District de Judée et Samarie

District de Judée et Samarie
(he) אֵזוֹר יְהוּדָה וְשׁוֹמְרוֹן- (ar) يَهُوذَا وَالسَّامِرَةِ
Administration
Pays Drapeau d’Israël Israël
Capitale Ariel
Plus grande ville Modiin Illit
Villes 4
Conseils locaux 13
Conseils régionaux 6
Démographie
Population 441 600 hab. (2019 : population juive uniquement)
Densité 75 hab./km2
Géographie
Superficie 587 800 ha = 5 878 km2
Localisation
Localisation de District de Judée et Samarie
Localisation de District de Judée et Samarie en Israël

Le district de Judée et Samarie est le terme employé par le Bureau Central des Statistiques de l'Etat d'Israël pour désigner la division administrative englobant les zones à majorité juive contrôlées par l'État d'Israël, soit la zone C de Cisjordanie, qui est la zone contrôlée à 100 % par les forces israéliennes, depuis l'instauration des 3 zones prévues par les accords d'Oslo en 1993 (zone A : compétence palestinienne totale pour 18 % de l'espace , zone B : compétence partielle palestinienne pour 22 % de la superficie, zone C : compétence exclusivement israélienne pour le restant, soit 60% de toute la Cisjordanie, conquise en totalité par l'armée israélienne au soir du 10 juin 1967) .

Ce district ne comprend pas la zone de Jérusalem-Est qui fut conquise dès le 7 juin 1967 par les parachutistes israéliens, zone qui fut agrandie par deux fois aux moyens des lois de 1967 et de 1980 relatives à la municipalité de Jérusalem : en 2019, la population juive établie dans l'ancien secteur de Jérusalem Est et dans les villes réservées aux Israéliens créées aux alentours regroupe environ 230 000 habitants. En 2020, la population juive établie dans le district de Judée- Samarie est supérieure à 442 000 habitants qui sont répartis de façon aléatoire au sein de villes ou de villages ou d'établissements qui sont réunis au sein de conseils locaux ou dans des conseils régionaux. Environ 150 implantations juives ont été créées depuis les premières apparues au cours du dernier trimestre de l'année 1967.

Le Bureau Central des Statistiques ne fait référence qu'à 6 districts sur le territoire historique de l' Etat d'Israël, selon les lignes d'armistice fixées en 1949. Mais les statisticiens israéliens enregistrent les données en tous genres relatives aux implantations juives en Cisjordanie sous le nom de District de Judée et Samarie.

Bien que le Bureau central de statistiques israélien considère la zone comme un nouveau district[1] qui apparaît après la guerre des Six Jours en juin 1967, la communauté internationale la considère comme étant le territoire de l'ancienne Cisjordanie, qui fut gérée par le Royaume de Jordanie depuis mai 1948[2] jusqu'à la conquête par l'armée israélienne, pour cette partie ancienne de la Palestine.

SubdivisionsModifier

Villes Conseils locaux Conseils régionaux

RéférencesModifier

  1. (en)Study on the Geographic Coverage of Israeli Data par l'OCDE, page 7, point 18 : « All references in the Statistical Abstract refer to “6 districts”, which thus excludes the Israeli settlements in the West Bank as a District. In the Key to Codes for Maps, though, “Judea and Samaria” (West Bank) is listed under the heading “District”, though the maps themselves do not delineate or list Judea and Samaria (West Bank) as a district. Nevertheless, while the place of the Israeli settlements in the West Bank in the geographic hierarchy is unclear, statistics provided at the District level are normally available for the “Israeli settlements in Judea and Samaria” as well. »
  2. (en) Roland Otto, Targeted killings and international law : with special regard to human rights and international humanitarian law, Heidelberg/New York, Springer Science & Business Media, (ISBN 978-3-642-24858-0, lire en ligne), p. 38