District d'Haripur

Le district d'Haripur (en ourdou : ہری پور) est une subdivision administrative de la province Khyber Pakhtunkhwa au Pakistan. Constitué autour de sa capitale Haripur, le district est entouré par le district de Mansehra au nord, le district d'Abbottabad à l'est, les districts de Buner et de Swabi à l'ouest. Au sud, on trouve la province du Pendjab et la capitale fédérale Islamabad.

District d'Haripur
District d'Haripur
Le district d'Haripur en rouge au sein de la province de Khyber Pakhtunkhwa.
Administration
Pays Drapeau du Pakistan Pakistan
Province Khyber Pakhtunkhwa
Division Hazara
Chef-lieu Haripur
Démographie
Population 1 003 031 hab. (2017)
Densité 581 hab./km2
Langue(s) hindko, pachto
Géographie
Coordonnées 33° 44′ 00″ nord, 72° 35′ 00″ est
Superficie 172 500 ha = 1 725 km2

Créé en 1991, le district de Haripur est peuplé de près d'un million d'habitants en 2017 et parlent surtout hindko. C'est une région montagneuse et rurale, qui vit surtout de l'agriculture. On trouve néanmoins des industries et des centrales hydroélectriques, l'économie locale étant stimulée par la proximité d'Islamabad. C'est également l'un des districts les plus instruits de la province.

HistoireModifier

Haripur possède un riche patrimoine historique, dont plusieurs sites bouddhistes hérités de la civilisation Gandhara, comme le stūpa de Bhamala qui date du IVe siècle. La région a été sous la domination de diverses puissances au cours de l'histoire, notamment le Sultanat de Delhi puis l'Empire moghol. Elle a ensuite été prise par l'Empire sikh en 1818, puis en 1848, elle est conquise par le Raj britannique.

Lors de l'indépendance vis-à-vis de l'Inde en 1947, la zone majoritairement musulmane rejoint le Pakistan lors de la partition des Indes. Des minorités hindoues et sikhes quittent alors la région pour rejoindre l'Inde. Le district d'Haripur est créé en 1991 en séparant l'ancien tehsil du même nom du district d'Abbottabad[1].

DémographieModifier

 
Paysage du district et bétail.

Lors du recensement de 1998, la population du district a été évaluée à 692 228 personnes, dont près de 12 % d'urbains. Le taux d'alphabétisation était de 54 % environ, largement supérieur à la moyenne nationale de 44 % et provinciale de 35 %. Il se situe à 70 % pour les hommes et 37 % pour les femmes, soit un différentiel de 33 points, bien supérieur aux 23 points pour l'ensemble du pays mais semblable à celui de la province de 32 points[2].

Le recensement suivant mené en 2017 pointe une population de 1 003 031 habitants, soit une croissance annuelle de 1,97 %, inférieure aux moyennes provinciale et nationale de 2,9 % et 2,4 % respectivement. Le taux d'urbanisation reste lui semblable, à 13 %[3] tandis que l'alphabétisation grimpe à 72 %, dont 83 % pour les hommes et 62 % pour les femmes[4].

L'hindko est de loin la langue la plus parlée dans le district, ce dernier étant contenu dans la région dite « Hazara ». Il s'agit d'une langue lahnda proche du pendjabi, typique de la région et différent de la langue majoritaire dans la province, le pachto[5]. Il est parlé par près de 81 % des habitants d'après le recensement de 2017 alors que 12 % parlent pachto[6].

La population est très majoritairement musulmane, à hauteur d'environ 99,9 % en 2017. Les minorités religieuses sont très faiblement représentées, puisqu'on dénombre 829 chrétiens et 13 hindous[7]. Avant 1947, les hindous et les sikhs étaient nombreux dans le territoire qui correspondait au district actuel. Avec la partition de l'Inde et la création du Pakistan, plus de 90 % des hindous et des sikhs du district sont partis en Inde.

ÉducationModifier

 
Le collège de Sarai Saleh.

Le district d'Haripur présente des niveaux d'instructions relativement élevés au niveau de la moyenne nationale, et plus encore en comparaison de sa province de Khyber Pakhtunkhwa. En 2016, il est classé à la 20e position sur 145 districts en terme d'éducation primaire, avec un enrôlement moyen de 81 %. Il s'agit de la troisième meilleure performance provinciale. Il est un peu moins bien classé en terme d'enrôlement dans l'éducation secondaire, avec une moyenne de 53 %[8].

Selon le recensement de 2017, 89 % des enfants âgés de 10 à 14 ans sont scolarisés, dont 93 % des garçons et 86 % des filles[9].

En 2012, l'Université de Haripur ouvre dans le district.

AdministrationModifier

 
Mosquée sur la rive du lac de Khanpur.

Le district est divisé en deux tehsils, Haripur et Ghazi, ainsi que 45 Union Councils. Le premier tehsil est nettement plus important, car en plus d'abriter la capitale du district, il réunit 86 % de la population.

Tehsil Union Councils Population (rec. 2017)[10]
Haripur 857 664
Ghazi 145 367

Seules deux villes dépassent les 20 000 habitants d'après le recensement de 2017. Il s'agit de la capitale Haripur (Pakistan) et de Khalabat, qui regroupent à elles seules près de 13 % de la population totale du district et l'ensemble de la population urbaine, selon le recensement de 2017.

Ville Population (rec. 2017)[11]
Haripur 85 739
Khalabat 47 285

Économie et transportsModifier

 
Générateur du barrage de Tarbela.

Le district d'Haripur connait un certain développement économique et industriel. On y trouve en effet le barrage de Khanpur et surtout le barrage de Tarbela, qui produisent de l'électricité et fournissent des réserves en eaux pour l'économie locale. L'industrie locale produit du phosphate qui sert d'engrais pour l'agriculture[12].

Le développement local est impulsé par la proximité de la capitale fédérale Islamabad. La population vit toutefois surtout de l'agriculture, assez développée dans le district.

La ville d'Haripur est desservie par une voie de chemin de fer qui relie Taxila à Havelian et est aussi traversé par la stratégique route du Karakorum.

PolitiqueModifier

De 2002 à 2018, le district est représenté par les quatre circonscriptions no 49 à 52 à l'Assemblée provinciale de Khyber Pakhtunkhwa. Lors des élections législatives de 2008, elles ont été remportées par deux indépendants, un candidat du Muttahida Majlis-e-Amal et un autre de la Ligue musulmane du Pakistan (N)[13], et durant les élections législatives de 2013, par un candidat de la Ligue (N), un indépendant et deux du Mouvement du Pakistan pour la justice[14].

Avec le redécoupage électoral de 2018, Haripur est représenté par la circonscription no 17 à l'Assemblée nationale et par les trois circonscriptions no 40 à 42 à l'Assemblée provinciale. Lors des élections de 2018, elles sont remportées par trois candidats du Mouvement du Pakistan pour la justice, dont Omar Ayub Khan, et un indépendant[15].

Résultats lors des élections législatives de 2018
Parti Voix
(national)
% Élus
nationaux
Élus
provinciaux
Mouvement du Pakistan pour la justice 173 125 51,59 % 1 2
Ligue musulmane du Pakistan (N) 133 158 39,68 % 0 0
Autres partis 22 780 6,79 % 0 0
Indépendants 6 495 1,94 % 0 1
Total exprimés (participation : 52,22 %) 335 558 100 % 1 3
Source : Commission électorale du Pakistan[16].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :