fait, c'est plutôt le nom de Django qui sert d'accroche dans les titres que réellement une série d'aventures attribuées à un même personnage. Il est arrivé que des traductions de titres attribuent le nom de Django à des protagonistes qui portaient un nom différent dans la version originale italienne.

 
Viva Django (1972) : une scène avec Glauco Onorato.

RéférencesModifier

  1. « Title Chaos », sur The Spaghetti Western Database
  2. Télé 7 jours numéro 1684, du 5 au 11 septembre 1992 page 77

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier